La Montée au Temple Enryaku-ji

L'ascension d'une heure à pied permet un accès gratuit

 Par Ryoji Aramaki   16 mars 2017

Situé à 25 km de Kyoto sur le Mont Hiei, qui délimite les préfectures de Kyoto et de Shiga, le temple Enryaku-ji fait partie des 17 sites inscrits au patrimoine mondial de Kyoto. Strictement parlant, le temple est d'ailleurs dans la préfecture de Shiga. Son accès étant relativement facile, il peut y avoir un peu de monde en saison.

Deux téléphériques permettent d'accéder au temple : un côté Kyoto et un côté Shiga. Le trajet aller coûte environ 1.400 yens majoré d'un droit d'entrée de 550 yens. Avec cet itinéraire, le budget de la visite dépasse 3.000 yens et peut dissuader certains visiteurs.

Voici donc un autre moyen d'accès plus économique et permettant de faire un peu de sport : à pied.  Depuis la gare JR Kyoto, prendre la ligne JR Kosei jusqu'à la station de Sakamoto Hieizan  (trajet de 15-20 minutes). Une fois à la gare, laisser le lac derrière vous et marcher en direction de la montagne.

Il faut passer un premier torii, continuer et franchir le deuxième torii. A ce moment là (15-20 minutes depuis la gare), vous êtes déjà proche de la montagne. Continuez à avancer dans sa direction et vous verrez un torii rouge sur votre droite : c'est la porte du célèbre sanctuaire Hiyoshi Taisha, siège des écoles Hiyoshi et Hieda au Japon.

Juste à côté du torii rouge, vous trouverez des escaliers en pierre. Il faut grimper jusqu'au sommet. En haut de l'escalier à droite, il y a un panneau indiquant la distance jusqu'aux différents monuments. Repérez le Temple Enryaku-ji, indiqué à  3 km.  Il comporte en réalité trois parties : Toutou, la zone principale à côté de l'arrivée du téléphérique -  vous ne pourrez pas la rater, Saitou et Yokawa. 

Depuis le panneau, le chemin monte tout droit. On atteint tout d'abord le temple Nanzen-bo d'où la vue sur le lac Biwa est magnifique. Par un chemin agréable, il faut ensuite environ une heure pour arriver en haut. Au lieu de payer ¥840 yen en prenant le téléphérique Sakamoto (le plus long téléphérique au Japon d'une longueur d'un peu plus de 2000 mètres), vous aurez fait un peu d'exercice au grand air.

Le bâtiment moderne du Enryaku-ji Kaikan et hôtel d'Hiei, marque la fin de l'ascension. Le temple principal, qui est répertorié comme un trésor national, est appelé Konpon Chudo et a été construit au 17 ème siècle pendant la période Edo par le 3e shogun du clan Tokugawa. Allumée en 807, par le prêtre Saicho, le fondateur du temple, la flamme a été maintenue pendant plus de 1200 années.

Le sentier par la montagne arrive à l'arrière du temple et permet ainsi d'éviter les guichets. Ne vous inquiétez pas, ici, les randonneurs n'ont pas besoin de prendre un ticket. Sur le chemin du retour, vous pouvez redescendre du côté de Kyoto et en profiter pour y faire d'autres découvertes.

Écrit par Ryoji Aramaki
Membre de JapanTravel
Traduit par Marbach Hélène

Explorez les environs

Rejoignez la discussion