Photo: Nathan | JapanTravel

Hagi, l’endroit idéal pour une escapade de 2 jours

Ressentez l’esprit du Japon

Photo: Nathan | JapanTravel
Par Nathan Eden   

La petite ville de Hagi est sans doute l’un des plus beaux endroits cachés au sein de la préfecture de Yamaguchi. La mer et la montagne se retrouvent là où la culture se mêle à la modernité. Cœur de la révolution industrielle japonaise, Hagi abrite aussi une grande beauté et un charme saisissant toute personne voulant décrocher un peu et s'éloigner du reste du monde pendant quelque temps.

A part une ou deux attractions à ne pas rater en dehors du centre ville, la plupart de ce que Hagi a à offrir se situe en son cœur et il est possible d’en profiter en parcourant le peu de distance qui les sépare. La meilleure façon d’en profiter est de louer un kimono et se promener à pieds dans la ville féodale, ou bien de louer un vélo pour parcourir plus de distances. Bien entendu, Hagi est une ville idéale pour tout le monde, les familles pourront aussi en profiter pleinement grâce aux grands espaces disponibles pour courir et s' amuser. Mais dans certains cas, il s’agit surtout d’un endroit idéal pour passer du temps avec une personne spéciale.

(Photo: Nathan | JapanTravel)

Jour 1

Office de tourisme Meiringakusha

Le premier arrêt de la visite est l’office de tourisme de Hagi Meiringakusha. Il s’agit d’une ancienne école qui a été reconvertie en musée historique, comprenant une exposition complète, incluant un court-métrage sur la révolution industrielle de l'ère Meiji et l’histoire des érudits surnommés les Chōshū five, ou encore une expérience en réalité virtuelle est aussi disponible. Pour 100 yens supplémentaires, celle-ci vous fera faire un saut dans le temps et vivre une partie de la vie de ces érudits en compagnie de leur maître, Yoshida Shoin. Mais la partie la plus impressionnante du musée est l’exposition comptant des pistolets, épées, canons et plus encore, tous appartenant à une seule personne, Monsieur Ogawa. Ce dernier possède au total plus de 6 000 pièces d'époque, dont 600 sont exposées au musée.

Ensuite vient l’heure du déjeuner à Fujitaya, pour déguster de délicieux sobas seiro accompagnés de tempura. Le petit restaurant traditionnel abrite un magnifique petit jardin offrant un spectacle apaisant dont profitent même les chats, perchés par-dessus des toits en tuiles.

(Photo: Nathan| JapanTravel)

En kimono dans la ville féodale

L'après-midi sera marqué par les habits et le style traditionnels, à commencer par la location de kimono au “Kimono Style Café", suivie par une cérémonie du thé a la residence Kikuya, pour terminer le tout en se promenant dans les ruelles de la ville. Cette sorte de retour dans le temps peut sembler parfois forcée ou étrange, mais correspond parfaitement à l'atmosphère qui règne dans cette petite ville.

(Photo: Raphael | JapanTravel)

La plage de Kikugahama

La prochaine étant un peu plus éloignée, nous louons alors des vélos à la boutique Yokoyama Shoten et nous nous rendons à la plage de Kikugahama. Il s’agit de l’endroit idéal pour avoir une vue unique sur la mer et les montages. C’est aussi ici que les habitants de Hagi célèbrent tous les ans lors du mois d'août avec des feux d’artifice au-dessus de l’eau. Pour toute personne visitant en vélo, outre le fait qu’il s’agit d’un moyen de locomotion écologique, cela permet aussi de voir à quel point Hagi est une ville adaptée aux cyclistes.

A la fin de la journée et après avoir profité des sources chaudes de l’onsen a Hagi Honjin, rendez-vous à la résidence Yukawa pour profiter de son superbe jardin et du bâtiment traditionnel longeant le cours d’eau de Aiba, qui passe directement par les cuisines de la résidence. Avant de terminer votre visite, assurez-vous d’aller voir le grand nombre de koi (carpes japonaises) qui vivent dans le cours d’eau.

(Photo: Raphael | JapanTravel)

Jour 2

Hagiyaki

La ville de Hagi est connue pour sa poterie, il est donc venu le temps pour nous de nous y essayer et créer nos propres œuvres de hagiyaki à l’atelier de poterie Jozan. Même pour les personnes n'étant pas forcément très créatives, le fait de s’y essayer est très satisfaisant et amusant.

Une fois la poterie terminée, suivie d'un déjeuner dans le superbe environnement offert par Hotori Tei, il est temps de se rendre à la prochaine étape : le Sanctuaire Shoin, où il est possible de voir où Yoshida Shoin (maître des Chōshū Five) enseignait à ses disciples. Ensuite vient Tokoji, un temple à l'allure mystique où se trouvent les tombeaux des seigneurs du clan Mori. N’oubliez surtout pas votre appareil photo, car il s’agit de l’endroit idéal pour en profiter.

(Photo: Nathan | JapanTravel)

Akiragi

Si vous avez le temps, alors profitez-en pour visiter la ville d’Akiragi, avec ses toits en tuiles oranges uniques à la ville. Vous devrez cependant vous y rendre en moto/mobylette, en voiture ou bien en bus. Les tuiles sont construites ainsi car plus résistantes aux chutes de neige. La ville était initialement un relais ayant vu le jour vers la fin du Shogunat de Tokugawa, lorsque les samouraïs y venaient et en repartaient entre deux batailles contre le shogunat.

(Photo: Raphael | JapanTravel)

Cet article était-il utile ?

Suggérer une modification

470
0
Christophe Audisio

Christophe Audisio @christophe.audisio

French & Italian living in Japan, I have been traveling to Japan every year until I moved to the Shonan area in late 2018. Coffee lover, I spend most of my free time looking for the best cafes the area has to offer.

Article original par Nathan Eden

Laissez un commentaire