L'Etang « Monet » de Nemichi

Carpes, nénuphars et référence impressionniste

 Par Julien GIRY   27 mai 2016

Depuis l'été 2015, le sanctuaire Nemichi jouit d'une popularité incroyable. Mais les nombreux visiteurs ne viennent pas pour le modeste autel de bois, dans les montagnes près de Seki (préfecture de Gifu). Ils sont là pour l'étang en contrebas, qui rappelle aux Japonais francophiles les peintures de Claude Monet.

Il y a plus de visiteurs que de carpes. Autour de l'étang – un beau rectangle d'eau claire de 20 mètres par 6, difficile de trouver une place pour plonger son regard dans les eaux calmes. Ceux qui sont arrivés le plus tôt ont pris les meilleures places, déjà déployé leur trépied et pointé leur téléobjectif vers les flots. Ceux qui les ont rejoint profitent du spectacle en en faisant le tour.

Le parking du petit sanctuaire Nemichi, lui, déborde. Car les Japonais viennent de loin pour se perdre au cœur des montagnes entourant la ville de Seki et contempler le plan d'eau. Le phénomène a commencé à l'été 2015 avec quelques photos de cet étang anonyme postées sur les réseaux sociaux. Certains s'emballent : l'eau bleutée évoque immanquablement la série « Nénuphar » de l'impressionniste Claude Monet !

« Je ne peux pas croire qu'un tel lieu existent en vrai ! », commentait alors l'un des premiers visiteurs de l'officieux « étang de Monet ». Le bouche à oreille a ensuite fonctionné à plein. Les médias sont venus successivement pour des reportages aquatiques, multipliant encore le nombre de curieux.

Mais qu'y voit-on dans ces eaux claires ? Dans la jungle de nénuphars, de belles carpes – une passion nationale au Japon – s'épanouissent langoureusement. Toute la palette des écailles est représentée, du doré métallique au rouge et blanc classique, en passant par le noir grisé. A un peu moins d'un mètre de profondeur, le fond dévoile sa gamme de couleur automnale, tapissé d'une épaisseur de feuilles d'érables japonais.

« L'eau vient directement des montagnes, elle est incroyablement pure, essaie d'expliquer un promeneur âgé. C'est pour cela qu'elle a ce ton bleuté ». Sur les réseaux sociaux, certains n'y croient toujours pas : « ce n'est pas possible de croire que ces images ne sont pas des peintures... Mais il y a des vidéos : l'étang est donc réel ! »

Écrit par Julien GIRY
Membre de JapanTravel

Explorez les environs

Rejoignez la discussion

Florent CHOQUET il y a 9 mois
Bonjour,
est-il possible d'avoir l'adresse exacte de ce lieu ? impossible de trouver sur google map.
Celine Villeneuve il y a 9 mois
Bonjour !
En zoommant avec l'adresse suivante ce n'est pas possible ? 448 Itadori, Seki 501-2901, Gifu Prefecture
Sinon voici l'adresse du sanctuaire en question ce sera peut-être plus simple pour le trouver :)
根道神社, Seki, Gifu, Japon
Celine Villeneuve il y a 9 mois
J'ai découvert l'endroit grâce à ton article, merci Julien :)
Laurine Thiodet il y a 10 mois
Magnifique ! Merci de partager ces images, elles rendent au lieu toute sa beauté.