Dans les Etages de la Tour Hikarie

La reconfiguration du quartier de Shibuya : Phase 1

Par Marbach Hélène   8 oct. 2016

De jour comme de nuit, la tour Hikarie impose son style architectural particulier. Inaugurée en 2012 et construite de blocs de verre et d'acier, elle est une première étape de la reconfiguration du quartier de Shibuya à Tokyo. Les premiers étages, du sous-sol au 5ème étage, sont occupés par le centre commercial ShinQ's. Des restaurants variés sont ensuite répartis entre le 6ème étage (dining 6) et le 7ème étage (Table 7).

Au 8ème étage, changement d'ambiance. L'espace est agencé en petites salles d'exposition et galleries d'art (Tomio Koyama Gallery) ouvertes au public . On y trouve aussi le petit musée d47 qui expose ses dernières trouvailles dans les 47 préfectures du pays.

En continuant à s'élever, ne manquez pas le panorama offert par la baie vitrée du 11ème étage. La vue plongeante sur le très célèbre Shibuya Crossing est impressionnante et en regardant au loin on aperçoit aussi les premiers massifs montagneux du centre du Japon. C'est aussi au 11ème étage que l'on trouve l'accès au théâtre Tokyu Orb et aux bureaux qui occupent le reste de la tour.

Tous ces espaces sont parfaitement complémentaires  : faire de Shibuya un quartier branché est un objectif affiché du projet Shibuya + Fun Project . Plusieurs autres constructions sont en cours et  une tour encore plus grande devrait être livrée en 2019.

Cet article était-il utile ?

Suggérer une modification

0
0
Marbach Hélène

Marbach Hélène @marbach.hélène

J'habite à Tokyo depuis août 2015 et souhaite faire découvrir mes coups de cœur au Japon, un peu en dehors des sentiers battus de cette ville incroyable. Et pourquoi pas conseiller ceux qui voyagent au Japon !En 2018, j'ai découvert l'île de Kyushu, pédalé sur les ponts de Shimanami Kaido et grimpé en haut du Mont Fuji. Au programme en 2019 ? Explorer le Tohoku et Hokkaido.Le Japon est propice aux superbes photos car ses paysages sont contrastés et sa lumière est très pure par exemple en automne et en hiver. Je ne pars plus sans mon Canon.Enfin, passionnée de trains et de transport, je veille toujours aux côtés pratiques des voyages.