Nikko et le Ryôkan Nikko Tokanso

Un ryôkan accessible depuis la Station de Nikko

Par Elena Lisina   

Nikko est une ville située à l'entrée du Parc National de Nikko, connue pour abriter les temples et les sanctuaires les plus somptueusement décorés du Japon ainsi que le mausolée de Tokugawa Ieyasu, le fondateur du shogunat Tokugawa. Nikko est le centre du culte de la montagne Shinto et Bouddhiste depuis des siècles. Son Parc National dispose de paysages montagneux spectaculaires, de lacs, de cascades, de sources chaudes et de circuits de randonnée. Vous pouvez lire davantage à ce sujet ici.

Nikko se trouve à près de 125 kilomètres au nord de Tokyo. La meilleure et la manière la moins coûteuse de s'y rendre est d'utiliser le Tobu Rai. A Tokyo, la station terminale Tobu permettant de voyager en train jusqu'à Nikko est la Station d'Asakusa. Toutes les heures, des trains rapides assurent le trajet entre Asakusa et Nikko, ce qui prend environ deux heures et coûte 1 360¥ pour un aller simple. Le matin et l'après-midi, on compte également un nombre restreint de trains express (dont tous les sièges doivent être réservés) appelés "Kegon", qui assurent le trajet en seulement 105 minutes, mais pour un prix deux fois plus élevé que celui appliqué sur les trains rapides.

Tous les célèbres sanctuaires et temples de Nikko sont concentrés dans une zone à environ deux kilomètres des Stations Tobu et JR de Nikko. On peut y accéder en bus en 10 minutes ou en environ 30-40 minutes de marche depuis la rue principale de Nikko.

J'ai décidé de passer quelques jours à Nikko et ai réservé un logement dans un ryôkan traditionnel avec des sources chaudes. Le ryôkan se trouvait à proximité du Parc National de Nikko et j'ai marché à cet endroit en suivant la rue principale de Nikko. La rue était presque déserte mais elle accueillait nombre de boutiques et de bâtiments intéressants. J'ai fait quelques arrêts pour acheter des graines de fleurs et des poupées anciennes à la boutique Rondo Antique.

J'ai marché jusqu'au Pont Shinkyô, puis j'ai gravit la colline jusqu'au Ryôkan Tokanso. Durant l'ascension, je me suis émerveillée devant de magnifiques vues sur les montagnes qui se paraient d'une couleur vert tendre au printemps. Après avoir traversé le pont surplombant la Rivière Daiyagawa, je n'étais pas sûre de la direction que je devais prendre et j'ai demandé mon chemin à un habitant de la région qui passait par là. Il a vu le signe "Tokanso" du ryôkan qui était écrit en japonais, c'est la raison pour laquelle je l'ai manqué. J'ai vraiment apprécié son aide.

Les membres du personnel du ryôkan étaient très aimables lorsqu'ils m'ont accueillie. J'ai apprécié la chambre, qui était très spacieuse et possédait une zone pour s'asseoir avec vue sur les montagnes. Dans la chambre, j'ai trouvé un cadeau supplémentaire : un biscuit qui est une spécialité de Nikko, ainsi qu'un récipient avec de l'eau chaude et des sachets de thé vert. Les deux bains étaient bien, mais j'ai préféré celui qui était en extérieur car j'ai trouvé qu'il n'était pas aussi chaud qu'un bain intérieur. Tremper dans un bain après une journée de marche était un plaisir. Le grand repas traditionnel du ryôkan était vraiment merveilleux et savoureux ! Il me semble que le ryôkan était très populaire car il y avait de nombreux visiteurs, pour la plupart japonais. Le soir, ils ont passé du temps dans les pièces dédiées au karaoké. Dans le grand salon, on trouvait une boutique de souvenirs avec toutes sortes de produits. J'y ai choisi des souvenirs de Nikko. Le ryôkan propose également une navette gratuite pour la station de Nikko.

Cet article était-il utile ?

Suggérer une modification

0
0
Elodie Pourrat

Elodie Pourrat @elodie.pourrat

Ayant baigné dans la japanime depuis l'enfance, mon intérêt pour la culture Japonaise s'est largement étendu au fils des années. Je suis aujourd'hui des études de Japonais et d'Anglais, et prends beaucoup de plaisir à traduire les articles de JapanTravel.

Article original par Elena Lisina

Laissez un commentaire