Le Thé Vert de Shizuoka

Une usine, deux plantations de thé et un séjour à la ferme

Par Cathy Cawood   

Avez-vous déjà visité une plantation de thé ? Boire du thé vert est excellent pour la santé : ça protège des inflammations et dommages cellulaires, augmente la sensibilité à l'insuline, améliore le métabolisme et aide à perdre du poids ! Visiteur au Japon, saisissez l'occasion de découvrir la source de ces vertus...

Un court trajet en train à grande vitesse vous mènera de Tokyo à la préfecture de Shizuoka, qui abrite 40% des plantations de thé du Japon. Poussant sur les flancs des montagnes, dans les collines et vallées de cette belle région, le thé influence le mode de vie, la culture et certainement aussi la santé des locaux.

Usine de Thé Clean Tea Matsuno

A 30 minutes de Shizuoka en voiture, vous trouverez une usine de traitement de thé appelée Clean Tea Matsuno pouvant accueillir des groupes de touristes. Notre guide Minowa-san nous a conduits dans un champ de thé vert bio à côté de cette usine ; on y encourage la prolifération des insectes utiles et les tontes de buissons servent aux paillis.

Usine de Thé Clean Tea Matsuno (Photo: Cathy Cawood)
Usine de Thé Clean Tea Matsuno (Photo: Cathy Cawood)

Après nous avoir montré où on coupe les tiges, notre guide nous a expliqué que de nouvelles pousses vont en germer. Une fois leur pousse commencée, les feuilles grossissent vite ; le savoir-faire du cultivateur est donc important pour savoir quand récolter afin de maximiser saveur et qualité. Trop tôt, les feuilles manquent de goût. Trop tard, les tiges durcissent pour tirer profit des feuilles et alimenter la croissance de la plante.

Visitant l'usine, nous avons examiné les machines de traitement. Cette usine produit en une journée jusqu'à 5 tonnes de thé à partir de 25 tonnes de feuilles fraîches. Tout au long du processus, le personnel de l'usine vérifie et ajuste le traitement afin d’obtenir les meilleurs résultats possibles. Les feuilles fraîches sont cuites à la vapeur pendant quelques secondes puis sont roulées pendant leur séchage. L'ensemble du processus prend exactement 5 heures. Un traitement excessif entraînerait une oxydation, la perte de la superbe couleur verte, et la production de thé rouge.

Poussière de thé vert sur les machines (Photo: Cathy Cawood)
Poussière de thé vert sur les machines (Photo: Cathy Cawood)

La visite se termine par une dégustation de thé. Nous avons savouré deux échantillons fabriqués à partir de mêmes feuilles traitées différemment... L'un était doux avec beaucoup de saveur mais l’autre était amer avec un goût rafraîchissant et purifiant. Tout comme pour les vins, différents thés verts peuvent être associés à différents aliments. Le thé vert désodorise votre souffle et est donc idéal pour finir un repas comprenant de l'ail. Par ailleurs, ses effets antibactériens protègent les dents des caries.

Superbe vert ! (Photo: Cathy Cawood)
Superbe vert ! (Photo: Cathy Cawood)

Mai, juin et octobre sont idéaux pour visiter cette région car vous pouvez vous essayer à la cueillette du thé et car l'usine ne fonctionne que pendant cette période. Visiter est possible pour un groupe de 80 personnes maximum et réserver est nécessaire. L'usine est à environ 30 minutes en taxi (40 en bus) de la gare de Shizuoka.

Site web : http://www.shizuoka-tea.com
Adresse : Aoi-ku, Tsuwano 68, Shizuoka-shi, Shizuoka-ken 421-2121
Téléphone : +81-54-294-1356

Jardin de Thé Okakae Kanebun

Les plantations de thé sont typiquement très belles mais le jardin de thé d'Okakae Kanebun se distingue tout particulièrement ; c’est sûrement l'un des plus beaux ! Gravissant la montagne par une route étroite en zigzag, nous avons vu de jolies rangées de plants de thé recouvrant des pentes abruptes. Nous nous sommes arrêtés à 500 mètres d’altitude pour photographier et profiter d'une vue emblématique du Mont Fuji enneigé surplombant les champs de thé.

