Pourquoi Voyager au Japon ?

Les voyages, l'aventure, s’évader et lâcher prise

Par Laurine Thiodet   12 mars 2016

Je pense que partir au Japon insufflera un nouvel élan à la voyageuse que je suis. Je vais pouvoir sortir de ma zone de confort, de mon train-train quotidien et partir à l’aventure ! Je souhaite laisser une place à l'imprévu et aux opportunités pour guider mes pérégrinations. Les voyageurs reviennent enrichis par le hasard d’une rencontre, le fruit d’une expérience inattendue et insolite. Voyager est synonyme de liberté, où l’on ne sait pas de quoi sera fait demain.

La direction que j’ai prise dans mes études, le journalisme, favorise le partage. Quel privilège de pouvoir transmettre plein d’infos à une communauté ! En lisant mes péripéties, des personnes auront peut-être l'envie de partir pour un ailleurs qui sera leur nouveau ici. Et pour tous les autres, ils peuvent également voyager avec moi, en apprendre sur une culture ou bien visiter des temples, tout en restant derrière leur écran !

Pour découvrir les paysages

Même si je compte partir au mois d’octobre au Japon, dans mon esprit, le pays du soleil levant est représenté par un sakura : un beau cerisier qui fleurit lorsque vient le début du printemps. Le Japon, c'est aussi des points d’eau, des sources chaudes, un bassin naturel, zen, où seuls le clapotis de l'eau et le chant des oiseaux se feront entendre. En sus, un pont. Un pont comme on en trouve par centaine là-bas. Rouge ou marron foncé. La nuit tombante, j'aperçois des petits lampions qui donnent une touche féerique au paysage nippon. Bien sûr, si je m’évade un peu plus loin, vers d’autres contrés, des montagnes surplombant les villages en contrebas et des rizières à perte de vue me feront face. Si l’envie me prend d’aller visiter le Japon cosmopolite, je me retrouverai alors au sein de sa capitale, Tokyo, une citadine trépidante et ultra-moderne. Que de paysages hétéroclites qui se présenteront à moi, avec toujours un point commun : le charme du Japon.

Pour être dépaysée

Je désire voyager au Japon afin de changer mon cadre quotidien, ma zone de confort, comme on dit. Je suis prête à laisser mon papier toilette chez moi et à tester les WC locaux ! Me débrouiller dans le métro en essayant de déchiffrer les kanji, trouver mon chemin grâce à une discussion animée de signes des mains, de mîmes, de balbutiement en anglais avec les locaux. Mais, je souhaite également me perdre. « En route, le mieux c’est de se perdre. Lorsqu’on s’égare, les projets font place aux surprises et c’est alors que le voyage commence » dixit ce bon Nicolas Bouvier. Entendre parler japonais, voir des femmes marcher en kimonos dans la rue, ombrelle à la main. Me dire que je suis à plus de 10 000 km de la France, mais que, pour autant, je me sens comme chez moi…

Pour faire des rencontres

Afin d’apprivoiser au mieux une culture complètement différente de la mienne, j’ai tout intérêt à prendre des informations directement à la source ! Les Japonais ont très bonne réputation : hospitaliers, polis, très gentils, ils sont perçus comme timides dans les premiers temps mais se révèlent par la suite extrêmement bienveillants. Et puis, le fait de discuter avec les locaux permet également de savoir comment ils nous perçoivent, nous les Français. Un séjour tout en échange, rencontre et partage.

Pour exercer mon japonais

Enfin « exercer » est un bien grand mot. Déjà si j’arrive à articuler un petit watashi wa Laurine desu (Je m'appelle Laurine), ça serait pas mal. Je suivrai ce petit guide à la lettre ! Une langue qui ne ressemble en rien à la mienne, qui n’a pas la même logique dans la construction de ses phrases et pourtant je commence à comprendre quelques mots de-ci de-là.

Pour faire des expériences insolites

Alors, comptez sur moi pour vous faire découvrir des lieux magiques et insolites, que l’on ne trouve qu’au Japon ! J’en ai déjà toute une flopée :

