Dans les temples et sanctuaires

Quelle attitude prendre pour visiter dans le respect

Le Senso-ji, le Fushimi Inari, le Kiyomizu-dera... bon nombre des lieux les plus visités par les touristes au Japon sont des sanctuaires ou des temples et bien d'autres moins connus mais pourtant magnifiques peuvent être visités dans tout le Japon, même en zones urbaines.

Visiter ces lieux sacrés est depuis longtemps une importante tradition pour les Japonais, surtout lors du Nouvel An, lorsque de longues queues se forment à l'entrée des temples et sanctuaires afin de prier pour une faste nouvelle année. Même les Japonais ne connaissent pas toujours très bien le comportement et l'étiquette exigés lors d'une visite dans ces lieux spirituels. Ce guide vous permettra de faire ce qu'il faut en peu de temps.

Généralités

L'acte que constituent la visite et la prière dans un temple ou un sanctuaire se nomme omairi et lorsque cela est fait au Nouvel An, le terme exact est hatsu-moude.

Pour beaucoup de personnes, prier dans de nombreux temples et sanctuaires est considéré comme néfaste, car cela donne l'impression d'être avide. Mais ce n'est qu'une légende puisque à chaque temple et sanctuaire, ses divinités. Ne vous inquiétez donc pas : vous n'aurez pas à ne choisir qu'un seul temple parmi les merveilles que renferme le Japon.

Les différences entre temples et sanctuaires

Au premier abord la question ne semble pas compliquée, mais les Japonais eux-mêmes ne connaissent pas toujours la réponse à cette interrogation.

Il y a deux façons très simples de les différencier. Tout d'abord, les sanctuaires ont une simple porte, appelée torii, qui sépare le monde des humains du domaine sacré, tandis que les portes d'un temple, appelées sanmon, ressemblent plus à une large maison qu'à une porte. Ensuite, les temples recèlent presque toujours de représentations et statues bouddhiques, ce qui n'est pas le cas des sanctuaires.

Pour résumer une seule phrase, les divinités résident dans les sanctuaires tandis que Bouddha réside dans les temples.

Visiter un sanctuaire

Inclinez légèrement la tête avant de passer les torii, et gardez à l'esprit qu'il faut marcher sur le côté du chemin menant au sanctuaire plutôt qu'au milieu. Le milieu du chemin et le torii sont pour les divinités et non pas pour les humains.

Sur votre chemin en direction du sanctuaire, vous verrez un petit pavillon où un bassin rempli d'eau (que l'on nomme chozuya) où vous pouvez vous purifier avant d'approcher le sanctuaire. Emplissez la louche de bambou avec l'eau, versez-en un peu sur votre main gauche, puis votre main droite. Ensuite, nettoyez votre bouche : prenez la louche dans votre main droite à nouveau, versez-en dans votre main gauche et rincez-vous légèrement. Attention, ne lavez pas votre bouche directement avec la louche ! Enfin, levez votre louche verticalement afin que l'eau restante colle le long du manche et le nettoie. Si vous visitez le temple durant l'hiver, ne sautez pas cette étape juste parce qu'il fait trop froid !

Lorsque vous atteignez le sanctuaire, vous êtes enfin prêt à témoigner votre respect. Ce processus peut être divisé en plusieurs étapes.

  1. Inclinez-vous légèrement.
  2. Lancez doucement une pièce dans la boîte devant vous. Le montant que vous lancez n'a aucune signification : ce n'est pas parce que vous utilisez une pièce de 500 yens que vos souhaits auront plus de chances d'être réalisés. Beaucoup de Japonais pensent qu'utiliser une pièce de 5 yens augmente leurs chances de trouver leur âme soeur car les termes go-en (5 yens) est un homophone du mot japonais signifiant "relation" (goen). Mais ce n'est rien de plus qu'une légende urbaine puisque les divinités existaient bien avant le yen.
  3. Secouez la cloche (s'il y en a une) 2 ou 3 fois pour signaler aux dieux que vous êtes arrivés.
  4. Inclinez-vous profondément deux fois (jusqu'à atteindre un angle de 90°)
  5. Claquez des mains, avec la main gauche un peu plus vers l'avant.
  6. Témoignez votre respect, sans oublier de remercier les dieux par là même.
  7. Inclinez-vous profondément une dernière fois.

Visiter un temple

Les mêmes règles s'appliquent à ceux qui visitent un sanctuaire : inclinez-vous légèrement avant d'entrer, marchez sur les côtés et purifiez-vous au chozuya. Cependant, la façon de témoigner son respect est différente.

  1. Brûlez de l'encens (généralement fourni par le temple) : l'odeur de l'encens nourri Bouddha. Allumer son bâtonnet d'encens avec celui des autres est proscrit car cela signifie que vous prenez leurs péchés.
  2. Inclinez-vous légèrement.
  3. Lancez doucement une pièce dans la boîte en face de vous.
  4. Secouez la cloche (s'il y en a une) 2 à 3 fois.
  5. Inclinez-vous légèrement et témoignez votre respect en joignant vos mains, mais SANS LES FRAPPER l'une contre l'autre. Il est recommandé de tenir un collier de perles ou un chapelet lorsque vous priez. N'oubliez pas de remercier Bouddha !
  6. Inclinez-vous légèrement.

Après avoir témoigné son respect

Après avoir témoigné votre respect, vous pouvez acheter dans les sanctuaires des ema, de petites planches de bois sur lesquelles vous pouvez écrire vos souhaits et les accroches pour que les dieux les reçoivent. Parmi les souvenirs populaires, on retrouve notamment les hamaya, qui sont des "flèches sacrées" que les gens utilisent en décoration chez eux pour éloigner les mauvais esprits ou encore les différents types d'omamori ou amulettes (pour une conduite sûre ou un accouchement facile par exemple). Les tampons des temples et sanctuaires, nommés shuin, peuvent être obtenus comme souvenirs de votre passage.

Aussi, pour généralement 100 yens, il est possible d'acheter un omikuji, une simple feuille où votre "chance" sera notée. En fonction de la chance que vous dévoile l'omikuji, vous pourrez décider de les garder ou de les attacher à une petite tige en métal prévu à cet effet. Bien que la plupart du temps en Japonais, certains sanctuaires proposent une version en anglais. Les omikuji sont classés de la façon suivante (du meilleur présage au moins bon) :

  • dai-kichi (大吉) - excellente bénédiction
  • chuu-kichi (中吉) - moyenne bénédiction
  • sho-kichi (小吉) - petite bénédiction
  • kichi (吉) - bénédiction
  • sue-kichi (末吉) - bénéfiction tardive
  • kyo (凶) - malédiction
  • dai-kyo (大凶) - grande malédiction

En plus de cela, les omikuji donnent des conseils sur différentes situations à venir dans l'année, comme les voyages, les relations amoureuses, la santé et les souhaits.

La prochaine fois que vous visiterez un temple ou un sanctuaire japonais, ne prenez pas juste des photos : témoignez votre respect aux divinités ou à Bouddha en suivant ces simples étapes.

0
0
Cet article était-il utile ?
Help us improve JapanTravel.com
Give Feedback

Laissez un commentaire

Retour au contenu

Thank you for your support!

Your feedback has been sent.