Sable Blanc et Onsen à Shirahama

Une station balnéaire très prisée des Japonais

Par Julien GIRY   18 juin 2016

A 100 kilomètres au sud d'Osaka, dans la préfecture de Wakayama, se trouve la station balnéaire et thermale de Shirahama. Très réputée pour ses nombreux onsen, la ville abrite aussi – c'est la traduction littérale de son nom japonais, une belle plage de sable blanc. Une destination de vacances très prisée des Japonais, et jusqu'où vont très peu de visiteurs étrangers.

C'est bien simple : rien que pour ses onsen, les fameux bains thermaux japonais, Shirahama vaut le détour. La cité côtière de la péninsule du Kii est l'une des trois plus grandes destinations thermales japonaises, aux côtés de Beppu dans le Kyushu (préfecture d'Oita) et d'Atami sur la péninsule d'Izu (à 100 kilomètres de Tokyo, dans la préfecture de Shizuoka).

Mais ce n'est pas le seul record de Shirahama, très ancienne destination de villégiature japonaise, malgré l'aspect moderne du littoral. La source thermale de Shirahama est l'une des plus anciennes mentionnées dans la littérature japonaise, aux côtés du Arima Onsen de Kobe et du Dogo Onsen de Matsuyama.

L'établissement le plus célèbre de la ville, parmi les six principaux bains publics, est Sakinoyu (420 yens, fermé le mercredi). Situé sur la côte, à proximité immédiate du centre-ville, il propose des bains avec vue dégagée sur l'océan dont les vagues se brisent quelques mètres en contrebas. La proximité est telle que Sakinoyu ferme par gros temps : les bains étant envahis par les vagues de l'océan. Sakinoyu revendique une histoire de plus de 1350 ans, avec un bain de l'impératrice Saimei en 658.

Les bains ne sont pas la seule attraction de Shirahama, la bien nommée. Car le cœur touristique de la ville est sa belle plage de sable fin et blanc, à 10 minutes de bus de la gare (340 yens). Le littoral ensoleillé est malheureusement entouré d'hôtels vieillissants, datant du boom touristique des années 60, quand la ligne de train Shirahama-Osaka a été mise en place.

Depuis la pointe ouest de la ville, ne pas rater la vue sur l'île d'Engetsu au coucher du soleil. Une formation rocheuse unique, percée en son centre d'un trou dans lequel le soleil apparaît lorsqu'il descend sur l'horizon. Beaucoup de Japonais viennent également à Shirahama pour son « Adventure World », un grand parc d'attraction dont le zoo est l'un des rares à posséder un panda !

Écrit par Julien GIRY
Membre de JapanTravel

Laissez un commentaire