Setsubun à Asakusa

Oni wa soto ! Fuku wa uchi !

 Par Celine Villeneuve   3 févr. 2015

Le 3 février, on célèbre chaque année au Japon l'arrivée imminente du printemps. C'est le setsubun.

A cette occasion, le temple Sensô-ji (entre-autres) accueille prières, processions religieuses, chants... Et bien sûr, le célèbre lancer de haricot mame-maki.

Le mame-maki compte parmi les rituels les plus populaires de setsubun. A la maison, il consiste à jeter une poignée de graines de haricot par la porte ou sur la personne qui porte un masque de démon, Oni, en criant « oni wa soto, fuku wa uchi », littéralement « dehors les démons, dedans le bonheur ». Le mame-maki est en réalité un rite de purification ancestral qui permettrait de chasser les mauvais esprits de la maison.

Dans le temple Sensô-ji d'Asakusa, les haricots sont lancés depuis une estrade par des personnalités de la ville de Tokyo. La foule tente alors de rattraper les précieux haricots par tous les moyens.

Il est de coutume de manger ces haricots afin d’éloigner d'éventuelles maladies.

Photographié par Celine Villeneuve
Partenaire de JapanTravel

Rejoignez la discussion