Le Mont Aso

Visite exceptionnelle d'un volcan en activité à Kyūshū

Par Dana Vielmetti   

L'île de Kyūshū est connue pour son activité volcanique. Le mont Aso, volcan actif dont le cratère est l’un des plus larges du monde et peut mesurer par endroits jusqu'à 25 km de diamètre, est donc un incontournable pour quiconque s'y rend!

Le complexe volcanique du mont Aso se compose d'un anneau extérieur qui comprend de nombreux pics et cratères. On pense que le mont Aso s’est formé à la suite de quatre éruptions. La plus récente, qui est aussi la plus importante, se serait produite il y a 90 000 ans. Les cinq pics principaux se seraient alors élevés après que le sol se soit effondré, comblant la cavité souterraine créée par la lave en fusion.

Un téléphérique d'une longueur de 858 mètres emmène les visiteurs en quatre minutes au plus près du volcan pour une découverte unique. Malheureusement, celui-ci est souvent fermé en raison des gaz toxiques qui s'échappent du cratère et je n'ai pas pu l'emprunter lors de ma visite. Si c’est votre jour de chance, vous aurez le privilège de respirer les vapeurs de soufre et d’admirer de près une eau rendue bleue par les gaz volcaniques. Un chemin de randonnée surveillé permet de profiter pleinement de la vue incroyable des environs. Celui-ci est jalonné d’abris dans le cas où un incident tel qu’une éruption se produirait.

Même si le téléphérique est fermé, il y a beaucoup à faire autour du mont Aso. Plutôt que de me rendre directement au cratère Naka-dake, j'ai pris le bus pour Kusasenri, dont le nom signifie littéralement « la grande étendue d’herbe ». Ce grand plateau fut autrefois un cratère. Ses reliefs, ses pâturages où l'on peut voir chevaux et vaches, son cône volcanique inactif, ses deux lacs et la vue sur le cratère principal d'où s'échappe la fumée volcanique m'ont presque fait oublier la déception de ne pas pouvoir prendre le téléphérique. Vous y trouverez également un musée qui, bien qu'un peu cher, vaut la peine d’être visité. Sur un écran sont diffusées des images de la piscine d'eau brûlante, images prises en temps réel par une caméra placée à l’intérieur du cratère. En plus de cette expérience proche du cinéma IMAX, des affiches plutôt bien réalisées peuvent être consultées. J’ai pris de nombreuses photos du volcan depuis le plateau et je me suis promenée entre les personnes qui pique-niquaient ou montaient à cheval. En y mettant le prix, il est possible de survoler les cratères à bord d'un hélicoptère pour une courte balade. Je me suis contentée d’apprécier les allers-retours des visiteurs.

Outre la randonnée, il y a une multitude d'opportunités d'explorer les environs. Près de Komezuka se trouve une étonnante colline verdoyante au sommet plat. On raconte que ce cône magnifique qui s'élève sur 1000 mètres a été créé par le dieu d'Aso qui aurait empilé des rizières les unes sur les autres. Un écomusée, des temples, des sources et d'autres cratères inactifs s’y trouvent également.

Aso est une petite ville tranquille dont l'activité est centrée autour de la station JR. Vous trouverez quelques hôtels, des restaurants ainsi que des bains publics. De là, vous aurez une belle vue sur les alentours et l'accès au volcan est simple, ce qui en fait un bon endroit pour y passer la nuit.

La vue depuis le mont Aso est exceptionnelle. C'est le seul endroit au Japon où vous pourrez observer un volcan actif d’aussi près. Ne manquez pas cette occasion unique!

Cet article était-il utile ?

Suggérer une modification

1
0
Noro Randria

Noro Randria @noro.randria

Article original par Dana Vielmetti

Laissez un commentaire