Séjour en Chambre d’Hôtes à Asuka

Expériences culinaires et calligraphie

 Par Celine Villeneuve   2 mai 2015

Lors d’un séjour dans la préfecture de Nara, un détour par la ville d’Asuka s’impose. Ici, les activités ne manquent pas ; visite du temple Asuka-dera, kofun, paysages ruraux somptueux...

Après avoir arpenté la ville dans une voiture électrique au design futuriste, dont vous apprécierez le silence lors de vos escapades, pourquoi ne pas choisir l’option minpaku (maison d’hôte) pour passer la nuit et repartir à la découverte des trésors d’Asuka le lendemain ?

A votre arrivée chez vos hôtes, au cœur d’une spacieuse maison joliment aménagée et entourée d’un impressionnant potager, vous pourrez faire connaissance et bavarder autour d'un thé avec vos ojīsan et obāsan (grands-parents) d'un jour. Bien vite, vous serez conviés à participer à la préparation du dîner : des udon maisons.

Une fois la pâte à base de farine de blé, de sel et d’eau prête, il faut la pétrir. Et pour cela, notre hôte a sa propre technique. Après avoir enfermée la pâte dans un sac en plastique puis dans un linge, vous pouvez... marcher dessus ! En effet, la méthode traditionnelle japonaise de pétrissage des udon se fait avec les pieds.

On termine d’abaisser au rouleau et on passe ensuite le tout dans la machine à pâte en suivant à la lettre les conseils du maître de maison. On saupoudre de fécule de pomme de terre et pour finir, on plonge la préparation dans l’eau bouillante pendant un quart d’heure.

Après les udon, vient le tour des accompagnements, des tempuras de légume. Les tempuras peuvent être à base de toutes sortes de produits ; poissons, crevettes, champignons, aubergines... Pour cela il suffit de plonger vos ingrédients dans le mélange œufs, eau fraiche, farine puis dans l’huile de friture.

Ce moment de convivialité partagé avec les hôtes se poursuit pendant le dîner. Assis sur le sol autour de la table basse, chacun se sert dans l’énorme plat de nouilles et savoure les différents mets préparés, tous d’une grande fraîcheur.

Car ici, tout est fait maison, et les légumes, ramassés quelques heures plus tôt, proviennent quasiment tous du potager. Dehors, on peut même apercevoir dans de nombreux paniers du daïkon (radis blanc) ou des carottes coupées en train de sécher au soleil. Ils serviront plus tard à la préparation de pickles.

Pour conclure le repas et continuer sur cette note chaleureuse, il vous sera peut être offert de tester vos talents de calligraphe avec la maîtresse de maison. L’apprentissage est difficile mais elle saura guider vos gestes pour parfaire votre technique.

Quand vient déjà l’heure de se coucher, vous pourrez apprécier le confort des washitsu, des pièces de style japonais caractérisées par des tatamis au sol et des portes coulissantes en papiers. Avant de vous glisser dans votre futon, profitez un instant de la chaleur du kotatsu, une table basse chauffante, installé dans votre chambre.

Vous repartirez de chez vos hôtes avec de nombreuses nouvelles recettes en tête mais également avec la sensation d’avoir vécu une expérience authentique, au cœur du quotidien des habitants d’Asuka.

Les hôtes de cette maison ne parlant pas anglais, mieux vaut avoir quelques bases en japonais. Mais afin de vous prouver leur bonne volonté, ils sont équipés d’un traducteur électronique qui permet ainsi de faciliter les conversations !

Manager JapanTravel

Explorez les environs

Rejoignez la discussion