Matsue, Ancienne « Ville-château » Hors Des Sentiers Battus

Par Japan Travel   

Matsue est une ancienne jôkamachi (littéralement « ville sous le château ») construite entre 1607 et 1611. Contrairement à la plupart des autres villes japonaises, le plan de ses rues n’a que peu changé depuis l’époque féodale, tout comme son vaste réseau de douves et de canaux, qui subsiste encore en grande partie de nos jours. Le centre-ville de Matsue se visite en une bonne journée.

Le Château de Matsue

Le château de Matsue est le symbole de la ville. Trônant sur une colline au sein d’un vaste parc verdoyant de 16 hectares, son harmonieuse silhouette noire et blanche domine fièrement les alentours. Épargné par les guerres et les catastrophes naturelles, son donjon fait partie des très rares bâtiments de ce type (seulement 12) à être entièrement authentiques. Son excellent état de conservation ainsi que sa haute valeur historique lui valent également d’être un des cinq donjons classés « Trésor National », distinction suprême au Japon.

Donjon du château de Matsue, un des mieux conservés du pays, classé Trésor National.
Donjon du château de Matsue, un des mieux conservés du pays, classé Trésor National.

La visite des cinq niveaux intérieurs du donjon est incontournable. Ici, aucune trace de béton ou de barres d’acier : toute la construction est authentique, faite d’énormes pierres (pour les fondations) et de bois. Une grande partie des piliers et des poutres sont encore d’origine, ce qui permet de véritablement ressentir, en promenant ses mains sur le bois vieilli, les quatre siècles d’histoire dont ce bâtiment est le témoin. Après avoir gravi les étroits escaliers menant à la plateforme d’observation, vous serez récompensé par une belle vue à 360 degrés sur la ville, qui borde le grand lac Shinji.

Les objets d’époque exposés dans les étages sont accompagnés d’explications en anglais, et une brochure en français est proposée à l’entrée. Comme dans de très nombreux sites de Matsue et de ses environs, les visiteurs étrangers bénéficient d’une réduction sur les frais d’entrée sur simple présentation de leur passeport (330 yens seulement après réduction). L’accès au château est facile et relativement rapide (25 minutes à pied) depuis la gare JR de Matsue, ou à l’aide du bus touristique Lakeline qui dessert tous les sites du centre-ville.

Les Bateaux de Plaisance Horikawa

Juste devant la grande entrée du château, vous trouverez l’embarcadère principal des bateaux de plaisance Horikawa. Ces petites embarcations pour 10 personnes environ effectuent en 50 minutes un tour calme et reposant des anciennes douves encerclant la forteresse. Sur le parcours, quatre ponts particulièrement bas nécessitent d’abaisser le toit des bateaux, obligeant les passagers à se baisser presque jusqu’au sol ! En hiver, des kotatsu, tables basses traditionnelles chauffées au charbon, équipent les embarcations pour plus de confort. Il est possible de monter ou descendre aux trois embarcadères sur le parcours.

Bateau de plaisance Horikawa sur les anciennes douves.
Bateau de plaisance Horikawa sur les anciennes douves.

Le Musée d’Histoire de Matsue

Le musée d’histoire de Matsue est proche du château. Ce superbe bâtiment, construit sur le modèle d’une résidence de grand vassal du fief, abrite une collection permanente permettant d’en savoir plus sur l’histoire de la « ville-château » et de ses particularités. Plusieurs cartes et maquettes montrent notamment comment le plan des rues et des douves n’a quasiment pas changé depuis 1611. Un guide audio en anglais (payant) est proposé à l’entrée. Exception faite de la section hébergeant la collection, ce bâtiment comprenant une salle de repos avec tatamis est accessible gratuitement. Le ticket du musée d’histoire permet également de visiter le musée voisin dédié à Hôran-enya, un festival nautique exceptionnel n’ayant lieu qu’une fois tous les 10 ans (prochainement en mai 2019).

Musée d'histoire de Matsue, construit sur le modèle d'une résidence de samouraï.
Musée d'histoire de Matsue, construit sur le modèle d'une résidence de samouraï.

La Rue Historique Shiomi Nawate

À seulement quelques centaines de mètres de là s’ouvre la rue historique Shiomi Nawate, ancien lieu de résidence de samouraïs de rang intermédiaire. Son aspect d’époque a été préservé : d’élégants murs en bois flanquent la voie qui serpente le long des douves. La rue Shiomi Nawate concentre de nombreux sites qui méritent le détour, à commencer par l’ancienne résidence de samouraï « Buke-yashiki ». Ce bâtiment en bois du 18ème siècle, rénové récemment, a été préservé meublé afin de donner la meilleure idée de ce que pouvait être la vie quotidienne d’une guerrier « normal » à l’époque Edo, loin de l’image véhiculée par les films et les mangas. La partie avant de la demeure, qui donne sur la rue, est décorée avec goût : c’est là que le guerrier recevait ses vassaux et ses invités, qui entraient par une porte dédiée. La partie arrière, plus sobre, abrite notamment les appartements des membres de la famille, ainsi qu’un petit pavillon de thé.

