Festival du Chien Inukko de Yuzawa

Un hommage au fidèle Akita

Par Malcome Larcens   28 mars 2017

La race canine des Akita trouve son origine aux alentours de la région lacustre de Tazawa, où ces chiens étaient les compagnons des chasseurs. En raison de sa grande taille, l'Akita pouvait maîtriser de grands animaux tels que des ours, des capricornis, des sangliers et des cerfs jusqu'à ce que les chasseurs, ou matagi en japonais, viennent et abattent l'animal en question. Ces chiens sont probablement plus connus grâce au film Hachiko, racontant l'histoire d'un Akita qui a attendu à la gare de Shibuya tous les jours pendant des années après la mort soudaine de son maître.

Il s'agit d'une des races de chiens les plus anciennes du Japon, si ce n'est la plus ancienne, et elle a malheureusement presque disparu après la Seconde Guerre Mondiale. Le gouvernement avait donné l'ordre que tous les chiens ne servant pas l'armée soient tués en raison de faibles réserves de nourritures et de l'inquiétude causée par la propagation de maladies, car plusieurs chiens n'étaient pas correctement entretenus. La seule raison pour laquelle ils ont survécus est que certains propriétaires de chiens les ont relâchés dans la forêt pour qu'ils se débrouillent par eux-mêmes. Après la guerre, plusieurs soldats américains se sont pris d'affection pour ces chiens et en ont ramené quelques uns avec eux. Nombre d'entre eux ont été croisés avec des Bergers Allemands et ne sont donc plus considérés comme de vrais Akita. A ce jour, on considère que les chiens américains et les chiens japonais appartiennent à des races différentes.

La renaissance de la race des Akita au Japon est principalement attribuée à une seule personne, qui y a consacré sa vie : Morie Sawataishi. Il était aussi un grand amateur du Nord-Est du pays et c'est dans les vastes forêts que les chiens peuvent vraiment montrer leur force.

Dans la culture populaire, Hellen Keller fut la première auteure à se voir offrir un Akita en 1937. Plus récemment, le Japon en a également offert un au Président Poutine dans l'espoir d'améliorer ses relations avec la Russie.

Le festival du chien inukko est un moyen de remercier les chiens des loyaux services qu'ils rendent depuis tant d'années. Il se déroule tout au long du second week-end de février. Chaque quartier réalise une sculpture de neige, qui consiste souvent en une construction traditionnelle devant laquelle se tient un chien. Bien entendu, le festival donne lieu à des parades et des concours de chiens, des représentations de percussions taiko et, la nuit, à des feux d'artifices. Toutes les expositions se trouvent aux alentours d'un parc faisant face à l'hôtel de ville. La nuit, la colline en face de l'hôtel de ville est aussi traversée par un parcours illuminé.

Le festival donne également l'occasion de déguster et d'observer la préparation du kiritanpo, du riz grillé au charbon de bois sur un bâtonnet de cèdre, des cornichons fumés et des nouilles, entre autres.

Yuzama se trouve au Sud-Est d'Akita, près des préfectures de Yamagata et de Miyagi. On peut y accéder par la Route 13 ou par l'Autoroute d'Akita. Une ligne ferroviaire passe du Nord au Sud, à environ 500 mètres de la gare de Yuzawa.

Cet article était-il utile ?

Suggérer une modification

0
0
Elodie Pourrat

Elodie Pourrat @elodie.pourrat

Ayant baigné dans la japanime depuis l'enfance, mon intérêt pour la culture Japonaise s'est largement étendu au fils des années. Je suis aujourd'hui des études de Japonais et d'Anglais, et prends beaucoup de plaisir à traduire les articles de JapanTravel.

Article original par Malcome Larcens

Laissez un commentaire