Manger du "Porc Noir" à Kagoshima

Dégustez cette spécialité régionale chez Ichiniisan

 Par Maren Pauli   2 mars 2016

Au Japon, la plupart des régions ont des spécialités culinaires qui leur sont propres, et Kagoshima ne fait pas exception.

Dès que vous vous baladerez dans la ville ou que vous mettrez la main sur un guide touristique, vous remarquerez la mention du kurobuta, qui signifie "porc noir". Pourquoi est-ce appelé ainsi ? Et quel goût cela a-t-il ? Telles étaient les questions que je me posais et auxquelles j'ai trouvé les réponses chez Ichiniisan.

En entrant dans la boutique située à Tenmonkan, vous passerez devant un grand frigidaire et pourrez voir de nombreuses assiettes de fines tranches de porc. Cette viande n'est évidemment pas noire; elle a l'habituelle couleur rose pâle du porc. La réponse à ma première interrogation est simple : les kurobuta sont des cochons à la peau noire ! Maintenant, vous pensez peut-être "Oui, et alors ?" Et bien, la première fois que j'ai entendu parler de kurobuta, j'ai pensé qu'il s'agissait peut-être d'une sorte de viande dans une sauce de couleur foncée. Un mystère était donc résolu, pour moi au moins. Il était temps de découvrir le goût du kurobuta.

Ichiniisan dispose d'un large menu. La chaîne de restauration est un peu haut de gamme, mais offre des repas très convenables entre 850¥ et 1 000¥. La plupart des plats ordinaires se composent de kurobuta en shabu-shabu : de la viande finement tranchée que vous plongez dans un bouillon chaud. Chaque table est équipée d'une plaque de cuisson, et vous préparez votre propre nourriture au cours du repas. Je trouve que c'est une manière très communicative et amusante de profiter d'un déjeuner entre amis, en cuisinant tout en discutant.

Le porc est toutefois déjà bouilli lorsqu'il vous est apporté au cours du repas. En accompagnement, il vous sera servi des légumes ainsi qu'une soupe qui inclut aussi du porc noir dans sa composition. Pour les végétariens qui souhaiteraient retrouver leurs amis autour d'un repas, mais qui ne peuvent pas manger de kurobuta, du tofu délicieux est disponible. Mentionnez seulement que vous ne prendrez pas de soupe. J'ai particulièrement apprécié le kurobuta et le tofu. La viande est très tendre et juteuse, et j'imagine que le fait de l'avoir préparé soi-même la rend encore meilleure.

Ichiniisan propose également une large variété de saké. Comme je suis venue ici pour déjeuner, je n'en ai goûté aucun, mais les bouteilles en présentation participaient considérablement à l'atmosphère que dégage le restaurant. De manière générale, le lieu est très joli. On y trouve beaucoup d'éléments en bois et de conceptions japonaises. Depuis les places proches de la fenêtre, vous aurez une vue agréable sur la rue commerçante en contrebas, puisque Ichiniisan se trouve au second étage. Si vous aimez le kurobuta, vous pouvez acheter de la pâte miso au kurobuta près de la caisse : un souvenir de Kagoshima sympathique à ramener chez soi !

Écrit par Maren Pauli
Membre de JapanTravel
Traduit par Elodie Pourrat

Explorez les environs

Rejoignez la discussion