Nakajima no Ochaya

La sérénité retrouvée au milieu de la bruyante Tôkyô

Par Geraldine Bartoli   10 août 2015

Au centre même de Shiodome, quartier moderne de la capitale japonaise, se trouve un petit coin de paradis où il est agréable de faire une pause entre deux promenades dans les grandes artères de la ville.

Les jardins Hamarikyu forment une enclave, à l'extrémité du quartier des affaires, où il possible de se promener pour la modique somme de 300¥ par personne. Au sein de ces magnifiques jardins se cache un petit salon de thé, vestige du 18e siècle. La maison se trouve sur une île, accessible grâce à un magnifique pont taillé dans du cèdre du Japon, le Hinoki.

Nakajima no Ochaya, littéralement "la maison de thé de l'île centrale", était à l'époque un lieu de détente pour la noblesse d'Edo. Aujourd'hui, elle est un lieu apaisant où l'on peut se délecter d'un bon matcha accompagné, au choix, d'un manju ou d'un johou namagashi savoureux tout en se plongeant dans une contemplation sans fin des lieux. En effet, cette maison entièrement recouverte de tatami est ouverte sur un magnifique paysage, où monde moderne et traditions se rejoignent. Au loin, la skyline de Shiodome et de Shimbashi se dessine tandis que la maison et ses hôtes flottent sur un lac de quiétude.

La station la plus proche est Shiodome, sur la ligne Oedo, mais il est possible de s'arrêter à la station Shimbashi ou encore à l'arrêt Tsukiji Shijo. Ainsi, il vous sera possible de vous reposer entre la visite du marché aux poissons de Tsukiji avant de repartir pour profiter de la vie nocturne de Ginza.

Membre de JapanTravel

Laissez un commentaire