Cet endroit attire de nombreux photographes arrivant très tôt pour photographier le lever du soleil avec le Mont Fuji flottant dans une mer de nuages... Cette "mer de nuages" dépend de la météo et je n'ai pu en être témoin mais j’ai malgré tout apprécié une vue magnifique.

Mont Fuji et plantations de thé (Photo: Cathy Cawood)
Mont Fuji et plantations de thé (Photo: Cathy Cawood)

Cultiver du bon thé nécessite beaucoup de pluie et, même en plein été, il pleut beaucoup dans ces montagnes. Il faut également une terre meuble avec bon drainage que l'on retrouve ici le long de pentes caillouteuses. Le contraste important des températures diurnes et nocturnes est également bénéfique pour les plantations... Le thé est récolté trois fois par an. En haute altitude, la première poussée de croissance a lieu mi-mai, environ 2 semaines après la première poussée des terres en basse altitude. Le thé est cueilli en juin, juillet et novembre. A Shizuoka en mars, j’ai vu les buissons en phase hivernale.

Après avoir immortalisé ces vues dans nos cœurs et dans nos appareils photo, nous sommes descendus dans un café perché sur un côté de la montagne. De grandes fenêtres donnaient sur le Mont Fuji et la plantation de thé. Une musique apaisante et relaxante était diffusée, et nous nous sommes assis sur des tabourets en tronc d'arbre à une table elle-même faite d'un énorme tronc d'arbre ! Divers thés et équipements pour la préparation du thé étaient disponibles à l'achat.

Dans le café Okakae Cha-en Kanebun (Photo: Cathy Cawood)
Dans le café Okakae Cha-en Kanebun (Photo: Cathy Cawood)

Ici, nous avons appris à bien préparer le thé vert. Outre la qualité du thé, le secret réside dans la température de l'eau : 50 degrés seulement pour la première infusion. Une infusion à basse température permet certainement de conserver les substances bénéfiques pour la santé tout en maximisant la saveur et en minimisant l'amertume. On augmente progressivement la température, ajoutant de l'eau chaude plusieurs fois aux mêmes feuilles. Chaque infusion offre ainsi un goût légèrement différent bien que toujours aussi délicieux.

Matériel pour faire le thé (Photo: Cathy Cawood)
Matériel pour faire le thé (Photo: Cathy Cawood)

Pour finir, nous avons mangé des feuilles de thé avec du sel, des appâts blancs séchés et une sauce soja citronnée "ponzu". Tendres et savoureuses, elles m’ont rappelé une salade d'épinards malgré leur légère amertume. Nous avons également dégusté de délicieux bonbons faits maison. Je n'ai jamais autant apprécié un café !

Feuilles de thé vert tendres et appâts blancs séchés (Photo: Cathy Cawood)
Feuilles de thé vert tendres et appâts blancs séchés (Photo: Cathy Cawood)

Okakae Cha-en Kanebun est à 30 minutes en taxi (50 en bus) depuis les gares de Shimizu ou Okitsu sur la ligne JR Tokaido. Le salon de thé ouvre tous les jours mais il est préférable de réserver bien avant de s'y rendre.

Site Web : http://www.okakae-chaen.com/company.html
Adresse : 979 Yoshiwara, Shimizu-ku, Shizuoka-shi, Shizuoka-ken 424-0111
Téléphone : +81-54-368-1913
Fax : +81-54-368-1913

Seisho Yu-en

Le logo de Seisho Yuen est composé d'une fleur de thé et d'une feuille de wasabi (qui nécessitent tous deux une eau pure). La devise de la plantation est :

Prends la feuille
Prends la fleur
Prends ton bonheur

Le thé vert peut vous rendre plus heureux car il contient l’acide aminé L-théanine, qui a un effet calmant, accroît les niveaux de dopamine et accroît le rythme alpha (ondes cérébrales). Cette devise enchanteresse semble donc une réalité !

