Fleurs Sauvages du Tohoku à Iwate

Appréciez la beauté du Tohoku et de ses fleurs

Par Malcome Larcens   

Bien qu'Iwate n'ait pas de grands centres urbains, la beauté naturelle du lieu mérite à elle seule une visite. Plages, montagnes, rivières, stations de ski, vie et plantes sauvages... On trouve en effet tout cela à Iwate.

Dans cet article, je me concentrerai sur les fleurs sauvages de la préfecture.

Iwate étant à la fois la seconde plus grande préfecture du Japon (derrière la préfecture d’Hokkaido, plutôt considérée comme un « territoire ») et l’une des destinations possédant la population la plus faible du pays, on y trouve beaucoup d'espaces sauvages.

La seule chose à laquelle on se doit de faire attention ici, ce sont les ours. J’ai pu en apercevoir quelques-uns mais dans la majorité des cas, ils disparaissent avant même qu’on ne les voit. Que vous visitiez Iwate au printemps, en automne ou entre ces deux saisons, vous pourrez apprécier des fleurs sauvages pendant la saison douce de l'année. Certaines fleurs, comme les pétasites (ふき) ou les perce-neiges, sortent avant même que toute la neige ne soit fondue. Les jeunes pousses de pétasites (ふきのとう) sont comestibles avant qu'elles ne fleurissent. On dit même qu'elles ont des effets bénéfiques sur la santé. Juste après, on trouve les erythrones d'asie (片栗). Il s’agit d’une petite fleur violette avec des lignes noires. Ses racines sont utilisées dans la cuisine japonaise pour leur fécule (片栗粉). Ces fleurs sauvages sont faciles à repérer puisqu'à cette période, il y a très peu de verdure dans la forêt. Cette touche de couleur est donc bienvenue au début du printemps.

Une autre fleur magnifique, qui s'épanouit au début du printemps, est l'anémone pseudo-altaica (きくざきいちげ), une fleur très délicate qui ressemble un peu à une marguerite. Sa couleur varie du blanc au pourpre. Je n'en ai vu que deux fois en dix ans à explorer les montagnes d’Iwate. A la même période, l'heloniopsis orientalis (しょじょうばかま) fait son apparition. La couleur de cette fleur varie également, du rose pâle au violet foncé, la pointe des pétales est presque noire. On les trouve près des cours d'eau.

L’une des plus belles fleurs que j'ai pu voir, c’est sans doute la cypripedium japonicum (クマガイソウ). Cette fleur est très recherchée pour les cérémonies de thé japonaises. Elle est également protégée. Alors, si vous en voyez dans la forêt, prenez la seulement en photo, sinon vous allez peut-être vous trouver ennuyé. Cette fleur est très délicate, elle a une forme ronde comme une boule de Noël avec un petit trou au bas de la boule. Elle n'aime pas le contact direct avec le soleil.

Vers la fin de juillet arrive le lys des montagnes (ヤマユリ), c'est une fleur de toute beauté et comme tous les lys, sa fragrance est sublime. On les trouve partout dans la région du Tohoku (nord-est) mais leur durée de vie est très courte, seulement quelques jours. En août vient la commelina communis (ツユクサ) elle fleurit une journée seulement. Malgré sa beauté, les gens la considèrent comme une peste, elle pousse partout près des champs et des routes. Elle est très petite, environ 2cm. Malheureusement, cette fleur a été transplantée en Europe et en Amérique du Nord où elle a envahi le terrain et tué des variétés natives. Normalement, ce n'est pas une bonne idée d'introduire des plantes étrangères, peu importe leur beauté.

Lors de votre prochaine randonnée dans les montagnes du Tohoku, regardez la nature de plus près et vous pourrez apprécier plus de beauté que vous ne l’imaginiez. J'ai vu plusieurs autres fleurs, mais je n'ai pu trouver leur nom, ce sera pour une autre fois !  

Cet article était-il utile ?

Suggérer une modification

0
0
Malcome Larcens

Malcome Larcens @malcome.larcens

I grew up in Quebec, Canada and studied electronics in college, never worked in that field. Moved to Vancouver in the early 80's where I found my real passion, cooking. I ran my own restaurant for 14 years after that worked as a financial advisor for 4 years, I really enjoyed that too but we had to move to Japan for family reasons. After moving to Japan I started teaching English and French. I enjoy teaching too but most of all I enjoy challenges, moving here was challenging but really interesting. Another challenge that I had been thinking about for about 20 years was renovating a house, so for the last 2 years that is what I have been doing. I bought a 25 year old house and am bringing it to modern standards in terms of comfort and earthquake strength. In my time off I like cycling, hiking and snowboarding in winter. Of course I still enjoy cooking. Hope you like my articles.

Article original par Malcome Larcens

Laissez un commentaire