La Tokachi Girls Farm à Hokkaido

Découvrez les racines de votre repas et dégustez, aussi

Par Tristan Scholze   

Une des images les plus frappantes d’Hokkaido, particulièrement en contraste avec les autres régions du Japon, est celle des larges champs de maïs et des fermes laitières qui rappellent les grandes plaines d’Amérique du Nord. Tokachi est situé au cœur de cette image. Une plaine rurale entre deux grandes montagnes vont jusqu’au centre du sud de l’île, cette région accueille de nombreux voyageurs à la recherche de la vie sauvage du Parc National de Shiretoko à l’Est ou de superbes randonnées à Daisetsuzan au Nord. Tokachi a ses propres aventures.

Les fermiers ont pris l’avantage de ces terres fertiles avec les cendres volcaniques qui aident à développer l’île et maintenant, Tokachi est le berceau de certains meilleurs producteurs de tout le pays. Les plaines ont leurs propres charmes, elles sont bordées par de nombreux sommets au loin. Les caractéristiques régionales mettent en valeur les spécialités culinaires de Tokachi, notamment les soba, ou nouilles à base de sarrasin qui pousse en abondance ici, ou encore une myriade de produits laitiers comme des gâteaux et autres douceurs. Vous trouverez votre part de spécialistes en desserts dans tout Obihiro, la capitale et unique centre urbain de toute la région.

À voir à Obihiro

Avec Obihiro comme base, les points d’intérêts de la zone sont les hôtels aux sources chaudes, les sentiers de randonnées, les jardins, les séjours en ferme et les événements saisonniers. En ville, Tokachigawa Onsen se trouve sur le banc de la rivière Tokachi et attire de nombreux amateurs de sources chaudes pour son « Bijin-no-yu » couleur ambre ou bain de la beauté. Contrairement à la plupart des onsens au Japon, cette inhabituelle source chaude « tourbière » contient énormément de matière organique provenant des roseaux et autres plantes natives qui se mêlent à la chaleur géothermique naturelle des sources chaudes pour caresser délicatement la peau. Cette eau est connue pour être efficace contre la névralgie, les douleurs musculaire, les articulations sensibles, les brûlures et bien d’autres maladies. Si la randonnée est votre passion, le Mont Poroshiri dispose d’un circuit avancé de deux jours avec de sublimes points de vue au sommet ainsi qu’une zone de camping. Pour une alternative plus relaxante, la forêt de Rokka est un point sur le chemin de Hokkaido Garden. Rokkatei est une des nombreuses confiseries locales et ils ont su mener la confiserie à un tout autre niveau en créant un espace de vie afin d’en sortir le goût sucré. Dans cet espace naturel avec petits cafés et musées, vous pouvez vous balader au bord de ruisseaux et apprécier les cabanes pittoresques autour des parterres de fleurs. Les temps forts pour les événements saisonniers incluent l’observation des lucioles au parc Tochikigaoka Hotaru-no-seseregi qui a lieu au mois de Juillet, le Heigen Festival avec du Taiko et danses traditionnelles en Août, le Festival des Chrysanthèmes à la fin du mois d’Octobre et le Festival de Glace avec ses sculptures de glaces et feux d’artifices début Février.

La Région d'Itaira en hiver
La Région d'Itaira en hiver

De toutes les fermes de la zone, l’histoire d’une toute petite a su attirer l’attention autant nationale qu’internationale, la Tokachi Girls Farm. À priori conçue afin de prouver que des jeunes femmes peuvent se positionner sur un marché extrêmement développé et majoritairement géré par des hommes et des segments plus âgés de la population, les trois « filles » qui dirigent ont su outrepasser les normes de façon innovative. En usant des concepts européens en direct sur un marché fermiers-à-clients et de leur expérience en matière d’agriculture, elles sont parvenues à augmenter la notion et vision d’une santé saine et durable. Pour lancer leur entreprise, elles ont même usé du crowdfunding afin de louer le terrain et des équipements nécessaires coûteux. Dans le but d’aller jusqu’au bout, elles ont même commencé leur propre ligne de vêtements, Agri-fashion, ceci tout en respectant les vêtements faits pour l’agriculture et en créant une meilleure compréhension de leur mission.

Les filles de la  ferme Tokachi
Les filles de la ferme Tokachi

Rapprochez-vous de la nature

À seulement cinq minutes du « bonheur » (une traduction littérale de la gare de Koufuku), la Girls Farm est un endroit où vous pouvez aller par vous-même. Sur quelques hectares, elles font pousser du maïs, quatorze variétés de pommes de terres, de la courge, des asperges, du raifort, de la coriandre et d’autres légumes. Vous pouvez participer à la récolte vous-même. Si vous le souhaitez, vous pouvez même conduire un tracteur !

Après les champs et les serres, reposez-vous un peu et profitez des nombreux légumes que vous avez ramassés, préparés dans un plat complet et équilibré dans un de leur café sur site. Une grande partie de notre société a été exemptée de l’expérience de faire pousser ses propres aliments et de les consommer, quelque chose qu’une grande majorité de la population a fait pendant des milliers d’années. Ici, vous pouvez vous rapprochez de la nature mais vous pouvez aussi améliorer vos connaissances en matière de nutrition. Une partie de votre expérience sera vos souvenirs, que vous pouvez encore plus apprécié en assistant à une vue depuis les yeux d’un oiseau avec des photographies prises par un drone depuis le champs ou le tracteur.

Sur un tracteur
Sur un tracteur

Les bons moments pour visiter la ferme peuvent se faire de Juin à Octobre, avec des réservations possibles à partir du 15 Avril. Une visite de quatre heures à partir de 9:30 coûte ¥7,000 pour des adultes (réduction pour les enfants disponible). Des visites en tracteur uniquement sont disponibles.

Cet article était-il utile ?

Suggérer une modification

0
0
Charlie Hua

Charlie Hua @charlie.hua

I was born in Beijing and raised in Hong Kong, now I am studying Chinese and Bilingual Studies in the Hong Kong Polytechnic University.Travelling has always been my hobby and passion. Although I am a broke college student, I still try to travel aboard at least once a year. Comparing to Hong Kong, a huge concrete forest that I am living in, I prefer nature, fresh air and clear water. I have travelled to Japan four times, I have been to most of the major cities in Japan, but I prefer the heritages and forests in Kyoto, the fields of white in Hokkaido, and the sunny beaches in Okinawa.I am also a shooting athlete in Hong Kong. Since I started in late 2016, I have represented Hong Kong in international competitions several times. I have won a bronze medal in the Southeast Asia Shooting Championship in 2017, and around 11 gold medals in Hong Kong Open Championships. I speak fluent English and Chinese, including Mandarin and Cantonese. I have an intermediate level in Spanish, and I also speak a little bit of Japanese and German.Please contact me at charlie@japantravel.com , I will be happy to help out.

Article original par Tristan Scholze

Laissez un commentaire