Un billet illimité pour les voyages, la nourriture et la culture au Japon

Déguster les meilleurs plats au Japon

Sélection

Les amateurs de cuisine japonaise savent que les villes ne manquent pas de choix en matière de restaurant. Mais l’arrière-pays, où subsiste une culture séculaire, est souvent négligé. Ces diverses régions, qui proposent des plats du terroir uniques, des ingrédients frais, des prix raisonnables et des paysages inoubliables, devraient absolument figurer sur la liste des lieux incontournables des gourmands.

Le Hokuriku Arch Pass, qui offre un nombre de trajets en train illimité au cœur du Japon, est le moyen idéal pour goûter aux saveurs qui définissent le pays au-delà des lumières des métropoles. L’itinéraire relie Tokyo, Kyoto et Osaka et vous entraîne vers de magnifiques destinations, très typiques, dans les montagnes du centre du pays aussi bien qu’au bord de la mer du Japon.

Vous trouverez ci-dessous un parcours-type axé sur la ville de Nagano, dans la préfecture de Nagano, ainsi que sur la ville de Kanazawa, dans la préfecture d’Ishikawa : ces deux régions offrent d’excellentes visites touristiques ainsi que de nombreux délices gastronomiques.

La cuisine médiévale

Située au sud de la ville de Nagano, Matsushiro était — et est encore — une ville médiévale. Bien qu'il ne reste plus que les murs du château d'origine, de nombreuses résidences majestueuses de samouraïs sont ouvertes au public. Louez un vélo pour faire un plus grand parcours ou laissez-vous guider par l’équipe bilingue de Matsushiro Walkers dans les rues bordées de murs de terre en plâtre blanc, et le long des canaux historiques où l’on trouve encore des carpes sauvages.

Pour le déjeuner, arrêtez-vous à Teramachi Shoka, un restaurant situé dans l'enceinte d'une belle et ancienne maison de marchands de la période d’Edo (1603-1868). Parfois, les habitants de Matsushiro viennent cuisiner comme « chef invité » et préparent leurs propres menus, ce qui vous permet de déguster une authentique gastronomie locale tout en admirant la beauté paisible du jardin japonais adjacent.

De nombreux fruits frais

La préfecture de Nagano est l’une des principales régions productrices de fruits du Japon. D’une grande variété — notamment de délicieuses cerises, des pêches succulentes et des pommes croquantes — les fruits mûrissent au printemps, en été et en automne. Vous trouverez tous ces fruits sur les marchés locaux, mais de nombreux vergers vous permettent de les cueillir et de les goûter directement chez le producteur. L’organisation de la cueillette peut varier en fonction du fruit et de l'agriculteur. Certains vous proposent de manger sur place autant de fruits que vous le pouvez, tandis que d'autres vous demandent de payer au poids ce que vous avez cueilli.

Nagano est la deuxième plus grande préfecture productrice de pommes du pays. Il n’est donc pas surprenant que les pommes soient incorporées à de nombreuses spécialités sucrées de la région… mais également à la viande. Certains disent que nourrir les bovins avec des pommes donne du bœuf tendre, succulent et persillé. Vérifiez cela par vous-même à Nagano, en allant chez Suki-tei, situé au cœur de la ville. Le restaurant gère son propre élevage de bœufs wagyu de première qualité, nourris aux pommes.

La viande chez Suki-tei ne vous décevra probablement pas. Si vous passez par-là par temps froid, goûtez la fondue sukiyaki avec différents types de lamelles de bœuf tranché finement, ou bien le shabu-shabu, voire d’autres saveurs. Dégustez ces délicieux mets tout en admirant le magnifique bâtiment japonais traditionnel.

Le temple du goût

Zenkoji n’est pas seulement l’un des temples les plus importants du Japon, il est également au cœur de l’existence même de Nagano. En effet, Nagano est appelée monzen-machi, c’est-à-dire la ville qui s’est développée autour d’un temple. Rendez hommage au riche passé bouddhiste de la région et passez la nuit dans l’un des temples, appelés shukubo, qui proposent un hébergement simple mais confortable avec des futons sur tatamis.

Pour les gourmands, l’aspect le plus marquant du shukubo est le shojin ryori : la cuisine bouddhiste japonaise traditionnelle préparée sans viande ni poisson (sauf peut-être un œuf) et qui met en valeur les saveurs puissantes, comme l'ail.

Dernier appel

Avant de quitter Nagano, arrêtez-vous au centre commercial Midori dans la gare de Nagano pour y acheter des souvenirs ou des spécialités locales. Déambulez parmi les nombreux magasins aux accents occidentaux qui proposent des produits préparés comme des confitures ou des tartes, ou lancez-vous dans une mini-aventure culinaire et essayez des sucreries japonaises à base d'ingrédients comme les châtaignes et les mochis (confiseries à base de riz).

