Adoptez le style de vie rural à Shunran-no-Sato

Un village éco-touristique qui propose des séjours à la ferme et des expériences agricoles

Par Tristan Scholze   

La petite ville balnéaire de Noto offre de nombreuses possibilités de découvrir le riche patrimoine agricole de la région. C’est aussi un bon point de départ pour explorer la péninsule de Noto et ses côtes pittoresques, ses marchés prospères et ses métiers traditionnels. Il y a beaucoup à voir et à faire en toute saison. Noto a une longue histoire de pêche. La sériole à queue jaune, capturée en hiver, connue sous le nom de kamburi, est délicieuse. Parmi les autres produits locaux figurent la sauce soja, le sel de mer, les myrtilles, les fraises et le saké. Dans la région, différents festivals sont aussi organisés avec notamment des grandes fêtes dédiée au feu. Et bien sûr, la campagne regorge de charmants paysages de rizières entrecoupées de collines et de montagnes boisées, faisant de Noto une destination de choix pour les visiteurs qui souhaitent se familiariser avec la campagne japonaise.

Zone du Patrimoine Agricole Mondial - Village de Shunran
Zone du Patrimoine Agricole Mondial - Village de Shunran

A voir dans la vaste région de Noto

Le nord d’Ishikawa est dominé par le littoral d’Okunoto qui s’étend au-delà de la péninsule, sur la côte extérieure (face à la mer du Japon) bien connue pour ses terrains accidentés qui caractérise le paysage de la région.

Les côtes de la péninsule offrent des vues pittoresques, des plages et des zones de baignade. La côte de Koiji est la plus proche de Noto. Elle offre des plages de sable blanc et des vagues douces. La baie de Tsukumo possède une anse intéressante connue sous le nom de ria : une baie étroite, longue et profonde composée de nombreuses criques.

De l’autre côté de la péninsule, le long de la côte, se trouve la côte de Nafune où vous trouverez Window Rock, les chutes Tarumi et les rizières en terrasses Shiroyone Senmaida perchées sur la colline qui offrent une magnifique vue sur la mer du Japon. Ces dernières sont classées au Patrimoine de l'UNESCO et sont composées d'un millier de parcelles appartenant à des particuliers, magnifiques en toutes saisons. Plus à l'Est, la côte de Sosogi constitue également une destination pittoresque.

Un peu plus loin, vous arriverez à Wajima. Le marché matinal existe dans cette ville depuis la période Heian soit plus de 1 000 ans. La ville abrite aussi des salles d’exposition qui présentent ses célèbres objets en laque.

Autour de la péninsule, le long de la côte intérieure, la région est peuplée de villages de pêcheurs. Les eaux plus calmes rendent l'industrie de la pêche locale prospère. Les traditions et les festivals antiques sont toujours d’actualité à Noto. Amamehagi est un festival d'hiver où gobelins et démons effraient la paresse des enfants, afin que tous reprennent le travail au printemps. Le rituel d'Aenokoto a lui aussi lieu en hiver. Les fermiers accueillent chez eux les esprits des rizières avant de les voir partir avec un geste de gratitude. En été, les festivals de lanternes Kiriko illuminent les nuits de toute la région.

Atelier de plantation de riz
Atelier de plantation de riz

Faites l’expérience d’un séjour à la ferme à Noto

Pour découvrir les véritables charmes de cette péninsule rurale, allez plus loin, dans la région de Miyachi, dans le Noto-cho, où se trouvent le pittoresque Shunran-no-Sato («village des orchidées sauvages»). Un village de 40 fermes dont certaines ont plus de cent ans d'histoire. Ce sont des maisons d'hôtes où les locaux peuvent vous héberger. Cette initiative d’écotourisme a été lancée dans le but de renverser la tendance des jeunes à partir s’installer dans les grandes villes, abandonnant ainsi les générations agricoles plus âgées. La capacité du village de Shunran-no-Sato à créer ce paradis rural au Japon a suscité un attrait considérable pour le tourisme.

Le logement des fermiers de Shuran-no-sato
Le logement des fermiers de Shuran-no-sato

Prenez part au mode de vie agricole local pendant votre séjour ici, en cueillant des baies, en participant à la plantation du riz et en fabriquant du charbon de bois.

Pour le dîner, rassemblez-vous autour de l'irori, une ancienne cheminée encastrée, et prenez un repas servi dans la vaisselle en laque de Wajima. D’autres activités varient en fonction des saisons. Au printemps, il est possible de randonner dans les montagnes pour cueillir des plantes sauvages comestibles. En été, pour combattre la chaleur estivale, on peut s’installer, en soirée au bord de la rivière, pour observer les lucioles.

Quand les couleurs de l’automne arrivent, on peut alors faire la cueillette des champignons. Enfin en hiver, vos hôtes vous montreront comment faire un joli igloo.

Les repas proposés dans le village de Shunran-no-Sato suivent un régime alimentaire typique qui a été nommé au patrimoine agricole mondial de la division FAO des Nations Unis (Organisation pour l'alimentation et l'agriculture). Les plantes de «sansai», comestibles mais sauvages, font partie intégrante de cette cuisine et sont cultivées grâce à l’eau abondante et pure de la région de Noto.

Les tarifs pour un séjour commencent à partir de 4 860 ¥ par personne (pour un groupe de 3 ou plus), sans repas. Mais pour profiter totalement de votre séjour, nous vous conseillons de prendre votre dîner et votre petit-déjeuner sur place. Les repas sont composés avec des ingrédients locaux et jouent un rôle essentiel dans la découverte de la nature de Noto. Des réductions sont disponibles pour les enfants des écoles primaires ou maternelles, ainsi que pour les réservations de groupes de taille plus importantes. Les commodités de base sont fournies.

Se rendre ici

It's a very short flight from Tokyo to Noto Airport, which is a 20-minute taxi ride from Shunran-no-Sato. From Kanazawa Station (which has a Shinkansen stop), it’s a little under 4 hours by bus or just under 2 hours by car.

Cet article était-il utile ?

Suggérer une modification

0
0
Charlie Hua

Charlie Hua @charlie.hua

I was born in Beijing and raised in Hong Kong, now I am studying Chinese and Bilingual Studies in the Hong Kong Polytechnic University.Travelling has always been my hobby and passion. Although I am a broke college student, I still try to travel aboard at least once a year. Comparing to Hong Kong, a huge concrete forest that I am living in, I prefer nature, fresh air and clear water. I have travelled to Japan four times, I have been to most of the major cities in Japan, but I prefer the heritages and forests in Kyoto, the fields of white in Hokkaido, and the sunny beaches in Okinawa.I am also a shooting athlete in Hong Kong. Since I started in late 2016, I have represented Hong Kong in international competitions several times. I have won a bronze medal in the Southeast Asia Shooting Championship in 2017, and around 11 gold medals in Hong Kong Open Championships. I speak fluent English and Chinese, including Mandarin and Cantonese. I have an intermediate level in Spanish, and I also speak a little bit of Japanese and German.Please contact me at charlie@japantravel.com , I will be happy to help out.

Article original par Tristan Scholze

Laissez un commentaire