Sanctuaire Fuji Sengen-jinja

Le point de départ de l’ascension du Mont Fuji

Par Celine Villeneuve   19 févr. 2015

Dissimulé au cœur d’une épaisse forêt de cèdres, Sengen-jinja, de son vrai nom Kitaguchi Hongū Fuji Sengen-jinja, compte parmi les sanctuaires Asama érigés en l’honneur de la divinité du Mont Fuji, Konohanasakuya-hime.

Si aujourd’hui la grande majorité des randonneurs commencent l’ascension du Mont Fuji à la 5ème station, les pèlerins démarraient autrefois leur long périple vers le sommet de la montagne depuis le sanctuaire Sengen de Fujiyoshida.

Pour vous plonger dans l’aura mystique des lieux dès votre arrivée, il vous faudra traverser une longue allée ombragée, bordée de lanternes de pierre, au bout de laquelle vous attend un imposant torii.

Le site abrite plusieurs bâtiments, tous d’un rouge flamboyant, ainsi que trois immenses arbres sacrés de plus de 1000 ans d’âge !

Exposés dans l’un des bâtiments, vous trouverez de somptueux mikoshi, des sanctuaires portatifs destinés à transporter l’âme des divinités. L’un d’entre eux copie les traits d’un Fujisan vermillon.

Chaque année, entre le 26 et 27 août, Sengen-jinja accueille le festival Yoshida No Himatsuri. Afin d’adresser à la déesse Konohanasakuya-hime les remerciements pour sa protection, des torches de trois mètres de haut sont placées depuis l’entrée du sanctuaire jusqu’à la rue principale de Fujiyoshida. La ville toute entière s’embrase alors en un superbe feu de joie.

Le sanctuaire est accessible depuis les stations Fujisan et Kawaguchiko via un bus (direction Yamanakako).

Cet article était-il utile ?

Suggérer une modification

0
0
Celine Villeneuve

Celine Villeneuve @celine.villeneuve

Depuis ma foudroyante rencontre il y a dix ans avec l'élégance japonaise (Femme se poudrant le cou d'Utamaro), ma soif de découvrir et comprendre chaque aspect de cette culture énigmatique ne se tarie pas. Mes études de japonais et mon séjour d’un an en tant que rédactrice web dans l’Archipel n’ont fait qu’accroître mon intérêt pour ce pays magnifique. Je suis ravie de pouvoir partager ici mes quelques expériences mais plus encore, de découvrir les vôtres !

Laissez un commentaire