Rue historique Shiomi Nawate, qui accueille l'ancienne résidence de samouraï, le musée et l'ancienne résidence de Lafcadio Hearn, le musée Tanabe, un vieux restaurant de soba...
Rue historique Shiomi Nawate, qui accueille l'ancienne résidence de samouraï, le musée et l'ancienne résidence de Lafcadio Hearn, le musée Tanabe, un vieux restaurant de soba...

Depuis la résidence de samouraïs, quelques pas suffisent pour se rendre à l’ancienne résidence de l’écrivain gréco-irlandais Lafcadio Hearn, connu aussi sous son nom japonais Koizumi Yakumo. Il n’est pas nécessaire de s’intéresser à cette personnalité importante de Matsue pour pouvoir profiter de cette adorable petite maison du 19ème siècle. L’ambiance calme et reposante de ce lieu incite à la détente, et l’on a vraiment plaisir à s’asseoir sur le sol en tatamis pour admirer les petits jardins traditionnels qui entourent les deux pièces principales.

Ceux désirant en savoir plus sur Lafcadio Hearn pourront visiter le musée voisin qui lui est dédié, aussi sur la rue historique. Personnalité atypique, Hearn fut le premier occidental à obtenir la nationalité japonaise, à la fin du 19ème siècle. Il fut également un précurseur en étant un des premiers écrivains à présenter le Japon en langue occidentale, et ce sans a priori ni jugement de valeur, fait rarissime à l’époque. Né en Grèce mais authentique « citoyen du monde », sa vie mouvementée le mena en Irlande, en Angleterre, en France, dans plusieurs villes des Etats-Unis dont Cincinnati et la Nouvelle-Orléans, aux Antilles françaises, et finalement au Japon, où il passa le reste de sa vie. Quelque mois après son arrivée, il épousa la fille d’un samouraï déchu, et emménagea dans la résidence de la rue Shiomi Nawate. Il ne resta en tout que quinze mois dans la ville avant de déménager dans diverses régions du pays, mais c’est sans doute la ville de Matsue qui entretient le plus sa mémoire et qui met le mieux en valeur son exceptionnelle ouverture d’esprit. Aujourd’hui encore, Lafcadio Hearn est un pont entre Matsue et le reste du monde.

Le Pavillon de Thé Meimei-an

Une petite colline surplombant la rue Shiomi Nawate abrite le pavillon de thé Meimei-an. Ce bâtiment historique construit sur les ordres du seigneur et grand lettré Matsudaira Fumai est aujourd’hui le centre de la tradition liée au thé à Matsue. L’intérieur du pavillon n’est pas visitable mais cette petite maisonnette au toit de chaume permet de s’imprégner de toute la sobriété et du grand dépouillement qui caractérisent la pratique de la cérémonie du thé. Dans un bâtiment en bois jouxtant le pavillon, vous pourrez demander à vous faire servir un thé vert matcha accompagné d’une pâtisserie traditionnelle wagashi, que vous dégusterez en profitant d’un petit jardin typique de la région.

Thé vert matcha et pâtisseries.
Thé vert matcha et pâtisseries.

À votre retour, avant de descendre les escaliers, ne manquez pas la petite terrasse qui offre le meilleur point de vue de toute la ville sur le château.

Le Temple Gesshô-ji

Votre visite de l’ancienne ville-château ne serait pas complète sans un passage au temple Gesshô-ji situé à environ 15 minutes du château, non loin de la gare de train Ichibata​​​​​​. C’est dans cette petite forêt, que l’on croirait coupée du monde, que reposent les âmes des 9 membres de la famille Matsudaira ayant régné sur le fief de Matsue entre 1638 et 1871. Les pavés irréguliers et couverts de mousse des petites allées, les lanternes de pierre usées par les années, les imposantes portes en bois richement sculptées marquant l’entrée de chaque tombe, les arbres centenaires côtoyant des bosquets de bambous... tout participe à créer en ce lieu une atmosphère envoûtante et mystérieuse. À côté de la dernière tombe, vous ne pourrez pas manquer de remarquer l’énorme tortue en pierre qui garde le lieu. La légende dit qu’elle avait la mauvaise habitude d’embêter les riverains la nuit et que ceux-ci finirent par lui planter une grosse stèle en pierre dans le dos pour avoir enfin la paix ! En toute fin de visite, une vaste salle avec tatamis offre un beau point de vue sur un élégant jardin traditionnel de poche. Ici aussi, il est possible de déguster un thé matcha et une pâtisserie wagashi.

Ambiance mystérieuse et hors du temps au temple Gesshô-ji.
Ambiance mystérieuse et hors du temps au temple Gesshô-ji.

Cet article était-il utile ?

Suggérer une modification

0
2
Japan Travel

Japan Travel @japantravel.editorial

Keep up to the date with the latest posts by Japan Travel's editorial team.

Rejoignez la discussion

Marbach Hélène il y a 6 jours
Merci pour cet article. Nous avons visité le château à la lumière du matin. C'était splendide.
Jules Rouhling il y a 4 mois
Superbe article, complet et belles photos