Jardin Korakuen d’Okayama

Balade dans l’un des plus beaux jardins du Japon

 Sélection 7 déc. 2016

Le Japon regorge de jardins traditionnels, parcs et autres espaces verts tous plus magnifiques les uns que les autres. Certains, cependant, vous marqueront plus que d'autres. C'est le cas du magnifique Jardin Korakuen qui peut être visité lors d'un passage dans la ville d'Okayama à l'ouest de l'île principale du Japon.

Avec le jardin Kenrokuen situé à Kanazawa et le jardin Kairakuen du département de Mito, Korakuen partage le titre de plus beau jardin du Japon. Je n'ai malheureusement pas (encore !) eu l'occasion de visiter les deux premiers, mais je peux vous affirmer que la distinction est méritée en ce qui concerne Korakuen.

La construction de ce jardin a débuté en 1687 sur les ordres du seigneur Tsunamasa Ikeda, deuxième seigneur de la lignée Ikeda. Le seigneur Ikeda ordonna initialement la construction du jardin pour son loisir et celui de ses invités. À sa construction le jardin ne possédait pas de collines, il était principalement constitué de rizières et de terres agricoles. Les successeurs de Tsunamasa créèrent par la suite le paysage que l’on peut encore admirer de nos jours.

Cependant, au cours de l'histoire, Korakuen a souffert. Au cours du 20ème siècle, il fut d’abord endommagé par d'importantes intempéries en 1934, il a également dû essuyer les bombardements subis par le Japon durant la Seconde Guerre mondiale. Fort heureusement, de nombreux dessins et plans datant de l'époque de sa construction ont été retrouvés, parfaitement conservés. Dans l'ensemble, la disposition actuelle de Korakuen est donc fidèle à celle voulue à l'origine par le seigneur Ikeda pendant la période Edo.

Le jardin Korakuen est ouvert au grand public depuis 1884, date à laquelle il est passé propriété du département d'Okayama. Et il aurait été dommage qu'un jardin aussi magnifique reste inaccessible !

En tant que jardin de promenade, Korakuen est divisé en plusieurs zones. Au fur et à mesure de sa progression, le visiteur découvre un immense plan d'eau où nagent paisiblement des carpes, des pruniers, des centaines de fleurs qui font la beauté de Korakuen en toutes saisons, et des grues sont même présentes dans un coin du jardin !

Je recommande particulièrement Ryuten, l'aire de repos située au pied de la colline artificielle. Idéal pour faire une pause après avoir admiré la vue sur le jardin du haut de la colline ! Les seigneurs de l’époque s’y reposaient également après leurs promenades dans le jardin. Le paysage devant Ryuten est très beau. Au milieu de l'abri en bois coule une branche du cours d'eau gardant l’intérieur du bâtiment frais même pendant l’été. Il est cependant interdit de se rafraîchir dans l’eau.

Le sentiment de quiétude général est renforcé par le fait que le jardin a été pensé de manière à ce que les arbres cachent toute trace de la ville pourtant à deux pas. Le seul monument qui dépasse de toute cette végétation est donc le Château d'Okayama, accessible à seulement quelques minutes à pied.

À partir de la gare d'Okayama, prenez le bus jusqu'à Korakuen-mae, ou le tramway jusqu'à la station Shiroshita. Pour les plus sportifs sinon, il faudra compter environ 25 minutes de marche depuis la gare d'Okayama pour rejoindre Korakuen.

JapanTravel Featured
JapanTravel Featured

Explorez les environs

Rejoignez la discussion