Découvrez le Satoyama

Hida Furukawa, province du Gifu

Par Gregory Patrisse   9 juin 2014

Tokyo, Osaka, Nara, Kyoto... Telles sont les destinations que les touristes privilégient lors de leur visite au pays du Soleil-Levant. Cependant, le Japon regorge d’endroits sublimes à visiter, autres que ces grandes villes. La campagne japonaise offre aussi son lot de surprises si l’on souhaite s’aventurer au cœur du pays. La meilleure façon de découvrir ce que les locaux appellent le "Satoyama" est de venir à Hida Furukawa, dans la préfecture de Gifu, où beaucoup de surprises vous attendent.

Située au coeur des Alpes japonaises, la région de Hida offre des points de vue sublimes à toute personne souhaitant s’aventurer au fin fond du Japon. L’utilisation de l’expression « Alpes japonaises » pour cette région est due au fait qu'elle soit constituée en grande partie de montagnes, pouvant culminer à plus de 3000 mètres d’altitude. On y trouve notamment le mont Norikura, qui culmine à 3026m, et qui fait partie des monts les plus célèbres du Japon. Même si la région est constituée à 90% de montagnes, on y trouve des villes et des villages de différentes tailles. Vous y trouverez aussi de nombreux champs de cultures (riz, oignons, tomates, orge…), les rizières étant les plus nombreuses. A partir de cela, il est plus facile de comprendre ce que signifie le mot « Satoyama ».

D’un point de vue étymologique, ce mot peut être décomposé en deux parties : sato 「里」, qui signifie « un lieu habité », et yama 「山」qui signifie « la montagne ». De ce fait, Satoyama 「里山」 désigne une zone qui se situe entre les montagnes et les terres agricoles. Cela peut aussi vouloir signifier, d’une manière plus générale, la campagne japonaise, dans ce qu’elle a de plus vrai, son âme. Ici, les habitants accordent une importance particulière à la protection du Satoyama car ils souhaitent préserver les lieux tels qu’ils sont, comme, par exemple, en rénovant les anciennes fermes et les maisons traditionnelles folkloriques, dites kominka (古民家 en japonais), l'objectif général étant de maintenir l’équilibre entre l’homme et la nature à un niveau cohérent. Autrement dit, l’homme ne doit pas prendre le pas sur la nature, au risque de faire disparaitre le Satoyama.

Dans la région de Hida, Takayama et Shirakawa-go sont les deux villes les plus touristiques. Dans les hameaux de Shirakawa-go (créé autour du 8ème siècle, avec une population actuelle d’un peu plus de 600 habitants) et de Gokayama (lui aussi créé autour du 8ème siècle, avec une population actuelle de 80 habitants environ), vous aurez la possibilité de découvrir les maisons appelées gasshō-zukuri (littéralement « structure aux mains jointes », à cause de la forme de leur toit construit tout en chaume) et qui sont classées au patrimoine mondial de l’humanité. La population locale vit aujourd’hui exclusivement de l’agriculture et du tourisme. Autrefois l’industrie de la soie y était fortement présente, mais elle a disparu dans les années 1970.

Il est également possible de trouver d’autres villages tout aussi charmants dans la campagne environnante. L’un d’eux, Hida Furukawa (créé en 1589 et possédant une population de 26 086 habitants, dont 35% de personnes âgées), vous offre de bonnes possibilités pour découvrir la région ainsi que de nombreux événements locaux. Ce village n’est pas si loin de Takayama (environ 15 minutes en train, 40 minutes en bus) et vous pourrez facilement y accéder avec le Japan Rail Pass (JR Pass). Un des plus grands événements locaux est le Furukawa Matsuri, un festival important qui a lieu chaque année les 19 et 20 avril, et qui est reconnu comme propriété culturelle importante du Japon.

Pour les visiteurs qui viennent dans la région de Hida, ce festival est un phénomène culturel à ne pas manquer. L’année 2014 fut historique car, pour la première fois de son histoire, un Français a pu participer à cet événement légendaire. Ce festival est composé de deux parties, l’une s’appelant « Yatai », un défilé de chars dans les rues de Furukawa; l’autre s’appelant « Okoshi Daiko », une parade assez énergique de tambours à laquelle des centaines de personnes participent (environ 600). Dans ce village, vous pourrez d'ailleurs prendre part au projet de rénovation des kominka.

Toujours dans ce petit village, il vous sera possible de découvrir tous les aspects culturels qui constituent le Satoyama. De nombreuses activités vous offriront la possibilité de vous imprégner de la culture locale. L'occasion de mieux appréhender cette culture, afin de prendre conscience que la préservation de ce patrimoine est capitale.

Vous avez d’abord la possibilité de louer une maison traditionnelle. En effet, à Hida, quelle que soit la saison, la nature est luxuriante et les locaux s’efforcent de protéger leur identité culturelle. De nos jours, il est devenu de plus en plus difficile de trouver des maisons japonaises traditionnelles, de style kominka. Il est possible d’en voir quelques-unes à Hida et, bien évidemment, d'y séjourner. Comptez entre 85 000 et 130 000 ¥ par semaine pour la location d'une maison (entre 610 et 930 €, pour 6 à 12 personnes).

A Takayama, l'histoire du saké est retracée d'un point de vue original. Alcool le plus représentatif du Japon, l'activité qui vous est proposée tourne autour de l’utilisation du saké par la population locale. Vous pourrez vous exercer à la calligraphie, découvrir les méthodes de conditionnement des bouteilles de saké à l'aide de furoshiki (carré de tissu qui sert généralement à emballer toute sorte d'objets pour les transporter), ou bien encore apprendre à boire du saké de façon traditionnelle, tout cela afin de mieux comprendre la place qu'occupe cette boisson au niveau local.

Si l'envie vous en prend de vouloir découvrir d'autres produits locaux, tels que le miso ou le riz, n'hésitez pas à vous balader tranquillement dans le village (pour une question de compréhension, mieux vaut être accompagné par un guide). Vous pouvez également rejoindre des visites guidées (à pied) autour des villages de Furukawa et de Tanekura, afin d'allier plaisir et découverte en apprenant un maximum de choses sur la région. Cependant, si vous souhaitez en faire le tour complet, se cantonner à la marche vous prendrait beaucoup trop de temps. Certaines personnes ont donc pensé qu'il pourrait être plus agréable de découvrir le satoyama en vélo, moyen de transport somme toute plus efficace! En effet, la géographie des lieux ne permet pas vraiment de circuler partout en voiture, et faire tout à pied ne vous permettrait pas d'accéder à la totalité des activités.

Une fois sur place, le vélo vous procurera une sensation d'immersion incomparable et vous ouvrira les portes de la « vraie » campagne japonaise. Le but est de vous permettre de découvrir tous les aspects du Satoyama à vélo. Vous aurez le choix entre plusieurs options : soit vous louez un vélo et partez seul à la découverte des lieux, soit vous choisissez parmi les circuits proposés, et vous serez alors accompagné le long d'un parcours défini. Chaque circuit possède son propre niveau de difficulté, du plus facile au plus difficile évidemment, mais aussi ses propres trésors: que vous partiez à la découverte de la vie quotidienne des habitants de la région, ou choisissiez de suivre une randonnée pour admirer de splendides cascades, vous êtes libre de choisir ce qui vous plaît!

Pour découvrir les charmes de Hida Furukawa, n'hésitez pas à consulter mon profil où de plus amples informations vous sont présentées.

Écrit par Gregory Patrisse
Membre de JapanTravel

Laissez un commentaire