Kamaishi sur Mer

Un bon endroit pour explorer et apprécier la mer

Par Malcome Larcens   

Située quasiment au milieu de la région Sanriku, se trouve la ville de Kamaishi. Sanriku inclut les préfectures de Miyagi, Iwate et Aomori. La région a été dans les nouvelles après le grand tremblement de terre de 2011. Bonne nouvelle, pour le 4e anniversaire de ce désastre, la ville a été choisie comme une des villes hôtes de la World Cup of Rugby 2019.

Si on peut décrire le tempérament de cette ville en un mot, je pense que ténacité vient à l'idée. La ville a subit 3 grands raz de marée (tsunami) en presque un siècle, 1896, 1933 et 2011. Avec ces évènements en mémoire, ils ont développé une philosophie de survie qui s'appelle Tendenko. Cela veut dire que chacun n'est responsable que pour soi-même en cas de catastrophe naturelle. Cette pratique a été créditée par le faible nombre de victimes lors du dernier raz de marée. Aussi, cette ville fut une des premières à être bombardée pendant la deuxième guerre mondiale en raison de leurs grandes usines de fer et de construction de bateaux. Mais après chaque épreuve, la ville s'est relevée plus forte qu'avant.

Les effets du dernier raz de marée sont toujours visibles mais je dois dire que depuis ma dernière visite, il y a un an, j'ai constaté beaucoup de progrès. Ce qui fait que cette ville côtière est différente des autres de la région, fut la découverte de minerais de fer vers la fin du 19e siècle. La ville est devenue un grand centre de métallurgie et aussi un centre de construction de grands bateaux. Cette tradition continue aujourd'hui mais il y a également une autre fierté pour cette ville. Malgré leur faible population, l'équipe de rugby Nippon Steel Corporation a été championne nationale pendant 7 années consécutives dans les années 80. L'équipe a été renommée Kamaishi Sea Waves récemment et je suis certain qu'ils seront fiers de représenter le Japon pour la coupe de 2019.

Les autres attractions à voir à Kamaishi incluent entre autres la grande Kannon, le musée du fer, les anciennes mines de fer, les plages au nord de la ville... Vous allez voir des grains brillants dans le sable de la côte de Sanriku. Mais n'oubliez pas de déguster le poisson et les fruits de mer frais.

Le meilleur point de départ pour s'y rendre est probablement Hanamaki. Il y a une station de TGV, un aéroport et l'autoroute. En été, il y a également le train à vapeur SL, aussi depuis Hanamaki. En voiture deux choix s’offrent à vous, l'autoroute, jusqu'à Miyamori ou la route 283. La route 283 suit le chemin de fer et les deux sont très pittoresques. Vous pouvez prendre le train juste à côte de la station de TGV. Vérifiez avant d'arriver, il n'y a pas beaucoup de trains chaque jour. Heureusement, depuis l'ouverture de l'autoroute l'an dernier le trafic sur la route 283 a été beaucoup réduit. Cela vous permettra d'apprécier le paysage plus lentement.

Bon voyage !

Cet article était-il utile ?

Suggérer une modification

0
0
Malcome Larcens

Malcome Larcens @malcome.larcens

I grew up in Quebec, Canada and studied electronics in college, never worked in that field. Moved to Vancouver in the early 80's where I found my real passion, cooking. I ran my own restaurant for 14 years after that worked as a financial advisor for 4 years, I really enjoyed that too but we had to move to Japan for family reasons. After moving to Japan I started teaching English and French. I enjoy teaching too but most of all I enjoy challenges, moving here was challenging but really interesting. Another challenge that I had been thinking about for about 20 years was renovating a house, so for the last 2 years that is what I have been doing. I bought a 25 year old house and am bringing it to modern standards in terms of comfort and earthquake strength. In my time off I like cycling, hiking and snowboarding in winter. Of course I still enjoy cooking. Hope you like my articles.

Article original par Malcome Larcens

Laissez un commentaire