Shimokitazawa

Une balade à travers le terrain de jeu hipster de Tokyo

 Par Samantha Lau   8 août 2016

Prenez Harajuku, enlevez la foule, le brouhaha de la rue et le côté tape-à-l’oeil. Vous obtiendrez le pittoresque et branché quartier de Shimokitazawa (下北沢), aussi connu sous le nom de Shimokita par les locaux : un quartier minimaliste à la personnalité unique.

Si vous demandez à des jeunes tokyoïtes où ils souhaiteraient vivre, Shimokita devrait apparaître dans le Top 3. J’étais curieuse de savoir en quoi ce quartier était si populaire auprès des jeunes et, suite à ma visite en février dernier, j’ai pu enfin comprendre l’attrait qu’il provoquait.

Shimokita offre une première impression assez frappante avec son agencement charmant. J’emploie le mot « agencement » avec un peu d’hésitation car la ville s’apparente plus à un bric-à-brac de bâtiments bas, de boutiques, de cafés et de bars, chacun ayant son propre caractère. Et pourtant, chaque élément possède une élégance non conventionnelle, un sens du détail très étudié. Aussi, dans chaque recoin, chaque fissure se trouve une expérience unique et inattendue. Les rues sont paradoxalement venteuses et étroites, conspirant secrètement avec les piétons contre les automobilistes. Sans GPS ou connaissance du quartier, vous pouvez déjà vous attendre à vous perdre. Cependant, d’une manière ou d’une autre, les petites ruelles vous ramèneront inévitablement à votre point de départ, généralement devant la station de train. On recommande souvent de préparer une liste de boutiques à visiter pour profiter pleinement de Shimokitazawa. Cependant, si le temps vous le permet, je pense que se promener sans but particulier dans cette ville-labyrinthe est la meilleure façon de s’immerger et d’apprécier toutes ses particularités fantasques. Le temps passe naturellement et la journée vous semble spontanée lorsque vous vous baladez ou sirotez une tasse de café tout en appréciant l’architecture pittoresque, les fresques murales décontractées ou l’atmosphère paisible.

Le soir venu, la ville se transforme en scène. Des musiciens de tous styles sortent de leur tanière pour jouer dans des bars, des cafés et des théâtres intimistes.

Toute personne intéressée par la mode indie, les bibelots vintage ou la musique alternative tombera amoureuse de Shimokitazawa. Les magasins de vêtements qui jonchent les rues sont de style bohémien et branchés. La plupart vendent des vêtements d’occasion, garantissant ainsi des prix abordables en accord avec le budget des étudiants qui fréquentent ce quartier branché. Les magasins d’antiquité vendent tout un tas de babioles encombrantes que nous adorons collectionner, des mouchoirs de poche constellés de chats aux tampons en bois fait-main. La plupart du temps, ces objets se répandent jusque dans la rue – les vêtements sont suspendus sur les murs, des corbeilles de bijoux sont déposées dehors à la vue de tous – comblant ainsi les goûts de tout un chacun que ce soit pour un achat ou un simple coup d’oeil. Le soir venu, la ville se transforme en scène. Des musiciens de tous styles sortent de leur tanière pour jouer dans des bars, des cafés et des théâtres intimistes – un lieu parfait pour commencer sa soirée avant de s’aventurer vers quelque chose de plus grand. Il n'est pas étonnant que Shimokita soit connu pour sa scène musicale avec ses lives musicaux populaires tenus tout au long de l’année. Ainsi le chaos des magasins, des éléments visuels et sonores ajoutent un peu de couleur et de goût à cet ancien et discret quartier résidentiel promettant aux visiteurs de ne pas s’y ennuyer.

Cette charmante petite ville est pleine de contradictions – à la fois paisible et énergique, désordonnée et organisée, bohème et élégante – ce qui la rend fascinante aux yeux des voyageurs. Si vous vous trouvez à Tokyo, assurez-vous de vous réserver une journée pour expérimenter la magie de ce petit quartier – un trésor rare qui possède toutes les qualités du « cool » sans pour autant trop en faire.

Pour y accéder, prenez la ligne Odakyu ou la Keio Inokashira, à environ 10 minutes de Shibuya et de Shinjuku respectivement. 

Écrit par Samantha Lau
Membre de JapanTravel

Explorez les environs

Rejoignez la discussion