Le Festival de Sumiyoshi-Taisha

Trois jours pour purifier son corps et repartir heureux

Par Noro Randria   4 août 2014

Situé à Osaka, Sumiyoshi-Taisha, aussi appelé Grand Sanctuaire Sumiyoshi, n'est pas un endroit ordinaire. Construit près de trois siècles avant l'introduction du bouddhisme au Japon, c'est l'un des plus vieux sanctuaires shinto du pays. Il est caractérisé par son stye d'architecture unique, Sumiyoshi-zukuri, avec des bâtiments imposants mais à la décoration relativement simple.

À travers le Japon, il existe près de 2000 sanctuaires répondant au nom de Sumiyoshi. Celui d'Osaka est considéré comme le plus symbolique de tous et est classé trésor national. Il se compose de quatre bâtiments, chacun étant dédié à une divinité de la religion shinto. On retrouve le dieu de la mer et du voyage, celui de l'agriculture, celui de la diplomatie et de la prospérité et enfin, celui des arts de la poésie. 

L'été au Japon, de nombreux festivals ont lieu autour des temples et des sanctuaires. Sumiyoshi-Taisha n'échappe pas à la règle avec deux grandes célébrations. La première a lieu au mois de juin quand du riz est planté de manière traditionnelle par des femmes afin de remercier les divinités pour cet aliment essentiel dans la vie quotidienne des japonais.

Puis vient le festival de Sumiyoshi-Taisha du 30 juillet au 1er août. Il marque la fin de la trilogie des festivals d'été à Osaka avec tout d'abord le festival Aizen fin juin, puis le festival de Tenjin aux alentours du 25 juillet. La fête continue cependant au mois d'août avec les nombreux feux d'artifice.

Le but principal du festival de Sumiyoshi-Taisha est de purifier son coeur par la  prière et son corps au travers de rites et évènements qui se succèdent durant trois jours dans l'enceinte du sanctuaire. Parmi l'un des plus marquants est celui où des femmes et des enfants habillés en costumes de l'ancienne époque de Muromachi traversent un cercle fait de chaume. Les visiteurs peuvent les imiter s'ils le souhaitent, on dit que cela permet de rester en bonne santé.

L'autre objectif du festival est d'apporter de la joie au public. Le dernier jour a donc lieu une longue procession de chars et de temples portatifs, les mikoshi, jusqu'à un temple de la ville de Sakai plus au sud. C'est un évènement qui attire de nombreuses personnes sur son passage. Une fois arrivé à destination, un ultime rite de purification clos les festivités.

Le sanctuaire de Sumiyoshi-Taisha est un très bel endroit que je recommande de visiter à tout moment de l'année. L'accès peut se faire en dix minutes depuis la gare de Namba jusqu'à la gare de Sumiyoshi-Taisha par la ligne de métro Nankai. Pour une expérience un peu plus originale, il est également possible de prendre la ligne de tramway Hankai depuis Tennōji jusqu'à la gare de Sumiyoshi-toriimae.

Écrit par Noro Randria
Membre de JapanTravel

Laissez un commentaire