Douceurs et thé à base de graines (Photo: Cathy Cawood)
Douceurs et thé à base de graines (Photo: Cathy Cawood)

A notre arrivée, Suzuki-san nous a servi une boisson raffinée à base de graines de thé, avec de jolies sucreries ressemblant à de la gelée. Par la suite, nous avons remonté une route longeant un ruisseau de montagne, des champs de thé et des bosquets de bambous ; un paysage montagnard typique du Japon. Après avoir traversé un pont suspendu faisant un peu peur, nous sommes passés à travers un bosquet de cèdres parsemé de rochers moussus pour arriver à un champ de thé.

Ce thé était cultivé exclusivement pour le matcha. Des fils de fer attachés à des poteaux traversaient la plantation. Lorsque les feuilles apparaissent, des filets noirs sont suspendus aux fils pour protéger les nouvelles feuilles des gelées tardives. L'ombre permet également aux nouvelles feuilles de développer plus de chlorophylle, ce qui donne au matcha sa couleur verte intense. La quantité d'acides aminés bénéfiques pour la santé augmente également de façon spectaculaire. Comme vous l’aurez compris, le matcha est un thé puissant !

Buissons produisant des feuilles pour le thé matcha (Photo: Cathy Cawood)
Buissons produisant des feuilles pour le thé matcha (Photo: Cathy Cawood)

De retour du champ, nous sommes entrés dans une ancienne écurie devenue un joli salon de thé dont Suzuki-san et ses filles ont créé toutes les décorations. On peut y acheter des souvenirs à base de thé et des articles faits main. Après une autre tasse de thé à base de fleurs de thé salées et marinées, il était temps de faire une teinture à base de thé...

Le thé vert peut être utilisé pour teindre les tissus, en lui donnant une légère couleur jaune. Il est possible de choisir entre un mouchoir et une pochette à cordon. Le motif se crée en pliant des morceaux de tissu à l’aide d’élastiques. On enfile un tablier et des gants de caoutchouc puis on plonge le mouchoir ou la pochette dans une bassine de thé vert. Pour plus de contraste, nous avons également trempé une partie du tissu dans un colorant gris doux ; nous l'avons ensuite rincé et avons enlevé les élastiques.

Teinture naturelle à base de thé vert (Photo: Cathy Cawood)
Teinture naturelle à base de thé vert (Photo: Cathy Cawood)

Pendant que Suzuki-san repassait mon nouveau mouchoir pour le sécher, une de ses filles nous a présenté une cérémonie du thé avec du matcha très aromatisé et des bonbons au thé très élégants. Le matcha utilisé lors des cérémonies du thé japonais est au thé vert ce que l'espresso est au café. L'amertume se marie bien avec les bonbons. Suzuki-san est revenue avec mon mouchoir soigneusement emballé et il était déjà temps de partir.

Décoration du salon de thé de Seisho Yu-en (Photo: Cathy Cawood)
Décoration du salon de thé de Seisho Yu-en (Photo: Cathy Cawood)

La famille Suzuki honore ses invités en présentant un travail exclusivement fait de leurs mains : un salon de thé fait main, divers thés faits main, des bonbons faits main, des souvenirs faits main, voire même une expérience faite sur mesure. Je me souviendrai toujours de mon séjour à Seisho Yu-en et de l'hospitalité de ses propriétaires.

Seisho Yu-en est à 30 minutes en taxi de la gare d'Okitsu sur la ligne JR Tokaido.

Site Web : https://seisyouyuenn.jimdo.com
Adresse : Nakagouchi 4209, Shimizu-ku, Shizuoka-shi, Shizuoka-ken

Nukumori-en Yururi

Notre hôtesse en kimono, Nishiyama-san, nous a accueillis dans une cour en gravier avec une grande maison de style traditionnel et des dépendances de chaque côté. Tout d'abord, elle nous a servi de minuscules tasses de thé vert roulé à la main et riche en saveur. Nous sommes ensuite allés dans son salon de thé pour notre deuxième cérémonie du thé de la journée, plus formelle que celle à Seisho Yuen.

Cérémonie du thé à Meguri-en Yururi (Photo: Cathy Cawood)
Cérémonie du thé à Meguri-en Yururi (Photo: Cathy Cawood)

Comme je prévoyais de passer seule un "séjour à la ferme" avec les Nishiyama, mes compagnons de voyage sont partis et je me suis installée dans une grande salle de tatami chauffée par un poêle à mazout, avec un chat comme nouveau compagnon. La première chose à faire était un bain de thé vert. La salle de bain était petite et encombrée mais sa baignoire était grande, avec une eau chaude verte. Apparemment, le thé vert est aussi excellent pour la peau !