Les différents sakés de toute la préfecture sont également disponibles à la vente ici. Si vous avez du mal à faire votre choix, arrêtez-vous au bar et demandez une dégustation à 1 000 yens. La formule inclut trois types de sakés et un assortiment de légumes marinés.

Passez la balle

Kanazawa, dans la préfecture d’Ishikawa, est le terminus du shinkansen Hokuriku. À votre arrivée, nous vous conseillons de vous rendre au comptoir d’information situé juste en face du hall des guichets, où vous pourrez profiter du service de consigne des bagages. Sinon, faites livrer vos bagages directement à votre hôtel pour éviter de devoir retourner à la gare pour les reprendre.

Vous pouvez également vous procurer un pass journalier offrant des trajets illimités en bus urbains et même des réductions dans certains magasins. Il peut s’avérer très intéressant financièrement si vous envisagez de prendre le bus au moins trois fois par jour.

Jardins merveilleux

Aucun voyage à Kanazawa ne serait complet sans la visite de Kenrokuen, l’un des trois plus grands jardins japonais du pays. Ses vastes espaces offrent une diversité de paysages impressionnants. En payant un supplément, vous pouvez même entrer dans un palais resplendissant ayant appartenu aux seigneurs féodaux qui occupaient les lieux.

De l'autre côté du parc du château de Kanazawa se trouve le quartier des samouraïs de Nagamachi. De nombreuses et anciennes résidences sont préservées. La maison du clan samouraï Nomura abritait autrefois un seigneur de haut rang. Avec ses pièces décorées et son charmant jardin japonais, elle offre un aperçu fascinant de la vie à l'époque.

Dégustation de saké

Les amateurs de saké passeront probablement par la brasserie Fukumitsuya Sake. Fondée en 1625, cette brasserie est la plus grande de Kanazawa et la 25ème du Japon. Fukumitsuya se targue de ne fabriquer que du saké pur Junmai (c’est-à-dire qu’aucun alcool de brasseur n’est ajouté) en utilisant de l’eau de source locale.

Une visite de la brasserie de 90 minutes est disponible en japonais ou en anglais pour seulement 1 000 yens. La visite commence par une brève présentation de la brasserie, puis vous enfilez des vêtements de protection et partez découvrir l’intérieur de la brasserie. Le guide donne des explications faciles à comprendre. La brasserie dispose également de panneaux informatifs détaillant le processus de fabrication du saké. Si vous êtes là-bas pendant les mois les plus froids, vous aurez l’occasion d’avoir un aperçu du processus de fabrication du saké de l’année.

Situé dans le quartier pittoresque d'Ono, à Kanazawa, le parc Yamato Koji est un lieu incontournable pour tous ceux qui souhaitent en savoir plus sur les aliments fermentés du Japon, comme la sauce soja et le miso. Il s'agit d'une usine en activité dans laquelle sont fabriqués de nombreux produits fermentés. Le personnel est heureux de vous expliquer comment sont fabriqués ses produits et de souligner l'importance de la moisissure koji dans le processus de fermentation.

Pour 1 000 yens, le personnel vous guidera dans la préparation d’un sachet de soupe miso prête à l'emploi. Il s’agit d’une expérience facile et inratable. Il faut sélectionner des ingrédients lyophilisés à mélanger et à conditionner avec de la pâte miso. On vous offrira un paquet de soupe miso en souvenir, à rapporter chez vous. Comme c’est un conservateur naturel, le miso voyage bien et son importation en Europe et en Amérique du Nord est autorisée.

Cours de cuisine

À ce stade de votre voyage, vous avez découvert le koji et avez probablement déjà bien apprécié la variété de la cuisine japonaise. Pourquoi ne pas essayer de préparer vous-même des plats ? Cooking Studio Kanazawa Salon, qui a ouvert récemment, est le premier et le seul cours de cuisine consacré aux koji qui s’adresse aux visiteurs étrangers. Il est situé dans une charmante vieille machiya de Kanazawa (maison de ville traditionnelle).

Différents cours sont disponibles, dont certains avec une option qui permet d’aller choisir des ingrédients au marché d'Omicho, situé à proximité, où les fruits de mer et d’autres produits sont vendus depuis plus de 200 ans. Pendant les cours, le sympathique personnel bilingue vous aidera à préparer des recettes japonaises délicieuses et saines.

Organiser votre voyage

Le Hokuriku Arch Pass peut être acheté au Japon (25 000 yens) ou en dehors du Japon (24 000 yens). Comme c'est le cas pour les autres pass ferroviaires, il n'est disponible que pour les voyageurs non japonais qui ne résident pas au Japon. Le laissez-passer est valable sept jours et inclut le shinkansen Hokuriku, le Limited Express Thunderbird et d’autres trains locaux, ce qui vous permet de satisfaire vos papilles et de créer votre propre aventure culinaire.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur :

Cet article était-il utile ?

Suggérer une modification

2
0
JapanTravel Featured

Featured on Japan Travel

Advertising feature

Laissez un commentaire