Désignée comme membre du « réseau des villes créatives » de l'UNESCO dans le domaine de la gastronomie en 2014, la ville de Tsuruoka bénéficie d’une culture culinaire diversifiée, liée aux cultures de légumes uniques des plaines de la région de Shōnai, dans l'ouest de la préfecture de Yamagata.

Voici notre sélection de sites populaires dans la région de Tsuruoka que nous vous recommandons vivement de visiter lors de votre prochain séjour dans la préfecture de Yamagata.

 (Photo: Tsuruoka City)
(Photo: Tsuruoka City)

Dewa Sanzan

Les trois montagnes sacrées de Dewa Sanzan attirent des visiteurs des quatre coins du Japon, qui viennent parcourir l’ancien chemin de pèlerinage reliant les monts Haguro, Gassan et Yudono, considérés comme sacrés pour le shintoïsme, le bouddhisme et le shugendô (une très ancienne tradition spirituelle japonaise, forme syncrétique du bouddhisme et du shintoïsme et qui a pour valeurs centrales l’ascèse, le respect de la nature et la vénération de la montagne). Un séjour dans cette région invite les adeptes à vénérer les divinités des montagnes, présentes dans chaque élément de la nature.

Inauguré en 593 en tant que centre religieux par le prince Hachik, fils de l'empereur Sushun, un sanctuaire appelé Sanjin Gôsaiden a ouvert ses portes en 1818. Ce sanctuaire est connu comme la structure étant recouverte du toit de chaume le plus épais du Japon (2 mètres d’épaisseur). C’est également le sanctuaire sacré des Yamabushi, ces moines montagnards qui soufflent dans des coques de triton géant pour éloigner les esprits, et qui se donnent pour mission de protéger la nature et de vivre une vie sans péché. L’emplacement du sanctuaire sur le mont Haguro le rend accessible toute l'année (les monts Gassan et Yudono étant fermés en hiver).

 (Photo: Geoff Day)
(Photo: Geoff Day)

L’aquarium de Kamo

Rénové et relancé en 2014, l'aquarium de Kamo à Tsuruoka, qui a connu des difficultés, est maintenant une attraction à la pointe de la technologie. Il est renommé pour avoir la plus grande collection de méduses au monde avec pas moins de 50 espèces différentes d’après le Guinness des records. Cette collection, baptisée « Le théâtre de rêve des méduses » (« Jellyfish Dream Theater » en anglais) invite les visiteurs à admirer 50 espèces de méduses, toutes différentes par leurs tailles, leurs couleurs, leurs formes et leur élégance. Les visiteurs peuvent en apprendre davantage sur chaque espèce et découvrir les prouesses des chercheurs de l'établissement dans divers domaines, en particulier dans la bioluminescence.

En découvrant le parc des méduses et les différentes espèces qui le peuplent, venez vous asseoir et admirer l’énorme réservoir de 5 mètres de profondeur. C'est un spectacle apaisant que d’observer toutes ces couleurs et ces formes illuminées virevolter au gré des eaux. Pour les aventuriers du goût, le restaurant propose également quelques surprises : des plats étonnants à base de méduses, comme des glaces et des ramen.

© Zenpoji (Photo: Tsuruoka City)
© Zenpoji (Photo: Tsuruoka City)

Zenpoji

Au cœur de la région de Dewa Sanzan, situé près de la zone côtière de Tsuruoka, Zenpoji est un temple bouddhiste fondé à l'époque Heian, où les visiteurs peuvent assister à des prières quotidiennes tout au long de la journée.

Vous pouvez également participer à une méditation zazen. En effet, comme de nombreux temples bouddhistes, Zenpoji est un lieu populaire pour les moines en formation et ce depuis le début du 20ème siècle. C’est pourquoi, le deuxième samedi de chaque mois, une séance de méditation est ouverte au public dans le bâtiment principal.

Le temple abrite de nombreux bâtiments impressionnants, dont beaucoup ont été désignés comme faisant partie du patrimoine des biens culturels matériels du Japon. Visitez le sanmon, reconstruit dans les années 1860, et l'impressionnante pagode à cinq étages qui a été inaugurée pendant l'ère Meiji et qui sert maintenant de tour commémorative.

 (Photo: Taoyan ni (CC BY-SA 4.0))
(Photo: Taoyan ni (CC BY-SA 4.0))

Le parc de Tsuruoka

Le parc de Tsuruoka a été construit sur les anciennes fondations du château de Tsuruogaoka, où vivait la famille Sakai, la plus puissante de la région pendant la période Edo (1603-1868). Le parc a été sélectionné comme étant l'un des 100 plus beaux sites pour observer les fleurs de cerisier au Japon (« Nihon Sakura Meisho 100sen » en japonais).

De la mi-avril à la fin avril, vous pouvez apprécier le hanami (observation des fleurs) en déambulant sous les 730 cerisiers du parc. Le sanctuaire Shonai-jinja au sein du parc accueille plusieurs festivals tout au long de l'année tels que le Shonai Taisai à la mi-août, durant lequel des samouraïs, des guerriers casqués, des femmes en kimono et de nombreux autres figurants défilent pour raconter l'histoire de la région de Shonai pendant l’ère Edo.

Autour du parc, vous pouvez visiter Chidokan, une école de clan où le confucianisme, la rigueur et l'auto-éducation ont été enseignés de la fin de l’ère Edo (1805) jusqu’au début de l’ère Meiji (1873), sans oublier le musée Chido qui retrace l'histoire de la région.