  • Je rêve de dîner avec une maiko, une apprentie geisha. Avec la cérémonie du thé, des danses, des numéros artistiques et, avec de la chance, une fabuleuse interview d'elle. Qui est-elle, d’où vient-elle, pourquoi avoir voulu devenir geisha, que doit-elle faire pour le devenir, sa journée-type…
  • J’aimerais beaucoup faire un « Tokyo Safari night ». David Michaud, un photographe spécialisé dans le Japon, propose de faire des safaris photos dans la ville de Tokyo, la nuit. Le but est de découvrir la sublime ville de Tokyo sous un angle différent et de trouver les meilleurs spots de la ville à photographier. Tout ceci avec l’accompagnement d’un photographe pro !
  • Je suis hyper fan des bars, restaurants et cafés à thème. Le Ninja Akasaka (un bar décoré façon Japon du siècle dernier entouré par une armée de ninja), le Lock up (un bar de l’horreur), le bar d’Alice aux pays des merveilles, le Planetarium bar (préparez-vous à avoir des étoiles plein les yeux -haha), le Hananomai (restaurant, repère des sumos, ces athlètes sacrés chez les Japonais), le Zauo (où on pêche soi-même le poisson que l’on souhaite déguster) mais aussi le Shibuya Kyomachi Koi Shigure (pas facile à indiquer dans le GPS, mais une fois arrivée à ma destination, je serai complètement transportée en plein Kyoto, tout en restant à Tokyo).
  • J’aimerais beaucoup m’aérer l’esprit dans un jardin japonais, zenitude, repos et bien-être sont les seuls mots d’ordre de la visite. J’ajouterai : contemplation et inspiration pour mon futur chez moi. J'aimerais aussi donner à manger aux carpes koï, (ou juste koï, puisque cela veut déjà dire carpe), faire une petite balade dans la forêt de Bambous à Kyoto ou encore dans les bois de Nara peuplés de bien étranges créatures poilues, que j’appelle… des Bambi. Des daims qui se promènent en toute liberté.
  • Passer mes nuits un peu partout, du plus classique : hôtel japonais avec les tables basses et coussins au sol, au plus spirituel : dormir chez un moine au temple Koyasan (préfecture de Nara) jusqu’à m’endormir dans une capsule hôtel : le Tokyo Kiba Hotel, elles sont en général utilisées par des gens sortis boire un verre en attendant leur train mais qui malheureusement l’on raté. (lui et le dernier !)
  • Visiter des temples, des villes mais aussi des parcs d’attraction : celui d’Harry Potter, de Disney Sea… Enfin bref, visiter au maximum pour que l’enfant qui sommeille en moi puisse être entièrement comblée.

Pour être immergée dans une nouvelle culture

Bien sûr, la culture japonaise s’est petit à petit exportée en France : les mangas (j’étais une groupie de « Marmelade Boy », de « Love Hina » et aussi « Et Cetera » -je dois être honnête avec vous depuis que je les ai citées, je n’ai qu’une envie c’est de m’y replonger !), les Kawaieries, les Pokémon et j’en passe… Cette culture a bercé mon enfance. Maintenant, j’aimerais vraiment explorer le Japon au-delà des clichés du pays, même si les incontournables samouraïs, geishas, ninjas et cætera m’intriguent toujours autant !

Pour savourer des plats typiques

Sushi, ramen, sashimi, okonomiyaki et bien plus encore, m’attirent définitivement, moi la voyageuse (trop) gourmande ! J’ai enfin la chance de pouvoir tester tous ces produits directement à la source et pour des prix vraiment abordables. J’adore la cuisine asiatique, toute en finesse jouant avec les saveurs, les épices, les textures… Un vrai régal pour les yeux et les papilles !

Pour connaître un autre mode de vie et pour m’ouvrir au monde.

Prêts à m'accompagner ?

Écrit par Laurine Thiodet
Membre de JapanTravel

Rejoignez la discussion

Guillaume Doré il y a 2 ans
En lisant ce texte, ça m'a rappelé ce que j'ai moi même écris il y a des années avant d'aller au Japon pour la première fois. Une certaines innocence, certaines idées préconcues. À coup sûr, il y aura des deceptions mais aussi de belles surprises. La seule chose que je me permettrais de dire est que j'ai entendu dire que souvent les capsule hotel sont réservés aux hommes. Je favoriserais les auberges de jeunesse et guest house, en plus d'être abordable, c'est l'endroit idéal pour faire des rencontres avec des Japonais qui parlent anglais et avec d'autres voyageurs.
Guillaume Doré il y a 2 ans
Je vois que tu es plutôt bien informée.
Mon premier voyage s'est déroulé dans le cadre d'un programme dans mon université et pour appliquer je devais écrie une letter de motivation et j'y écrivais que je souhaitais aller au Japon pour voir de mes propres yeux ce pays qui me fascine et pour confirmer ce que j'avais appris dans mes cours. Je suis confidant que tu va faire de belles découvertes et que ce sera un experience enrichisant pour toi.