Les Maiko du Salon de Thé Somaro

Venez vous divertir avec les maiko de Sakata

Par Bridget Ye   9 juil. 2016

Mystère, beauté, élégance. Il ne s'agit là que de quelques éléments qu'incarne une maiko. Une maiko (apprentie geisha) suit une formation spécialisée dans différentes formes d'art, notamment la danse traditionnelle, le shamisen (instrument de musique japonais à cordes) et la cérémonie du thé. Leur visage est peint en blanc, leurs lèvres peintes en un rouge délicat laissent entrevoir un léger sourire, et le tout flotte au-dessus d'un magnifique kimono. Comment pourraient-elles simplement ne pas nous attirer ?

Envie de rencontrer une maiko ?

Bienvenue au salon de thé Somaro qui fut autrefois le lieu le plus prisé des marins. Ces derniers y dépensaient d'importantes sommes d'argent pour solliciter les magnifiques femmes de la vieille ville portuaire de Sakata. Somaro fut rénové et rebaptisé en 2000, après avoir été classé comme Propriété Culturelle Tangible en 1996. Le Somaro d'aujourd'hui n'est plus le même ryôtei (ou restaurant traditionnel) qu'autrefois. Durant l'époque d'Edo, cet établissement était connu sous le nom de Soma-ya. C'est au sein de l'ancien Soma-ya que s'est déroulé le tristement célèbre "incident du Soma-ya". De riches marchands de Sakata furent accusés d'avoir déshonoré la Famille Impériale lorsque l'on découvrit qu'ils organisaient de somptueux banquets habillés comme l'empereur, comme l'impératrice et comme d'autres membres de la famille Impériale.

Aujourd'hui encore, Somaro est peut-être l'une des meilleures destinations où trouver une maiko. Dès que vous entrez dans le salon de thé, vous êtes chaleureusement accueilli par une splendide maiko. Avant de visiter Somaro, je ne m'attendais pas à pouvoir parler avec une maiko et j'étais loin d'être prête pour en rencontrer une de si près. Voir une maiko au Japon était pour moi un rêve, vous pouvez donc imaginer ma surprise, ma complète perte de paroles et mon incapacité à agir comme un être humain normal après être entrée fortuitement à Somaro. Lorsque la maiko a parlé, j'ai eu des difficultés à comprendre ce qu'elle m'avait dit en raison de mes compétences limitées pour communiquer en japonais. Comme j'étais vraiment stupéfaite et que cette rencontre était pour moi incroyable, je n'ai pas réussi à répondre. En d'autres termes, j'ai eu mon moment de "fan-girl".

J'ai toujours pensé que rencontrer une maiko serait quelque chose de bref, que je pourrai seulement l'apercevoir alors qu'elle passerait. C'est certainement le cas à Kyoto mais, à Somaro, vous parlez librement à la maiko comme si vous étiez un membre du personnel.

Somaro est à la fois un musée et un salon de thé qui accueille les visiteurs pour qu'ils puissent explorer son magnifique intérieur. Vous vous instruirez sur l'histoire des geisha à Sakata, vous découvrirez les tableaux de Takehisa Yumeji et vous vous ferez peut-être plaisir en assistant à la meilleure attraction de toutes, regarder les maiko danser. Les visiteurs peuvent profiter du spectacle des maiko tout en dégustant un bento à midi pour 3 500¥, ou sans prendre de repas pour 1 000¥ à 14 heures, et ce tous les jours excepté le mercredi et les jours de congés particuliers. Ces prix incluent également le prix d'entrée pour visiter le salon de thé ainsi que les expositions. Ces prix d'entrée sont de 700¥ pour les adultes, 500¥ pour les étudiants du secondaire, 300¥ pour les élèves de l'école primaire et de l'école maternelle et gratuit pour les enfants de moins de trois ans. Les photos sont interdites pendant la danse mais les visiteurs peuvent prendre des photos des maiko avant et après la danse. La danse était magnifique mais je ne vous en dirais pas plus donc il vous faudra la voir par vous-même !

Malgré le fait qu'au cours de ma visite à Somaro je n'ai pas réussi à dire autre chose que "arigatougozaimasu" un nombre incalculable de fois ainsi que "vous êtes si belle" à l'une des maiko (qui m'a répondu "merci !"), ce fut l'une des meilleures journées que j'ai passé au Japon. Donc, si vous parlez japonais, vous ne devez pas manquer cette opportunité si rare de parler avec une maiko. Maintenant, il est temps de vous rendre à Somaro !

Cet article était-il utile ?

Suggérer une modification

0
0
Mélanie Lemaitre

Mélanie Lemaitre @mélanie.lemaitre

Article original par Bridget Ye

Laissez un commentaire