Sous le Grand Volcan

Le Mont Fuji cache un secret !

Par Reynald Ventura   

Le Mont Fuji cache un secret !

Au pied du côté nord du célèbre volcan, au milieu d'une mer d'arbres (Aokigahara Jukai), et non loin du lac Sai, il existe des grottes sculptées par la lave brulante il y a des millénaires. Dans deux de ces grottes, malgré la chaleur torride de l'été, le Mont Fuji a secrètement gardé des joyaux naturels – d’innombrables blocs de glace reposant sous le volcan endormi. On peut notamment en trouver dans la grotte de glace Narusawa (鳴沢氷穴).

En descendant dans la grotte, vous pouvez immédiatement sentir que vous arrivez dans une enceinte réfrigérée. C'est un contraste fort avec l'atmosphère lourde et humide de l'extérieur. Alors que je descendais prudemment les marches en spirale, je sentais la fraicheur naturelle, sinon revigorante, de la grotte en pierre. Avant l'arrivée du tourisme, il devait faire complètement nuit à l'intérieur.

Mais aujourd'hui, bien sûr, les moindres coins et recoins sont éclairés pour les touristes comme moi.

En touchant les blocs de glace et en regardant les stalactites et autres formations au plafond, je n'ai pas pu m'empêcher de m'émerveiller sur la beauté et l'étrangeté de la nature.

On dit qu'il y a trois cents ans, ces blocs de glace étaient transportés en offrande aux shoguns. Je me demande ce qu'ils pouvaient bien en faire ? Des glaces pilées parfumées au thé vert et sucrées appelées kakigori (かき氷) ? 

L'une des fonctions des grottes, selon la littérature locale, était qu'elles servaient d'entrepôts frigorifiques  pour les graines et les plantes importantes. Pendant l'hiver, c'était un endroit idéal pour conserver les graines des récoltes jusqu'au moment des plantations, au printemps.

Lorsque je suis sorti de la grotte, la chaleur de l'été m'a frappé en plein visage. Je venais de découvrir le secret du Mont Fuji.

Cet article était-il utile ?

Suggérer une modification

0
0
Isabelle Despert Okumura

Isabelle Despert Okumura @isabelle.despert.okumura

Voilà très longtemps que je vis au Japon mais je ne cesse de découvrir le pays, ses coutumes  et ses habitants. 

Article original par Reynald Ventura