Le Burger Japonais à Sasebo

Une tradition vieille de près de 70 ans

 Par Julien GIRY   18 juin 2016

Le burger ne fait pas franchement partie de la cuisine traditionnelle japonaise. Pourtant, bien avant que les chaînes américaines de fastfood ne s'implantent dans l'archipel dans les années 1970, quelques restaurants servaient déjà des steaks de bœuf entre deux tranches de pain. Inspirée par la base américaine voisine, Sasebo, sur la côte ouest de Kyushu, est la capitale japonaise du burger depuis 1950.

Le premier Mac Donald du Japon a ouvert ses portes à Ginza (Tokyo) en 1971. Et le Japonais Mos Burger n'en est qu'à fêter ses 30 ans en cette année 2016. De quoi faire sourire les restaurateurs de Sasebo, qui servent de vrais burgers depuis le début des années 1950. Forcément, après plusieurs générations de cuisiniers en concurrence, les recettes se sont améliorées au point que la modeste ville de l'ouest du Kyushu soit désormais célèbre dans tout l'archipel.

L'histoire commence encore plus tôt : en 1889 avec l'ouverture sur la côte de Sasebo d'une base de la Marine japonaise. Base qui, comme beaucoup, deviendra américaine après la Seconde Guerre mondiale. Elle sera utilisée intensément pendant la guerre de Corée, de juin 1950 à juillet 1953, de par la proximité des côtes de Kyushu avec le pays du Matin calme.

Personne ne se souvient qui a eu l'idée le premier, mais certains restaurateurs habiles de Sasebo décident alors de servir des burgers aux Marines en permission. En ce début des années 1950, plusieurs dizaines d'échoppes voient le jour, essayant de s'adapter aux goûts et à l'appétit des soldats américains.

Pendant près de 20 ans, la présence américaine se voit en ville, avec des grappes de soldats qui parcourent les rues de Sasebo. Puis tout s'essouffle, avec une utilisation amoindrie de la base et des soldats qui ne la quittent plus. Aujourd'hui, il est très rare de croiser un Marine dans le centre. Mais la frénésie du burger ne s'arrête pas. Ce sont maintenant les Japonais qui fréquentent les restaurants et apprécient les burgers.

Sasebo se surnomme elle-même la ville du burger. Le reste du Japon l'a découvert en 2005, avec l'ouverture de Big Man à Tokyo, estampillé « Sasebo Burger ». Pendant plusieurs mois, la presse japonaise a été fascinée par cette tradition japonaise du burger.

Une vingtaine de restaurants servent des hamburgers à Sasebo, avec des recettes et des sauces maison, et sont répertoriés sur un plan bien pratique créé par l'office du tourisme. Parmi les plus anciens, ceux des années 50, subsistent Big Man, Buruu Sukai ou Hikari. Sur le parking de ce dernier, les voitures ont des plaques de Nagasaki, de Fukuoka, ou même de Kumamoto, à 180 kilomètres de là.

Écrit par Julien GIRY
Membre de JapanTravel

Explorez les environs

Rejoignez la discussion

Isabelle Despert Okumura il y a 5 mois
Je ne suis pas fan de hamburgers, mais cette histoire est très intéressante et m'a donné envie d'aller goûter un hamburger à Sasebo lors de mon futur voyage!