Kôsan-ji, Temple Glorieux - 2

Un temple coloré sur une île de la Mer Intérieure

Par Masayoshi Hirose   

M. Kozo Kanemoto (qui fit plus tard changer son nom de famille en Kôsanji) a commencé la construction ce temple en 1936. Il a consacré la moitié de sa vie à sa réalisation. Il est étonnant d'apprendre qu'il ait pu faire naître tout ce complexe de temples par ses propres moyens.

Le site du temple, d'environ 50 000 mètres carrés, s'étend sur les pentes du mont Kannon, et plus d'une trentaine de bâtiments se trouvent ici. Comme je l'ai écrit dans le reportage précédent de cette série, bon nombre des bâtiments du temple ont été réalisés sur le modèle de certains des plus beaux monuments architecturaux du Japon. La variété des reproductions ici est tout simplement incroyable. Dans ce reportage photo, je souhaitais mettre l'accent sur les détails de ces bâtiments (toutes les photos ont été prises en mai 2013).

Série de reportages photo sur Kôsan-ji :

1. Kôsan-ji, Temple de la Piété filiale

2. Kôsan-ji, Temple Glorieux

3. Kôsan-ji, Colline de l'Espoir

Cet article était-il utile ?

Suggérer une modification

0
0
Celine Villeneuve

Celine Villeneuve @celine.villeneuve

Depuis ma foudroyante rencontre il y a dix ans avec l'élégance japonaise (Femme se poudrant le cou d'Utamaro), ma soif de découvrir et comprendre chaque aspect de cette culture énigmatique ne se tarie pas. Mes études de japonais et mon séjour d’un an en tant que rédactrice web dans l’Archipel n’ont fait qu’accroître mon intérêt pour ce pays magnifique. Je suis ravie de pouvoir partager ici mes quelques expériences mais plus encore, de découvrir les vôtres !

Article original par Masayoshi Hirose