Explorez Ôme

Histoire et tradition aisément accessibles depuis Tokyo

En quittant la Ligne Chûô à Ôme, il est bon de vous rappeler que, techniquement, vous vous trouvez toujours dans Tokyo. Vous n'avez embarqué à bord d'aucun Shinkansen et pourtant, en à peine plus d'une heure, vous vous trouvez dans un lieu étranger à la métropole, dans lequel vous pouvez interagir avec une nature verdoyante (plutôt que de simplement la contempler) et vous immerger dans une culture traditionnelle riche.

La région dans laquelle se situe Ôme est accessible à pied avec une combinaison de trajets en train, en bus, en téléphérique et même avec un canot et un kayak pour les aventureux. Néanmoins, prenez le temps de visiter la ville principale avant de vous précipiter trop loin de la Station d'Ôme. Ici, votre voyage dans le passé au coeur du Tokyo des temps anciens commence avec une rue marchande bien préservée qui vous ramène au début de l'ère Showa (1926-1989). Les dessins, la signalétique et les bâtiments en bois rétro ne sont peut-être pas vraiment nostalgiques, mais ils constituent une pièce manquante au puzzle que représente le Tokyo perdu dans la rénovation et la reconstruction constantes qui caractérise son centre-ville, et ils ont une convivialité authentique qui peut réellement aider à relier le Japon pré-moderne au pays que nous connaissons aujourd'hui. Pour ceux qui souhaitent en voir davantage, le Shôwa Retoro Shôhin Hakubutsukan (Musée des Produits Rétro de Shôwa) vous est vraiment recommandé pour une immersion dans le quotidien japonais recréant minutieusement tous les éléments de l'époque, de la culture cinématographique et manga aux sucreries et produits de la vie quotidienne.

A partir de là, un voyage plus loin dans la zone devrait comprendre un contact avec la culture créative si importante lors du développement de la région sous l'ère Edo (1603-1868). A son apogée, Ôme accueillait près de 800 tisserands spécialisés dans la production textile, et tout particulièrement dans l'utilisation de la teinture à l'indigo qui est maintenant reconnue dans le monde entier. Dans la ville d'Edo en pleine effervescence, la fameuse "rayure d'Ôme" était effectivement très en vogue et a initié un boom dans la conception des kimono. A présent, la teinture à l'indigo aizome a hérité de cette tradition et vous pouvez en faire l'expérience par vous-même au Kosoen, aisément accessible à pied depuis la station. A cet endroit, vous pouvez essayer des méthodes de teinture à la main utilisant l'indigo, et qui n'ont pour la plupart pas changé depuis au fils des siècles. Les participants peuvent s'entraîner à teindre des éléments traditionnels mais pour ceux qui souhaiteraient mêler ces techniques à leur propre mode contemporaine, une écharpe, un t-shirt ou presque tout autre article en coton ou en soie est également disponible.

Outre la typique teinture bleue d'Ôme, prenons un instant pour profiter de la nature de la ville. Le mot "Ôme" est écrit avec le kanji qui représente la "prune" : la ville est donc connue pour être la ville des prunes. Malheureusement, en 2009, tous les pruniers qui fleurissaient en mars ont été détériorés par une maladie touchant les prunes pour la première fois au Japon. Tous ces arbres ont été déterrés pour être remplacés par de nouveaux pruniers en bonne santé à l'automne dernier. Le bon côté des choses est que la ville offre également d'autres amusements de saison, dont de magnifiques azalées au Temple Shiofunekannon-ji fleurissant d'avril à mai et des feuillages automnaux près du Mont Mitake en novembre, qui méritent aussi d'être contemplés.

Pour ceux qui souhaitent voir la nature de plus près, Ôme est fière d'abriter un centre de pêche à Okutama, où vous pouvez faire cuire votre prise au barbecue, faire du kayak, du canyoning et du rafting grâce à un certain nombre de services qui vous permettront de profiter de l'eau cristalline qui passe par les gorges du Mont Mitake avant de rejoindre la rivière Tama. D'autre part, d'innombrables circuits pédestres et cyclistes permettant de partir en exploration vous mèneront hors des sentiers battus, tout en pouvant tous être parcourus durant un voyage d'une journée. Il va sans dire qu'il vous est recommandé de prendre votre temps, surtout quand il est possible de profiter d'autant d'auberges traditionnelles qui vous donneront l'occasion de savourer le saké local de la prestigieuse brasserie Ozawa.

Avec la possibilité de visiter la brasserie sus-mentionnée, le Musée du Kimono d'Ôme, un fabuleux musée dédié aux peignes et pinces à cheveux japonaises ainsi que la Galerie d'Art Kushi-Kanzashi qui révèle une fois de plus un aspect de la beauté japonaise difficile à trouver dans le centre de Tokyo, les personnes souhaitant se cultiver au cours de leur voyage ont l'embarras du choix. Vous dégusterez la célèbre Cuisine à base de porc d'Ôme afin de trouvez l'énergie nécessaire à vos voyages, dont les niku-nanban, un plat où des soba sont imprégnées d'un bouillon de porc riche en vitamines. De plus, si vous avez besoin d'un en-cas, emportez quelques Ôme senbei (des biscuits dont la forme rappelle celle des fleurs de la prune ume qui parsèment la région) dans votre sac.

Comme vous pouvez le constater, si Ôme est une destination parfaite pour un voyage d'une journée en provenance de Tokyo, il y a vraiment trop de choses à voir et à faire en un jour, garantissant ainsi qu'il ne s'agira pas de votre unique voyage dans la région.

Plus d'informations sur Ôme

https://www.city.ome.tokyo.jp/shoko/29newpamphlet.html

19
1

Rejoignez la discussion

Marbach Hélène il y a 3 ans
Avant de démarrer votre promenade à Ome, faites un stop à l'office du tourisme qui se trouve à côté de la gare. Vous pourrez prendre des plans de la ville et des randonnées dans la région.