De l'Art dans les Rizières d'Aomori

En automne, il faut le voir pour le croire !

 Par Justin Velgus   5 oct. 2014

Le riz a une très longue histoire au Japon : il a été utilisé comme devise, pour les échanges, comme nourriture, et maintenant, pour faire de l'art ! Hirosaki est connu pour ses magnifiques cerisiers en fleurs, mais le village adjacent d'Inakadate est connu pour son art de champ de riz automnal. Cet art s'est propagé dans d'autres villages du Japon, mais ce petit village de la préfecture d'Aomori est célèbre pour sa création de concepts élaborés année après année. 

En 1993, des archéologues du village d'Inakadate ont découvert que le riz était cultivé dans cette région depuis plus de 2 000 ans. Pour célébrer et remettre de la vie dans ce petit village, ils décidèrent de créer le tanbo, ou l'art des champs de riz. À ne pas confondre avec les cercles de culture que l'on retrouve parfois dans les champs de maïs en Occident. Ils ne sont ni créés par des extra-terrestres, ni en enlevant des plants. Cet art est un travail d'amour et donne de vrais chefs-d'œuvre.

Les responsables du village d'Inakadate ont décidé d'annuellement créer des œuvres dans les rizières juste devant la sortie des bureaux officiels du village. Pour s'assurer que ce travail ne serait pas vu que par les avions, ils ont construit une tour attachée à l'immeuble du gouvernement local. Du haut de cette tour, les voyageurs locaux et internationaux peuvent admirer les œuvres d'art. Celles-ci sont premièrement conçues par ordinateur afin de calculer ce dont l'image aura l'air du ciel. Ensuite, pendant la saison de plantation du riz, 4 à 5 sortes de variétés sont plantées. Chaque tige de riz grandit différemment et a une teinte particulière. Le résultat final est envoûtant. 

Après avoir pris quelques photos, on vous renvoie en bas des marches pour faire de la place pour les autres touristes. Dans le magasin de souvenirs se trouvent les photos des concepts des années précédentes (j'ai ajouté ces photos à cet article pour que vous puissiez les voir). Les concepts les plus courants sont les dieux japonais ou bouddhistes, les démons de la culture folklorique ou les représentations d'œuvres d'art connues comme les estampes de Hokusai. Les concepts changent annuellement. Ils semblent également devenir plus beaux d'année en année !

Accessible en un court trajet en auto ou en bus depuis la grande ville d'Hirosaki, l'observation de l'art tanbo peut ainsi facilement être combinée aux autres points touristiques de cette ville pour créer une journée amusante. 

Écrit par Justin Velgus
Membre de JapanTravel
Traduit par Camille Dufour-Blain

Rejoignez la discussion