Kiyamachi Dori, Kyoto

Le paradis des cerisiers!

Par Hugo Kempeneer   

Au cœur de Kyoto, le long de la rivière Takase, cette petite ruelle pittoresque devient, au printemps, l'un des meilleurs endroits pour admirer les cerisiers en fleurs.

Vous pouvez marcher et admirer les cerisiers tout le long de la rivière, du carrefour Nijō-Kiyamachi à Jūjō Dōri - attention, cela représente une bonne trotte ! Le tronçon principal se trouve entre Sanjō Dōri et Shijō Dōri. On trouve dans ce coin de Kyoto de nombreux bars, restaurants et boutiques ; avec un peu de chance et de patience vous pourrez même apercevoir une maiko déambulant dans son kimono coloré.

L'histoire de ce petit canal et de sa rue remonte à plusieurs siècles. En 1586, Toyotomi Hideyoshi ordonna au riche marchand Suminokura Ryoui de creuser un canal pour acheminer des matérieux de construction (de la pierre notamment) depuis un port de Fushimi jusqu'à Kyoto. En 1614, Suminokura Ryoui, avec l'aide de son fils Soan, ouvre un canal reliant Ichi-no-Funeiri ("la première pierre"), près de Nijō, à Fushimi. Ce canal fut baptisé la 'rivière Takase' et devint une voie marchande importante, en particulier pour transporter riz, bois et autres marchandises vers Kyoto, jusqu'à sa mise hors service en 1920.

Kiyamachi était aussi le lieu de résidence des clans Koga et Tosa, influents seigneurs de l'ère Edo. Elle fut le témoin de drames historiques, avec les assassinats de Ōmura Masujirō et Sakuma Shōzan, respectivement en 1864 et 1869 : après des décennies d'isolationnisme, ces deux hommes étaient favorables à l'ouverture du pays au commerce extérieur.

Dans un registre plus heureux, l'un des bâtiments le long de cette rivière est le lieu de naissance de l'industrie cinématographique japonaise ! En 1897, Inabata Katsutarō y projette le premier film expérimental jamais réalisé au Japon. Inabata s'était rendu à l'Exposition Universelle de Paris en 1896 et en avait rapporté un cinématographe, offert par le fameux inventeur Auguste Lumière. L'année suivante, il projetait un film, pour la première fois au Japon, dans le jardin de Kyoto Dento Co. Ltd.

Une bonne partie de Kiyamachi Dori est illuminée la nuit et, saison des cerisiers ou non, il y règne toujours une certaine animation.

Allez en profiter ; c'est un endroit de Kyoto que vous risquez d'adorer !

Cet article était-il utile ?

Suggérer une modification

0
1
Guillemette Le Bourgeois

Guillemette Le Bourgeois @guillemette.le.bourgeois

Article original par Hugo Kempeneer

Rejoignez la discussion

Sébastien Duval il y a un an
Merci pour les photos Hugo ! Ce coin de Kyoto a l'air très sympathique :)