10 visites gratuites à Kamakura

Profitez de Kamakura sans dépenser un yen

Par Isabelle Despert Okumura   

Kamakura, à seulement une heure de Tokyo, est l'une des villes les plus visitées du Japon. Avec ses plages, ses sanctuaires, ses temples, ses chemins de randonnée traversant des collines boisées, l'ancienne capitale politique du Japon (1185-1333) est bercée par le bruit des vagues et celui des cloches des temples. Bonne nouveIle : il est possible de visiter certains des meilleurs sites sans débourser un yen.

1. Les plages

Séparées par la rivière Nameri-gawa, les plages de Yuigahama (à droite) et celle de Zaimokuza, s"étendent sur environ un kilomètre de long et attirent de nombreux vacanciers en été. La saison officielle pour se baigner dure de juillet à août mais l'eau est chaude de juin à octobre.

Il y a des toilettes et des douches extérieures gratuites (pour se rincer seulement, shampoing et savon sont interdits) sur les deux plages.

Pour y accéder, tourner à droite aux feux devant la sortie Est de la gare de Kamakura et descendre la grande rue (Wakami-ya Ôji) jusqu'à la mer. Environ 20 minutes de marche.

2. Le temple Kômyôji

Bien que la plupart des grands temples bouddhistes de Kamakura soient payants (entre 100 et 500 yens), il y en de très beaux qui sont gratuits (sauf si vous voulez faire comme les Japonais et offrir une pièce de monnaie aux Dieux avant de leur faire une prière!)

Proche de la plage de Zaimokuza, Kômyô-ji est notre favori. Fondé en 1243, il est devenu l'un des temples les plus importants de la secte bouddhiste Jôdo dans la région du Kantô. Son imposante et jolie porte d'entrée en bois a été désignée“ bien culturel préfectural important". Le temple est célèbre pour ses cerisiers en fleur au printemps et ses lotus en été. Il possède aussi un jardin sec (Karesansui) de cailloux.

Du 12 au 15 octobre, le temple accueille une grande cérémonie de commémoration. Pendant 3 jours, 24h/24, les moines chantent des sutra. Un marché de nuit et des stands pour les enfants attirent de nombreux habitants du quartier.

Le temple est ouvert tous les jours de 7h à 16h (17h en été). Il est situé à environ 30 minutes de marche de la gare de Kamakura (sortie Est), près de la plage de Zaimokuza.

3. De magnifiques panoramas

Juste derrière le temple Kômyôji, il y a un sentier (sur la droite du bâtiment principal) qui mène en haut d'une colline avec des vues splendides. Par temps clair, on peut voir la côte, l'île d'Enoshima, la péninsule d'Izu et le mont Fuji.

4. Le sanctuaire Tsurugaoka Hachiman-Gu

Une allée bordée de cerisiers à fleurs mène au plus grand et plus célèbre sanctuaire shinto de Kamakura : Tsurugaoka Hachiman-gu. Il fut fondé en 1063 par Minamoto Yoriyoshi et transféré sur le site actuel par son descendant, Minamoto no Yoritomo, le shogun et le fondateur de Kamakura. Un torii vermillon et un pont arché forment l'entrée principale, flanquée des deux côtés par deux mares à lotus. Dédié à Hachiman, le Dieu tutélaire du clan Minamoto, le domaine du temple inclut un bâtiment principal surplombant la ville, une scène où l'on donne de nombreuses cérémonies, un musée et divers édifices auxiliaires.

Pour accéder au sanctuaire, tournez à gauche aux feux situés en face de la sortie Est de la gare de Kamakura, et après quelques minutes, vous verrez un portique (torii ) vermillon (symbolisant l'entrée d'un sanctuaire shinto) et l'allée bordée de cerisiers (appellée Danzakura) menant au deuxième torii du sanctuaire. Ouvert tous les jours de 5h à 21h (6h à 21h d'octobre à mars).

5. Zeni-Arai Benten

Situé sur une colline boisée à environ 20 minutes de marche de la sortie Ouest de la gare de Kamakura, Zeni-arai Benten, le "sanctuaire pour laver l'argent" est visité par ceux qui veulent résussir dans les affaires ou simplement s'enrichir. Ils viennt laver leur argent (zeni-arai signifie "lavage de pièces") en versant l'eau sacrée de la source du sanctuaire sur leurs pièces ou leurs billets tout en priant pour qu'ils doublent de valeur, comme le dit la légende.

