Nikkô

Patrimoine mondial des merveilles

Par Tomoko Kamishima   

Bienvenue à Nikkô !

Nikkô, située au nord-ouest de la préfecture de Tochigi, est connue pour sa beauté pittoresque, et pour avoir été inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco en 1999.

Les trois attraits principaux de Nikkô comptent le sanctuaire Tôshô-gû ainsi que les nombreux temples et sanctuaires près de la station de Nikkô (eux aussi inscrits au patrimoine mondial); le lac Chûzenji et ses alentours; et Okunikkô, la région montagneuse de Nikkô.

La meilleure saison pour visiter la ville est incontestablement l'automne, lorsque les montagnes et les forêts prennent une teinte rouge, orange et or. Mais c'est aussi la saison la plus achalandée.

Entre mai et juin, la ville est également prise d'assaut. De vastes forêts verdoyantes et une quantité incroyable de fleurs accueillent les visiteurs en cette saison.

La ville abrite environ 90 000 habitants et se situe à 600 mètres d'altitude. Le lac Chûzen-ji se trouve quant à lui à plus de 1000 mètres.

L'été à Nikkô, la chaleur est au rendez-vous. Mais quand vient l'hiver, les températures avoisinent parfois les -10 ou -20 degrés, et on compte parfois 30 à 70 cm de neige.

Nikkô fut un lieu sacré pendant plus de 1200 ans. Lorsque le prêtre Shodo parvint à atteindre le sommet du Mont Nantai, les Japonais ont commencé à adorer cette montagne à la manière d'un dieu. Aujourd'hui encore, des prêtres pratiquent ici différentes formes d'ascétismes. En 1617, le sanctuaire Tôshô-gû fut construit en l'honneur du premier shogun d'Edo, Tokugawa Ieyasu.

On trouve à Nikkô, de nombreuses pistes de randonnée. Vous pouvez ainsi apprécier la tranquillité du paysage dans sa totalité. Après la randonnée, la relaxation dans une source chaude, onsen, est aussi une activité à expérimenter. Selon le chemin choisi, il y a différent onsen à essayer : le Chûzen-ji onsen, le Yumoto Onsen, et le Kohtoku Onsen.

La spécialité locale des lieux : le yuba ou "peau de tofu". Il est généralement mijoté avec des légumes. Il y a aussi quelques poissons populaires et délicieux comme les ayu (un poisson sucré), les wakasagi (éperlan d'eau douce) ou encore les himemasu pêchés dans le lac Chûzen-ji (saumon rouge).

Deux trains directs vous conduiront à Nikkô depuis Tokyo. Depuis la station JR Shinjuku, les express trains font le trajet jusqu'à Tobu Nikko Station en 100 minutes. Depuis la station Tobu Asakusa, les express trains vous conduiront à la même destination en 110 minutes. Depuis Utsumomiya, les visiteurs peuvent emprunter la JR Nikko Line jusqu'à la station JR Nikko.

Ne manquez pas les merveilles de Nikkô. Venez découvrir les charmes de la ville de vos propres yeux !

Cet article était-il utile ?

Suggérer une modification

0
0
Celine Villeneuve

Celine Villeneuve @celine.villeneuve

Depuis ma foudroyante rencontre il y a dix ans avec l'élégance japonaise (Femme se poudrant le cou d'Utamaro), ma soif de découvrir et comprendre chaque aspect de cette culture énigmatique ne se tarie pas. Mes études de japonais et mon séjour d’un an en tant que rédactrice web dans l’Archipel n’ont fait qu’accroître mon intérêt pour ce pays magnifique. Je suis ravie de pouvoir partager ici mes quelques expériences mais plus encore, de découvrir les vôtres !

Article original par Tomoko Kamishima

Laissez un commentaire