Tōdai, l'Université de Tokyo

Visite d'une université japonaise

Par Maxence Monfroy   7 oct. 2015

Lorsque l'on visite un pays, généralement on pense d’abord à découvrir les temples, les musées, les bâtiments historiques etc. Mais avez-vous déjà songé à visiter une université ? Dit comme ça, cela peut paraître un peu bizarre car nous sommes habitués à nos universités françaises, qui sont parfois peu accueillantes. Je vous rassure tout de suite, le campus de Tōdai (dans le quartier de Ueno) est très agréable à visiter.

Il faut savoir que Tōdai représente un peu le Saint Graal des universités pour les Japonais. Enormément de politiciens, d'hommes d'affaires et de grands chirurgiens sont passés par les bancs de cet établissement. De plus, si vous regardez des films japonais, il est fort probable que cette faculté soit évoquée lors d'un dialogue quelconque.

Le nom de Tōdai est en fait une contraction de Tokyo Daigaku, ce qui veut tout simplement dire Université de Tokyo.

Elle a été fondée en 1877 sous le gouvernement Meiji. Ancienne université impériale, elle ne prendra le nom de Tōdai qu'en 1947, lorsqu'après la défaite de la Seconde Guerre Mondiale le Japon adopte le système universitaire américain. Par la même occasion, les études supérieures s'ouvrent aux femmes, et cette année là, l'Université de Tokyo compte 9 étudiantes.

Le campus est une petite ville en soit. Vous y trouverez de nombreux espaces verts, notamment un petit parc avec un lac en son centre, idéal pour la relaxation après une journée de cours. De nombreux endroits accueillent des statues à la gloire de ceux qui ont œuvré pour le prestige de l'institution tokyoïte.

Les associations étudiantes sont nombreuses et vous aurez peut-être la chance de voir l'équipe de football américain s'entrainer, ou encore mieux, la chance de voir un entrainement de tir à l'arc traditionnel. Ce dernier s'appelle le Kyudo, le but est tout autant d'atteindre la perfection du geste, la maîtrise du souffle, que de toucher la cible en son centre.

Les bâtiments ont été reconstruits après le tremblement de terre de 1923 dans un style néogothique, ce qui n'est pas courant au Japon.

Bref, si vous passez par le parc de Ueno, faites un petit détour par Tōdai, vous ne le regretterez pas.

Écrit par Maxence Monfroy
Membre de JapanTravel

Laissez un commentaire