Ce temple syncrétique est à la fois bouddhiste et shintoïste. Il est dédié à la divinité shintô Ugafuku et à la déesse bouddhiste Benten (aussi nommée Benzaiten). Benten est la déesse de la beauté et la patronne des arts et de la musique. Son image est associée à celle du serpent. C'est pourquoi, les jours du serpent (dans l'horoscope chinois), qui sont censés rendre la source du temple particulièrement efficace pour faire fructifier l'argent, des foules viennent du Japon entier pour prier la déesse tout en plongeant leur argent dans l'eau du temple.

6. Le chemin de randonnée Gionyama

Construite entre l'océan Pacifique et des collines boisées, Kamakura comprend de beaux chemins de randonnée. Celui de Gionyama est le plus court. Cela prend seulement 30 minutes pour le parcourir en entier et c'est un très bon moyen de visiter des édifices religieux et d'avoir de jolies vues sur la ville.

Le chemin relie le sanctuaire Yagumo jinja, Myohonji (voir ci-dessous) et Hara-kiri Yagura, une grotte abritant la tombe du dernier régent des Hojo, qui s'était suicidé.

Yagumo jinja, un petit sanctuaire shintô typique, est situé à environ 600 mètres au sud-est de la gare de Kamakura.Tournez à droite au feu en sortant à la sortie Est et marchez jusqu'à ce que vous voyiez un pont de chemin de fer juste avant un magasin Lawson.Tournez à gauche avant le pont. Continuez tout droit jusqu'à un feu, puis tournez à gauche, une pancarte indiquant le sanctuaire Yagumo se trouve sur votre droite. Le chemin de randonnée est juste à droite du torii derrière le sanctuaire.

7. Le temple Myohon-ji

Niché au creux d'une petite vallée boisée, Myohon-ji, fondé en 1260, est le plus grand temple du bouddhisme Nichiren de Kamakura. Il abrite une immense statue de Nichiren, le moine fondateur de la secte bouddhiste Nichiren, L'imposant bâtiment principal se détache sur le fond vert des érables qui tourne au rouge à l'automne et l'ambiance y est sereine. C'est vraiment un endroit à ne pas manquer, juste à une dizaine de minutes de marche de la sortie Est de la gare de Kamakura. Ouvert de 9h à 17h.

8. Promenez-vous à Komachi-Dori

A un jet de pierre de la gare de Kamakura (tournez à gauche au rond point), Komachi-dori est la rue la plus animée de la ville. Elle est bordée de magasins de souvenirs, de cafés branchés, de restaurants et de boutiques vendant toutes sortes d'aliments: de la glace à la patate douce violette aux haricots parfumés au wasabi. Dans certains magasins, on peut goûter les produits. Vous trouverez d'autres boutiques et une ambiance plus relaxante dans les petites rues alentour.

9. Assistez à un festival

Kamakura a de très bons festivals authentiques tout au long de l'année. Le Festival de Kamakura (Kamakura matsuri, les 2ème et 3ème dimanche d'avril) et le Reitaisai festival de Tsurugaoka Hachiman-gu (15 et 16 septembre) sont les plus célèbres. Tous ces événements sont gratuits. Vous pouvez assister à des danses rituelles, des parades avec des sanctuaires portatifs et au yabusame, du tir à l'arc sur cheval, sur le terrain de Tsurugaoka Hachiman-gu.

10. Admirez le coucher de soleil depuis le parc d'Inamuragazaki

Pour finir en beauté votre journée de visites gratuites, marchez jusqu'au parc d' Inamuragazaki, situé à 10 minutes de marche depuis la gare Inamuragazaki sur la ligne Enoden. A la sortie de la gare, tournez à gauche en descendant vers la mer, le parc est sur une colline sur la gauche. Là, vous pouvez pique-niquer ou boire un verre tout en admirant le superbe panorama sur l'océan et le coucher de soleil sur l'île d'Enoshima et le mont Fuji les jours de beau temps.

Cet article était-il utile ?

Suggérer une modification

0
0
Isabelle Despert Okumura

Isabelle Despert Okumura @isabelle.despert.okumura

Voilà très longtemps que je vis au Japon mais je ne cesse de découvrir le pays, ses coutumes  et ses habitants. 

Article original par Isabelle Despert Okumura

Laissez un commentaire