Après mon bain, j'ai savouré un repas typiquement japonais composé de nombreux petits plats avec des aliments différents, tous préparés par mon hôtesse. Il y avait des légumes bio, et tout était sain et vraiment délicieux. A l'exception de quelques tempura (fritures) de crevettes, le repas était aussi adapté aux végétaliens. J'ai montré à quel point j'aimais ce repas en ne laissant pas une miette dans mon assiette !

Délicieux dîner fait maison (Photo: Cathy Cawood)
Délicieux dîner fait maison (Photo: Cathy Cawood)

J'ai dormi comme un loir sur un futon en coton et me suis réveillée à la lumière du matin, qui filtrait à travers des portes coulissantes en papier. Après un petit déjeuner presque aussi impressionnant que le dîner, je suis allée me promener pour admirer les champs de thé avant mon départ.

En fonction de la date de votre visite, un séjour a la ferme à Nukumori-en Yururi peut inclure diverses activités dont la cueillette du thé, la fabrication de soupe miso et la cérémonie du thé. Ceci dit, le meilleur reste pour moi de discuter avec Nishiyama-san et d'admirer le style de vie bien rempli, productif et sain d'une ferme de thé à Shizuoka.

Plantation de thé à Meguri-en Yururi (Photo: Cathy Cawood)
Plantation de thé à Meguri-en Yururi (Photo: Cathy Cawood)

Nukumori-en Yururi est à 20 minutes en taxi de la gare d'Okitsu sur la ligne JR Tokaido.

Site Web : http://nukumorien.i-ra.jp
Adresse : 2758 Kokawachi, Shimizu-ku, Shizuoka-shi, Shizuoka-ken 424-0302
Téléphone : +81-54-393-2326

La barrière de la langue

Les visiteurs parlant un peu japonais peuvent profiter sans problème des endroits listés ci-dessus. Ceux ne parlant pas japonais ou souhaitant mieux comprendre les détails peuvent faire appel aux services des guides certifiés de l'Organisation d'Interprètes Fujinokuni Shizuoka, qui parlent actuellement français, anglais, chinois, coréen, espagnol, portugais ou thaïlandais.

Réservez votre guide bien à l'avance. Vous devrez couvrir ses frais de voyage, d'admission et de repas, mais le fait d'avoir un japonais pour vous expliquer les détails peut vous permettre d'apprécier encore plus la région et ses activités.

Se rendre ici

60 minutes en shinkansen "Hikari" ou 90 minutes en shinkansen "Kodama" depuis la gare de Tokyo jusqu'à la gare de Shizuoka. A Shizuoka, vous pouvez continuer en train avec la ligne JR Tokaido, prendre un taxi ou prendre un bus.

Cet article était-il utile ?

Suggérer une modification

1
1
Sébastien Duval

Sébastien Duval @sebastien.duval

Community manager for Japan Travel, and certified tour guide (Tokyo City Guide, AISO). I enjoy outdoor hot springs, tasting vegan/vegetarian food, and hiking. Feel free to get in touch about promoting Japan! Come live in Japan and enjoy it every day :) Also on LinkedIn: https://jp.linkedin.com/in/sduval On my list of places to discover: Ginzan Onsen in winter. Iya valley. Mosque of Kobe (first built in Japan). Mount Aso (the only active volcano in Japan?) Takeda castle especially when one can see a sea of clouds. On my list of sights to enjoy, some in 2018: Artistic rice fields in Inakadate (Aomori prefecture). Autumnal bushes of Miharashi no Oka. Flying squirrels (Nagano Prefecture). Nanzo-in Buddhist temple to see its statue of Fudo-myo with a dragon head (Sasaguri, Fukuoka). Nikko Tosho-gu during winter. Sunset at Osanbashi (Tokyo).

Article original par Cathy Cawood

Rejoignez la discussion

Marbach Hélène il y a 4 mois
Merci pour le partage de ces adresses ! Un séjour à la ferme assorti d'un thé vert, ce doit être une sacrée expérience.