Le festival Yuiichi à Yuki

Le lien entre l'artisanat, le peuple et la culture

Par Tom Roseveare   

Célébré depuis maintenant 5 ans, Yuiichi est un festival d'artisanat à Yuki dans la préfecture d'Ibaraki. Fidèle à l'histoire de la ville et à son riche patrimoine de tissage, Yuiichi a pour but de rassembler les habitants de la région et l'artisanat local, afin de célébrer la culture de Yuki. Et tout le monde y est convié !

Réparti sur plusieurs rues du centre-ville de Yuki, Yuiichi offre aux visiteurs la chance d'explorer plus de 35 magasins, stands et cafés du quartier. Comme plusieurs rues sont fermées aux voitures lors du festival, on encourage la marche ou le cyclisme comme moyen de transport pour rejoindre les différents sites qui entourent le sanctuaire Takedasuga. On peut profiter de spectacles et des stands dans les rues, grâce aux entreprises et artisans locaux qui ouvrent leurs portes au public et proposent des ateliers pour tous.

À l'ouest du sanctuaire Takedasuga, on retrouve le quartier des Sakagura (brasseries de sake) où plusieurs brasseries locales accueillent les visiteurs, elles aussi avec des étals et des spectacles. La brasserie de sake Yuki/Buyu propose divers spectacles pendant le festival, mais pour y assister, il faut acheter des billets au préalable. Le Machinaka (centre-ville) au sud-ouest, renferme un bon nombre de pièces d'art, de sucreries et de magasins de souvenirs. Il abrite également le site des sanctuaires où se trouve Takedasuga-jinja. À l'est, on retrouve le quartier Toyamachi (quartier des grossistes) avec encore plus de pièces d'artisanat et de petits magasins indépendants proposant des objets faits à la main.

Vous aurez la chance de participer à un ou plusieurs des nombreux ateliers proposés; dont le tsumugi, une technique de tissage de la soie unique à Yuki, qui a été désignée bien culturel immatériel du Japon. Le tsumugi est également inscrit à la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l'UNESCO. Un autre atelier à essayer absolument est la fabrication de noren, ces rideaux traditionnels que l'on accroche aux portes des restaurants et magasins.

Bien qu'explorer Yuki à pied soit très agréable, c'est encore mieux à bicyclette ! Grâce aux vélos, vous pouvez faire plusieurs allées et venues et explorer librement tous les recoins de la ville. Pendant le festival, Yuki est entièrement ouverte au public, il y a alors à découvrir plusieurs raccourcis, chemins cachés et recoins, qui aident à explorer cette charmante petite ville à votre rythme.

Le sanctuaire Takedasuga étant le point central de la ville ainsi que du festival, de nombreux stands d'artisanat et de nourriture se trouvent à cet endroit pendant les festivités. C'est d'ailleurs ici que la foule se retrouve lorsque la nuit commence à tomber pendant les deux jours du festival. Ici, on peut assister à des spectacles éclairés par la lueur des lanternes et des chandelles, dans l'air frais de l’automne. Le dimanche soir, j'ai pu admirer une performance de gagaku (musique de cour du Japon) incroyable.

Yuiichi a lieu chaque année pendant le deuxième weekend d'octobre, et sera de retour le 10 et le 11 octobre 2015.

Cet article était-il utile ?

Suggérer une modification

0
0
Camille Dufour-Blain

Camille Dufour-Blain @camille.db

Article original par Tom Roseveare

Laissez un commentaire