Ambiance au Vert au Parc Komaba

Remontez dans le passé, quand l'Est rencontra l'Ouest

Par Sue Ann Kunath   

Dans l'un des quartiers résidentiels de l'arrondissement Meguro-ku se cache un joli parc paisible : le Parc Komaba. Il est assez difficile à trouver car il est à l'écart entre les installations du campus Komada de l'Université dont les entrées multiples sont en fait de petits passages et de simples ouvertures dans les murs de petites rues alentour.

Personnellement, je pense que le nom de "Komaba Park" ne rend pas hommage à cette jolie propriété. Un nom plus adéquat aurait pu être "le Parc du marquis Maeda Toshinari". En effet, ce parc était autrefois le domaine de Mr Maeda, un descendant du clan samouraï riche et puissant qui a gouverné la région de Kanazawa.

D'ailleurs, en se promenant, on ressent un petit côté aristocratique et sophistiqué. A l'entrée, après avoir franchi la porte en fer principale, une large voie gravillonnée entourée de grands arbres mène aux résidences principales : devant se trouve le manoir de style occidental (construit en 1929), et à gauche une résidence de style japonais  (construit en 1930) qui a été conçue pour accueillir les visiteurs étrangers de la famille Maeda. La vue depuis les tatamis sur le jardin privé japonais, avec une petite cascade et un étang, est très belle.

A côté, la résidence de style occidental est très inspirée par le style européen avec des piliers grecs en marbre, des panneaux muraux en bois, des lustres, des vitraux et des cheminées. M. Maeda avait en effet construit sa maison, après son retour au Japon, tout en se rappelant sa vie et ses voyages en France, en Grande-Bretagne et en Allemagne. Les couloirs et les pièces principales de la résidence de style occidental respirent encore la splendeur passée : il y a toujours une partie du mobilier et des décorations d'origine.

Les grandes fenêtres dans les pièces principales donnent sur le jardin luxuriant, où un cercle de cerisiers a été planté après la Seconde Guerre mondiale. Le jardin est un endroit idéal (mais bondé!) pour voir la floraison des cerisiers en avril (Sakura) et fêter cette floraison entre amis ( Hanami). Difficile alors d'imaginer que c'était autrefois une grande pelouse avec quelques arbres et arbustes où la famille Maeda aimait se divertir, faire de l'équitation et même faire du ski en hiver.

Découvrir le parc Komaba est une expérience originale à Tokyo. Non seulement on a la sensation de retourner dans le passé : on peut facilement imaginer les chevaux et les voitures d'époque, les lustres, la belle vaisselle dressée pour les jours de fête, et les dames qui portaient de belles robes pour chaque occasion et changeaient selon l'heure de la journée. Mais on profite aussi d'un espace très différent à Tokyo, vert et paisible. On oublierait presque que le quartier très animé de Shibuya est à 5 minutes à pied.

Cet article était-il utile ?

Suggérer une modification

0
0
Marbach Hélène

Marbach Hélène @marbach.hélène

J'habite à Tokyo depuis août 2015 et souhaite faire découvrir mes coups de cœur au Japon, un peu en dehors des sentiers battus de cette ville incroyable. Et pourquoi pas conseiller ceux qui voyagent au Japon !En 2018, j'ai découvert l'île de Kyushu, pédalé sur les ponts de Shimanami Kaido et grimpé en haut du Mont Fuji. Au programme en 2019 ? Explorer le Tohoku et Hokkaido.Le Japon est propice aux superbes photos car ses paysages sont contrastés et sa lumière est très pure par exemple en automne et en hiver. Je ne pars plus sans mon Canon.Enfin, passionnée de trains et de transport, je veille toujours aux côtés pratiques des voyages.

Article original par Sue Ann Kunath

Laissez un commentaire