L'ascension du Mont Takao

Escapade en pleine nature, à quelques minutes de Tokyo

Par Fanny Marechal   26 juin 2015

Situé à moins d'une heure de la gare de Shinjuku, le mont Takao offre l'occasion de couper agréablement avec l'agitation parfois éreintante de la capitale nippone, le temps d'une journée. Ancien lieu de pèlerinage, l'ascension du mont peut se faire de plusieurs manières, et en différentes parties. 

Culminant à près de 599 m, le Mont Takao se trouve parmi les premiers sommets de la chaîne des Alpes japonaises, facilement accessible depuis la ville. Très prisé des locaux et de la population tokyoïte, se rendre au mont Takao pour la journée reste l'occasion de profiter de la nature sans perdre trop de temps dans les transports. Et avec les différents chemins de randonnée menant au sommet, chacun peut y trouver son compte. En effet, plusieurs types de chemins, plus ou moins balisés, et plus ou moins aménagés, proposent de grimper le mont jusqu'à son sommet. Si la piste 1 reste la plus artificielle, bétonnée et bordée de diverses échoppes et attractions, la piste 6 et l'Innamiya Trail sont de bonnes options pour les curieux de la nature.

Une fois les premiers cent mètres passés, ces deux chemins invitent le voyageur à profiter allègrement de la nature environnante, en passant par une forêt de cèdres, ou en longeant un ruisseau niché au coeur d'un petit ravin. L'atmosphère est paisible, et la végétation témoigne de la richesse naturelle du mont, où s'étend une forêt caractéristique à la fois des climats subtropicaux et tempérés, et qui attire d'ailleurs de nombreux passionnés d'insectes et de botanique. Sur le chemin, on croise également de petits autels et un temple shinto, témoins de l'attrait religieux du lieu. Une balade sur les flancs du Takao-san appelle à la méditation, et peut être parfois l'occasion de faire des rencontres, parmi les nombreux locaux grimpant le mont, et souvent suréquipés par rapport à la difficulté réelle de l'ascension. Au sommet, que l'on atteint en 90 min, deux petits restaurants offrent de quoi restaurer les marcheurs, et une plateforme d'observation permet d'admirer l'étendue de la ville de Tokyo, ainsi que, par temps clair, le mont Fuji et les montagnes environnantes. Si le mont Takao a de quoi ravir les randonneurs du dimanche, d'autres choisiront toutefois d'utiliser le train à crémaillère, moyennant la somme de 480Y pour un aller.

Le Mont Takao fait partie des sommets encore préservés du développement urbain, et situés dans les alentours de Tokyo. Simplement inconstructible, ou porteur de lieux sacrés, il reste une destination très prisée par les habitants des communes environnantes. Que l'on soit sportif, amoureux de la nature, ou simple curieux, une ascension au mont Takao permet de se ressourcer, et d'en apprendre un peu plus sur les loisirs des Japonais, tout en profitant d'une atmosphère paisible et de paysages charmants.

Écrit par Fanny Marechal
Membre de JapanTravel

Laissez un commentaire