Le Charme Rustique de Kuroyu Onsen

Retour aux sources dans cette station thermale d'antan

Par Amber Mezbourian   29 août 2016

Kuroyu n'est pas vraiment un endroit secret, mais vous serez pardonné de vous sentir tel un explorateur intrépide lorsque vous rejoindrez la montagne en traversant des forêts épaisses et des chutes d'eau.

Niché derrière un regroupement de stations thermales connues sous le nom de Nyuto Onsen, Kuroyu est un ryokan délicieusement délabré avec des bâtiments en bois au toit de chaume et une collection de bains simples mais charmants. Il y a même des bains mixtes disponibles - ce qui est quelque chose de plutôt rare - si vous vous sentez prêts à mettre de côté votre pudeur. Les sources chaudes ici sont utilisées depuis 1674, et lorsque vous plongerez dans l'eau blanche et soyeuse, il est facile de comprendre leur attrait intemporel.

Un séjour d'une nuit dans le ryokan, avec deux repas inclus, vous coûtera au moins 12 000 ¥. Cependant, pour les voyageurs ayant un budget plus serré, il y a l'option "gîte" pour le prix de 4000 ¥ par personne environ. Apportez vos propres victuailles et préparez-vous un délicieux dîner dans la cuisine entièrement équipée, puis prenez un verre de saké vers les salles de bains (accessible 24/24) et baignez-vous toute la nuit sous les étoiles. Les chambres sont simples et vous aurez à installer votre propre futon (la literie est fournie), mais cela doit être l'un des meilleurs moyens d'obtenir la plupart des avantages d'une expérience ryokan sans casser votre tirelire.

Kuroyu est ouvert entre la fin du mois d'avril et la fin du mois de novembre. Visitez le site kuroyu.com (en japonais) pour plus de détails. 

Cet article était-il utile ?

Suggérer une modification

0
0
Celine Villeneuve

Celine Villeneuve @celine.villeneuve

Depuis ma foudroyante rencontre il y a dix ans avec l'élégance japonaise (Femme se poudrant le cou d'Utamaro), ma soif de découvrir et comprendre chaque aspect de cette culture énigmatique ne se tarie pas. Mes études de japonais et mon séjour d’un an en tant que rédactrice web dans l’Archipel n’ont fait qu’accroître mon intérêt pour ce pays magnifique. Je suis ravie de pouvoir partager ici mes quelques expériences mais plus encore, de découvrir les vôtres !

Article original par Amber Mezbourian