Entrez dans le Film avec la 4DX

Expérience incroyable d'immersion dans un blockbuster !

Par Alexis Guiral   12 déc. 2016

A Niigata, je ne passe pas ma vie à travailler (visiter les meilleurs restaurants et endroits de la ville, que c’est fatiguant), j’ai aussi trouvé une foule de moyens de m’amuser. Entre les cours de danse blues qui vont bientôt avoir une portée internationale, les magnifiques espaces offerts par la rivière Shinano et les belles plages de Sekiya, les fameux karaokés propres au Japon, il y a aussi quelque chose que je ne pensais pas déjà exister…

Bercé depuis tout petit par les histoires de Harry Potter, cela faisait plusieurs mois que j’attendais avec impatience la sortie du film les « Animaux Fantastiques », la bave aux lèvres devant les bandes annonces en anglais sous-titré japonais, avec la voix off à la fin qui annonce le titre : « Fantasutiku bisuto » d’une voix agressive de samouraï. Ayant prévu avec mon amie, elle aussi fan du sorcier à lunettes, de voir le film dès sa sortie au Japon, je n’ai pas tout de suite compris quand elle m’a proposé de le regarder en « Foliekusu ».

J’imagine que tous les lecteurs francophones ont déjà vaguement entendu parler du Futuroscope, ce parc d’attraction au bord de l’autoroute A10 où le thème principal, comme son nom l’indique, est l’anticipation du futur, l’innovation et la technologie. Les attractions sont pour la plupart des petits films dans des conditions différentes : sièges qui bougent, lunettes 3d, etc. En ressortant d’un petit film Arthur et les Minimoys avec des effets sympathiques de vent, de fumées, de bulles et des sièges qui bougent, je me suis dit que ça serait sympa de voir un vrai bon film avec une telle technologie.

Eh bien c’est ça le « Foliekusu ». De son vrai nom «4DX » si l’on fait abstraction de l’amusante prononciation à la japonaise. Il s’agit d’un cinéma où, en plus des lunettes 3D qui ajoutent déjà du réalisme à la chose, des effets météo font pleuvoir, neiger, du brouillard ou de la fumée, les sièges bougent, sursautent, vous donnent des petits coups dans le dos (Aïe), des parfums sont répandus dans la pièce et les personnages sortent de l’écran comme toujours avec les films 3D.

J’ai vraiment adoré ce moment, non seulement parce que j’ai pu retrouver l’univers qui m’a tant fait vibrer durant ma jeunesse, mais surtout parce que le film, déjà excellent, a été sublimé par l’immersion totale grâce aux effets spéciaux.

Pendant les scènes de survol de la ville de New York, je me tenais aux rebords de mon siège de peur de tomber (Et pourtant d’habitude je ne suis pas une "chochotte")…

Anecdote rigolote, juste après les bandes annonces, l’écran s’est éteint, et nous, innocents que nous sommes, ne comprenions pas pourquoi les mecs devant nous au cinéma, des habitués sans doute, n’enfilaient pas leurs lunettes. Nous avons vite appris : une cinématique de 5 minutes avant le début du film passait en revue tous les effets possibles pendant le film, des serpents sous les pieds au bouquet final : un jet d’eau en plein dans le visage, mouillant les verres des lunettes et nous obligeant à les nettoyer dans nos vêtements. C’est ce moment que les autres ont choisi pour enfiler leurs lunettes, le plus tranquillement du monde. Au moins vous le saurez quand vous irez, cela vous épargnera la peine de prendre quelques secondes pour nettoyer vos verres de lunettes.

Evidemment, le prix est plus élevé qu’une place de cinéma classique, mais je pense que la valeur ajoutée est vraiment sympathique (par contre prévoyez un parapluie si vous regardez un film qui se passe à Londres, parce que l'eau qu'ils envoient mouille vraiment). 

Développée en Corée du Sud, 4DX n’est pas encore présente en France, mais commence à se développer à l’international. La ville de Niigata s’est dotée de cette technologie au United Cinemas Niigata. N’hésitez pas à aller y faire un tour à l’occasion, entre deux excellents restaurants et visites culturelles ! 

Écrit par Alexis Guiral
Membre de JapanTravel

Laissez un commentaire