Sang ou Rosée

Chikatsuyu sur le Kumano Kodô

Par Euan Prentis   

Alors qu'il se dirige vers le Kumano Hongû Taisha sur le sentier de Nakahechi du Kumano Kodô, le jeune empereur Fujiwara Kazan fait une halte pour déjeuner. Il rompt un roseau situé à proximité pour l'utiliser en tant de baguettes rudimentaires. Alors qu'un liquide rouge visqueux coule lentement depuis la base de la plante, il réfléchit : "Est-ce du sang (chi) ou de la rosée (tsuyu) ?" Chikatsuyu : sang ou rosée.

La ville moderne est intimement liée à l'Histoire du Kumano Kodô. A son apogée, elle permettait à plus de 300 pèlerins de se loger en même temps, tout en abritant l'important sanctuaire subsidiaire Kumano, le Chikatsuyu-oji. A présent, elle offre toujours repos et hébergement aux marcheurs. Ceux qui passent une nuit à cet endroit devraient explorer le petit village et apprécier ce qu'il a à offrir. Nombreux sont ceux qui y passent sans y penser, mais il s'agit d'un village extrêmement photogénique, avec des habitants amicaux, un petit musée et une histoire culturelle considérable.

Cet article était-il utile ?

Suggérer une modification

0
0
Elodie Pourrat

Elodie Pourrat @elodie.pourrat

Ayant baigné dans la japanime depuis l'enfance, mon intérêt pour la culture Japonaise s'est largement étendu au fils des années. Je suis aujourd'hui des études de Japonais et d'Anglais, et prends beaucoup de plaisir à traduire les articles de JapanTravel.

Article original par Euan Prentis