Menya Shagara

Les meilleurs ramen de Niigata

Par Bryan Baier   

Mais pourquoi diable l'auvent de ce restaurant est-il à l'envers? 

"Pour faire parler les idiots", me répond la serveuse. "ça fait rentrer les gens à l'intérieur". C'est en effet l'auvent qui a attiré mon attention mais c'est le conseil de trois de mes amis qui m'a fait rentrer à l'intérieur. 

Une bouchée de tsukemen a catapulté Shagara dans mon top 3 des restaurants de ramen préférés (les deux autres étant Daruma, au deuxième étage de la station Hakata à Fukuoka, et Shokudo Hayashiya dans la ville de Haruno-Cho Hamamatsu). Un délicieux bouillon de ramen, qui n'est ni trop dilué ni trop huileux, ni trop salé ni trop fade, accompagné de nouilles au bon goût et parfaitement cuites, vous n'en trouverez pas partout au Japon. Mais Shagara, avec ses nouilles et son bouillon faits maison au jour-le-jour, parvient parfaitement à trouver cet équilibre délicat. 

Les nouilles, qui me paraissaient un peu plus épaisses que les ramen normaux, ont un goût frais et une texture toujours parfaite. Les portions de viande, nouilles et légumes (trois tailles disponibles: 180g regular, 270g omori/large, et le Oh-mon-dieu-crois-tu-vraiment-pouvoir-manger-tout-ça? 360g tokumori/special-large) sont suffisamment généreuses pour m'interroger sur ma capacité à tout finir. Mais en mettant mon estomac à l'épreuve, j'ai jusque là réussi à finir mon assiette à chaque visite. C'est délicieux à ce point là. 

L'intérieur de Shagara est plutôt petit avec seulement trois tables sur une plateforme traditionnelle en tatamis sous la fenêtre de devanture, et le comptoir habituel pouvant accueillir 10 personnes. 

C'est aussi plus propre que la plupart des magasins de ramen que j'ai visité. D'habitude je me retrouve toujours à glisser sur une couche d'on ne sait quoi dans ce genre d'établissement. Cela n'arriva pas à Shagara. La présence d'un tapis où les gens marchent, et un bon nettoyage des sols ailleurs en sont probablement la cause. Dans tous les cas, un sol propre et non-glissant a amélioré mon expérience gastronomique. 

La carte de Shagara est plutôt petite, n'affichant pas les Shio ramen (salés), ni les Hiyashimen (des nouilles froides que j'adore déguster durant les étés chauds et humides du Japon), mais la qualité et les prix plus que raisonnables compensent largement ces manques. 

Un bol de ramen au Soja vous coûtera la bagatelle de ¥630. Les ramen au miso coûtent seulement ¥50 de plus, à ¥680. Vous voulez plus de viande ? Commandez donc le Chashumen, au soja ou au miso, respectivement ¥830 et ¥880. Mon plat préféré (en été en tout cas),  Tsukemen, avec ses nouilles servies froides à côté, coûte ¥730. Les raviolis chinois Gyoza coûtent ¥290 pour 6 pièces. Cependant, ayant goûté bien meilleur ailleurs, je ne vous recommande pas les Gyoza de Shagara. Venez pour les ramen, surtout s'il pleut et qu'il fait froid. 

Menya Shagara possède trois emplacements à Niigata. La boutique principale se trouve à Higashi-Ku, Toyo 2-2-48 (025-250-7634). Le magasin d'Aoyama, celui avec la devanture à l'envers dans lequel j'ai testé les ramen, est à Nishi-ku Hirajima 1309-1 (025-211-4364). Le dernier endroit, Nikubaka, se trouve à Kita-ku Mokuzaki Onoyama 737-4 (025387-0634).. O meshi agari kudasai! ("Régalez vous")

Cet article était-il utile ?

Suggérer une modification

0
0
Alexis Guiral

Alexis Guiral @alexis.guiral

Etudiant en école de commerce, actuellement en stage à Niigata.  Passionné d'arts martiaux Japonais, en particulier le Karaté et l'Aikido, j'ai commencé à apprendre le Japonais en France, et je suis actuellement en train de chercher à m'améliorer par la pratique quotidienne.  J'espère que mes articles vous transmettrons les sentiments que m'ont fait vivre les lieux que j'ai visités, et j'ai hâte de recevoir vos commentaires!  よろしくお願いします。

Article original par Bryan Baier

Laissez un commentaire