Pèlerinage des 4 Temples du Tohoku

Quatre magnifiques temples dans le Tohoku

Par Ashley Cox   9 mars 2016

La région du Tohoku abrite un grand nombre de temples et encore plus de paysages à couper le souffle. C'est réellement un endroit magnifique à visiter et à explorer.

Certaines des meilleures combinaisons de temples et de paysages somptueux peuvent être vues en suivant le pèlerinage des quatre temples du Tohoku. Ces quatre temples sont bien connus des visiteurs, autant pour leur importance historique et culturelle que pour leur beauté. Les temples inclus dans ce pèlerinage sont le Yama-dera 山寺 (officiellement appelé Risshaku-ji 立石寺) à Yamagata, Zuigan-ji 瑞巌寺 à Matsushima, Mōtsū-ji 毛越寺 et Chūson-ji 中尊寺 à Hiraizumi. La plupart des visiteurs du Tohoku passeront par ces temples, mais la plupart d'entre eux ignore l'existante du carnet dans lequel on peut collectionner le sceau de chacun de ces temples.

Pour collectionner ces sceaux, il suffit d'acheter le carnet dans l'un de ces temples. Le carnet se vend 1000 ¥ et contient le premier sceau à l'achat. Ils sont normalement présentés dans la section des porte-bonheur, donc même sans parler japonais, vous pouvez facilement le pointer. Normalement, un moine inscrit la date et le nom du temple sur les panneaux latéraux avant de vous le remettre. N'oubliez pas de garder votre livret ouvert quelques minutes pour laisser l'encre sécher. Lorsque vous visiterez le prochain temple, vous n'aurez qu'à payer pour faire estampiller votre livret. Chaque sceau suivant coûte 300 ¥. Je ne parle pas japonais, mais en voyant mon livre, ils savaient bien ce que je cherchais. Après avoir collectionné tous les sceaux, j'ai aussi reçu une affichette portant un kanji. Vous recevrez l'une des quatre affichettes selon le temple où vous avez terminé le pèlerinage. On m'a dit que le kanji sur celui que j'ai reçu signifie "respect". 

Ces quatre temples sont aussi connus pour avoir inspiré le célèbre poète Matsuo Bashō, qui a écrit un haïku à propos de chacun de ces endroits. Voici la version française des poèmes écrits lors de ses visites.

Yamadera:

Rien ne dit
Dans le chant de la cigale
Qu’elle est près de sa fin

Hiraizumi:

Herbes de l'été.
Des valeureux guerriers
La trace d'un songe

Matsushima

ah! Matsushima
Matsushima ah!
ah! Matsushima

L'histoire derrière ce dernier haïku est qu'en voyant l'île de Matsushima, Bashō déclara que rien d'autre n'était nécessaire à dire devant ce paysage. La beauté qui inspira le poète il y a 350 ans est toujours bien vivante de nos jours. C'est maintenant à votre tour de marcher sur les traces du célèbre poète, et de collectionner tous les sceaux.

Cet article était-il utile ?

Suggérer une modification

0
0
Guillaume Doré

Guillaume Doré @guillaume.dore

Article original par Ashley Cox

Laissez un commentaire