Niseko : Paradis de la Poudreuse

Découvrez la deuxième station la plus enneigée au monde

Par Katou Phoenix   

Les montagnes ne manquent pas au Japon, puisqu'elles couvrent pas moins de 80 pourcents de la surface du pays, et des centaines de domaines skiables sont éparpillés sur toute la longueur des Alpes japonaises. Mais s'il en est un qui sort du lot parmi les amateurs de poudreuse, c'est bien Niseko (ニセコ), qui surplombe le volcan Yōtei (aussi appelé mont Yōtei).

En 2007, Niseko a été désigné deuxième domaine le plus enneigé au monde, avec une moyenne annuelle de 15,11 mètres de neige. Le domaine skiable du mont Baker, dans l’État de Washington, figurait à la première place avec 16.3 mètres. L’année suivante fut l’occasion d’une autre première pour Niseko, puisqu’elle fut classée parmi les 10 meilleures stations de ski au monde. Directement placée à la 6ème place, elle réalisait la plus belle nouvelle entrée au classement. Les raisons de ce succès sont multiples – une neige de qualité en abondance, de la très bonne poudreuse, du challenge et une grande variété de dénivelés.

En raison de sa situation géographique septentrionale, les vents sibériens balaient Niseko et apportent de lourdes chutes de neige de novembre à mars. La saison de ski, de fin novembre à début mai, est exceptionnellement longue et, en cela, est particulièrement attractive pour les amateurs de poudreuse. Comparée à celle des autres stations de la région, la neige est moins sèche à Niseko, mais son épaisseur et sa qualité restent excellentes. Par exemple, la couche de neige atteint en moyenne 351 centimètres en mars.

Avec de luxueux hôtels et une poudreuse de grande qualité, la côte de popularité de Niseko a explosé auprès des skieurs et des snowboardeurs australiens. Mais ce ne sont que deux raisons parmi tant d’autres. Après une longue journée sur les pentes, Hokkaidō propose ce qu’il se fait de mieux au monde pour vous détendre. Du restaurant traditionnel japonais au pub irlandais, vous trouverez tout à Niseko. Si vous êtes du genre à préférer goûter aux spécialités locales, ne passez pas à côté du saké de Hokkaidō, à base riz, et des fameuses nouilles de Kutchan, à base de farine de pomme de terre, les gosetsu-udon. Si, au contraire, vous avez le mal du pays, vous trouverez de nombreuses douceurs occidentales pour vous remonter le moral. Le vin australien coule à flot, les boulangeries françaises ne se comptent plus, et vous pourrez même acheter votre tube de Vegemite à l’épicerie du coin (konbini).

Alors qu’attendez-vous ? Oxygénez-vous et découvrez par vous-même les charmes naturels de Niseko.

Pour plus d’informations sur les pistes et les remontées mécaniques à Hirafu, consultez notre guide de la station Grand Hirafu (page uniquement disponible en anglais pour le moment).

Cet article était-il utile ?

Suggérer une modification

0
0
Julian Bohler

Julian Bohler @julian.bohler

Born in France, I was twenty years old when, passing by a local bookstore, a book about Japanese characters caught my attention. This was my first encounter with Japan, and one that would change my life in many ways. Earning a degree in Japanese Studies with a major in Japanese religions and folklore, I have studied for two years in Kyoto but it only took me a couple of weeks to fall in love with the city. I really feel privileged to have been able to meet so many wonderful people out there, that taught me a lot about Japanese culture and about myself. I love nature, visiting temples and shrines, reading and researching about their history, joining traditional festivals or riding my bike to discover hidden places throughout the city. I also enjoy taking pictures wherever I go and Japan is a never-ending source of inspiration for an amateur like me. With Osaka, Kobe, Nara and many other beautiful rural areas at a short train ride distance from Kyoto, Kansai is also a wonderful area for enjoying the richness of Japanese cuisine. Japan has many secrets for everyone to discover, and countless elusive moments of poetry that no guidebook can tell you about. I am delighted to be able to share the ones I had the chance to witness with you and everyone at Japantourist. I sincerely hope it will make you want to visit and discover this magnificent country.

Article original par Katou Phoenix

Laissez un commentaire