Le sentier Omoshiroyama-Yamadera

Randonnée jusqu'à la terrasse de Godai Do

Par Sandro Bernardinello   9 août 2018

Alors que le temple Yamadera est très populaire, peu de personnes connaissent le sentier dont le départ est situé près de la gare suivante, la gare Omoshiroyama. Cette randonnée vous offrira une approche différente et vous fera passer à travers une vallée étroite, loin des foules. En suivant un petit ruisseau entouré de chutes d'eau et d'une forêt dense, préparez-vous pour une longue, mais captivante, randonnée avant l'ascension finale de la montagne sacrée.

Une fois que vous êtes descendu à la gare Omoshiroyama, traversez le pont au-dessus du chemin de fer et suivez le sentier abrupt qui descend vers la rivière. Vous trouverez rapidement un escalier en métal et un premier petit pont qui vous conduira sur la rive opposée. Ce ne sera que le premier de nombreux ponts que vous allez emprunter tout au long de la randonnée. D'étroits passages avec des marches sculptées dans la pierre alternent avec d'autres, plus larges et faciles à emprunter. Lors des passages les plus difficiles, une corde placée le long du chemin vous aide à garder l'équilibre. La nature environnante et le son constant de l'eau qui coule créent une atmosphère paisible. Les insectes bourdonnent et le vent souffle légèrement dans la vallée. De plus, si vous y allez en automne, vous pourrez également observer de chaudes nuances de rouge et d'orange.

La piste s'achève au bout d'environ 4 kilomètres, lorsqu'elle croise une petite route de campagne bordée par une forêt dense. Bien que ça ne soit pas une piste de randonnée, la marche reste très agréable puisqu'il est peu probable que vous rencontriez des voitures sur votre chemin. Il n'y aura que le son de vos pas, le gazouillement des oiseaux et le vent soufflant à travers les arbres. Il vous faudra environ 45 minutes pour arriver en ville. Une fois arrivé, accordez-vous une pause bien méritée et soyez prêt pour la conquête du temple Risshakuji.

Cette destination populaire mérite sa renommée, tout le site est impressionnant. Un escalier incroyablement long relie plus de vingt bâtiments différents et monte jusqu'au plus élevé. Attendez-vous à ce que le site soit très fréquenté pendant les week-ends, même si l'ambiance reste, sans aucun doute, magique. On trouve d'anciens arbres immenses qui surplombent le sentier sur sa quasi-totalité. De nombreuses statues vous guident le long du chemin, certaines sont cachées des visiteurs distraits et d'autres sont plus imposantes et situées juste à côté des escaliers. Plus vous vous enfoncez dans la forêt, plus la nature semble essayer de reprendre son territoire. La mousse recouvre les statues défraîchies et les racines d'arbre recouvrent tout.

Prenez votre temps pour apprécier les petits détails, ne vous précipitez pas au sommet. Admirez la diversité des plantes et des fleurs qui décorent les alentours de manière naturelle. Admirez également les milliers d'inscriptions gravées dans les pierres et les pièces de monnaie laissées dans les fentes. Regardez en hauteur et contemplez les motifs complexes formés par les grands arbres qui protègent ce lieu sacré depuis si longtemps.

Alors qu'on se rapproche du sommet, la forêt est de moins en moins dense, faisant place à de plus petits arbres et à des pierres vierges. La montée prend symboliquement fin à la terrasse de Godai Do. La vue panoramique sur la ville en contrebas et sur la forêt est la conclusion parfaite de cette superbe randonnée.

Conseil : soyez préparé pour la randonnée. Même si elle n'est pas difficile, le niveau de l'eau peut monter sur la piste en cas de fortes pluies et rend la marche impossible. Si vous faites cette randonnée lorsqu'il fait chaud, pensez à emporter quelque chose à boire.

Se rendre ici

The Omoshiroyama Kogen station is easily reachable from Yamagata main station in about 30 minutes on the Senzan Line. As the temple closes the access to the long stairway at 5 PM, you should plan to arrive in Yamadera early enough to climb up to the summit.

Membre de JapanTravel
Traduit par Mélanie Lemaitre

Laissez un commentaire