La Soupe au Curry Tsubara Tsubara

Goûtez une spécialité de Hokkaido à Niseko

Par Kylie Plester   

Avant d'aller vivre à Niseko, de nombreuses personnes nous ont dit que la soupe au curry était extraordinaire et que nous devions y goûter. Lorsque Tsubara Tsubara a finalement ouvert ses portes pour l'hiver, nous avons presque accouru là-bas à la première occasion et n'avons pas été déçus.

La soupe au curry est une spécialité de Hokkaido inventée à Sapporo et c'est la chose parfaite dans laquelle se plonger au cours d'une froide journée d'hiver. A la base, il s'agit d'un bouillon de différentes épices de curry, variant en fonction du chef qui le prépare. Il est servi dans un grand bol rempli de légumes frais, souvent accompagnés d'un quelconque type de viande, et ça a l'air vraiment délicieux. On vous sert ensuite une assiette de riz en accompagnement. La manière dont j'ai préféré manger ce plat est de prendre une cuillerée de riz et de la plonger dans la soupe, afin que le riz absorbe les arômes. Ce plat est excellent pour tous car vous pouvez choisir le niveau d'épices selon vos goûts : les enfants peuvent donc avoir une soupe douce mais savoureuse, et les adultes aventureux peuvent se brûler l'intérieur de la bouche.

Chez Tsubara Tsubara, les options de base sont poulet et légumes, tsumire (boulettes de viande japonaises), et une option simplement composée de légumes pour les végétariens. Il existe également des options plus raffinées incluant du crabe royal ou de gros morceaux de bacon dans leur composition, ainsi que de nombreux autres suppléments en échange d'une petite somme complémentaire. Il vous est aussi possible de choisir entre une base de soupe standard ou au lait de coco. La soupe au curry, au poulet et aux légumes ainsi que celle aux boulettes de viande tsumire sont toutes deux vraiment délicieuses, bien que celle au poulet puisse se révéler un peu délicate à manger, la viande n'étant pas désossée. Ici, le niveau d'épices de chaque plat est noté de 1 à 20, et les prix sont légèrement plus élevés pour les plats dont la note est de 6 ou plus. Les plats dont le niveau d'épices est de 5 sont agréables, suffisamment épicés pour que votre nez coule, mais pas assez pour vous brûler complètement la langue. Les personnes que je connais qui ont goûté à des plats dont le niveau était de 10 ont dit qu'ils n'excéderaient pas ce chiffre, alors je n'irais pas directement au niveau 20, à moins que vous passiez vos journées à manger des piments entiers.

Tsubara Tsubara est situé dans une région à l'Est du village principal de Hirafu appelé Izumikyo, alors il peut être un restaurant sortant un peu des sentiers battus, mais il devient plutôt animé à l'heure du dîner en hiver, il vaut donc tout de même le coup d'effectuer une réservation lors des heures de pointe. Le restaurant est ouvert le midi et le soir. Le menu pour le déjeuner est plus basique, avec seulement les options de soupe au curry proposées à un prix légèrement moins cher que pour le dîner. Le menu du dîner, plus consistant, propose l'ensemble des options de soupe au curry ainsi que d'autres plats tels que des fondues chinoises et du sashimi. Cette option est appréciable pour les personnes soucieuses de leur budget, puisque les prix commencent à partir de 1 200¥ et que cela devrait vous rassasier. Le restaurant est relativement spacieux : il possède une capacité de 53 couverts, servis dans des coins repas traditionnels japonais avec des tatamis pour les groupes les plus conséquents, et dans des coins repas à l'occidentale pour les groupes plus petits. Le personnel est convivial, serviable et a une bonne connaissance de l'anglais, et le service est relativement rapide, même lorsque le restaurant est très fréquenté. Si vous appréciez vraiment Tsubara Tsubara, vous pouvez demander une carte avec un système de tampons qui vous donnera droit à des boissons gratuites ou à une soupe au curry si vous venez régulièrement.

Après avoir vécu un hiver à Hirafu, Tsubara Tsubara est le restaurant dans lequel j'ai le plus souvent mangé et celui que je recommande le plus aux visiteurs puisque la nourriture y est savoureuse, et que vous ne pourrez pas en trouver de semblable n'importe où ailleurs.

Cet article était-il utile ?

Suggérer une modification

0
0
Elodie Pourrat

Elodie Pourrat @elodie.pourrat

Ayant baigné dans la japanime depuis l'enfance, mon intérêt pour la culture Japonaise s'est largement étendu au fils des années. Je suis aujourd'hui des études de Japonais et d'Anglais, et prends beaucoup de plaisir à traduire les articles de JapanTravel.

Article original par Kylie Plester

Laissez un commentaire