Le Musée de l'Artisanat de Kyoto

A la découverte des arts traditionnels japonais

 Par Noro Randria   29 août 2014

Capitale impériale du Japon de 794 à 1868, Kyoto est un endroit où la culture traditionnelle japonaise s'est fortement développée. Aujourd'hui, elle reste la ville du pays où l'on trouve le plus d'artisans. Ils continuent de perpétuer un savoir-faire unique, souvent transmis de génération en génération. 

L'histoire des techniques utilisées et des objets emblématiques fabriqués par ces artisans est racontée au Musée de l'Artisanat de Kyoto. Pour vous y rendre, empruntez le bus 5 ou 206 depuis la gare de Kyoto jusqu'au Musée municipal d'art de Kyoto. Pour ceux qui se déplacent en train, il faudra descendre à la gare de Higashiyama. Le Musée de l'Artisanat se situe au sous-sol de l'immense hall d'exposition Miyako Messe, et l'entrée est gratuite.

Kimono en soie teints à la main, paravents décorés d'estampes japonaises, céramiques utilisées pour la cérémonie du thé, autels en bois laqué recouverts de feuilles d'or et destinés aux temples bouddhiques, éventails portés par les acteurs de théâtre traditionnel : autant d'exemples d'objets que vous pourrez y admirer. 

En plus des expositions, le musée dispose d'une scène où, chaque dimanche, de véritables Maiko (apprenties Geisha), viennent exécuter une danse pour les visiteurs. Par hasard, j'ai planifié ma visite un dimanche et, par chance, je suis arrivée un quart d'heure avant le début de la dernière performance de la journée. La Maiko présente ce jour là était une élégante jeune fille d'une vingtaine d'années. Après sa performance, le kimono qu'elle portait et les magnifiques accessoires qui ornaient ses cheveux ont été présentés en détail.

Tous les week-ends, il est également possible d'assister à des démonstrations d'artisans qui viennent pour montrer leur savoir-faire. Le thème varie chaque mois. Pour profiter au maximum de tout ce qu'offre le musée, je recommande donc de planifier sa visite un dimanche, en sachant que la dernière danse des Maiko est à 15 heures. 

Avant de repartir, le visiteur passe par une boutique qui propose de nombreux objets traditionnels. Mais n'est-il pas plus original de repartir avec un souvenir que l'on a fabriqué soi-même? Dans un espace dédié, vous pourrez customiser vos propres objets en utilisant une technique de teinture au pinceau propre à Kyoto, appelée yuzen zome. Selon l'objet choisi, il vous en coûtera entre 600¥ et 1500¥. 

Le Musée de l'artisanat de Kyoto est un endroit tellement complet et riche en informations qu'il est presque étonnant que l'entrée y soit gratuite. Les visites des temples sont souvent celles qui viennent en priorité sur la liste des choses à faire à Kyoto mais il serait dommage de passer à côté de ce musée particulièrement intéressant!

Écrit par Noro Randria
Partenaire de JapanTravel

Explorez les environs

Rejoignez la discussion

Mandy Bartok il y a un an
La premiere photo de la Maiko est magnifique!
Laurine Thiodet il y a un an
Tout à fait d'accord !