La Forêt d'Aokigahara

La forêt des suicides

Par Michael Ying   

J'ai entendu les histoires et vu les vidéos. La bande-annonce d'un film d'horreur à l'aspect médiocre est sortie récemment et à présent, plus que jamais, mon intérêt pour Aokigahara s'est accru. J'ai décidé de faire une escapade d'une journée entre Tokyo et le pied du Mont Fuji pour faire moi-même l'expérience du silence angoissant de la "Forêt des Suicides".

Aokigahara est une forêt incroyablement belle située près du Mont Fuji, à Yamanashi. Vous pouvez probablement deviner d'après son surnom qu'elle est en grande partie célèbre pour la quantité de suicides ayant lieu en son sein. Dans la forêt, aucun bruit n'est audible en raison de l'absence de faune. La forêt entière se base sur de la roche volcanique qui forme des sillons tortueux tout le long du sentier principal. Ce décor magnifique est entaché d'une réputation extrêmement triste, et je voulais m'en faire le témoin moi-même.

Après avoir pris le bus à la station de Kawaguchiko, j'ai finalement gagné la forêt. Je pouvais immédiatement affirmer que la forêt entière semblait un peu hors du temps et de l'espace, car la base volcanique sur laquelle elle a poussé s'étend du rivage jusqu'au milieu du lac.

Alors que je me trouvais là, j'avais toujours en mémoire les mythes qui entouraient les arbres (sur le fait qu'ils étaient hantés, entre autres) mais bien sûr, je n'ai pas eu peur une seule fois. La forêt en elle-même est magnifique et il est dommage qu'elle soit associée à des évènements si tragiques. A vrai dire, il s'agit d'une balade pour les amoureux de nature, puisque rien ne ressemble tout à fait aux dédales formés par les racines sur le sol de la forêt. Et non, je n'ai pas rencontré le moindre esprit, mais j'ai apporté un Omamori, juste au cas où.

Tout bien considéré, le voyage en valait vraiment la peine. Ne soyez pas freiné par les histoires : la forêt d'Aokigahara est un coin de nature des plus beaux.

Cet article était-il utile ?

Suggérer une modification

0
0
Elodie Pourrat

Elodie Pourrat @elodie.pourrat

Ayant baigné dans la japanime depuis l'enfance, mon intérêt pour la culture Japonaise s'est largement étendu au fils des années. Je suis aujourd'hui des études de Japonais et d'Anglais, et prends beaucoup de plaisir à traduire les articles de JapanTravel.

Article original par Michael Ying

Laissez un commentaire